> > Vous faites dans la mercatique des moteurs de recherche ?

Vous faites dans la mercatique des moteurs de recherche ?


Notez cet article

Le monde du "référencement" francophone a une particularité étonnante, à savoir qu'il est extrêmement difficile de trouver un terme générique qui décrit parfaitement son activité.
Les anglo-saxons, parlent, eux, de "SEM" ou "Search Engine Marketing" pour désigner tous les services qui gravitent autour de la visibilité sur les moteurs de recherche :
- "Référencement" "organique" ou "naturel", qui consiste à positionner des pages dans les meilleures positions des liens "web" des moteurs sur certains mots clés et à générer un trafic de qualité.
- Liens sponsorisés ou achat d'espace publicitaire au travers des offres Overture, Miva, Google AdWords, AdSense, etc.
- "Référencement payant" ou "Trusted feed" ou encore "paid inclusion" qui traduit le fait d'acheter une garantie de présence d'une ou plusieurs pages d'un site dans l'index d'un moteur (offre proposée notamment par Yahoo! et Voila).
- Mais également les offres de conseils en référencement, les logiciels de suivi de posiitonnement, etc.
La gamme est grande des produits et services autour de cette "visibilité moteurs", mais, au fil des années, aucun terme générique ne s'est réellement imposé pour les désigner. Dommage, car on peut penser que le métier y gagnerait en crédibilité s'il parvenait à être clairement identifié.
Depuis des années, on parle de "référencement". Or, il s'agit là d'un abus de langage, car, pour reprendre une analogie qui m'est chère avec la grande distribution, ce mot désigne la "mise en rayon" des articles, le fait qu'il soient "trouvables", mais pas leur mise en valeur (l'équivalent de la "tête de gondole"), leur meilleure visibilité. Le terme de "référencement" désigne donc, sur le Web, le fait de voir un site "indexé" par un moteur ou un annuaire, pas l'optimisation de sa visibilité. Dans ce cas, on parlera plutôt de "positionnement", de "création de trafic" voire de "création de trafic ciblé"...
Alors, faut-il garder ce terme de référencement même s'il est impropre à définir de façon globale un métier ou doit-on élargir cette notion à celle de "marketing des moteurs de recherche" ou "marketing moteurs" ou, pour faire plus branché encore, de "search marketing", au risque d'utiliser, une fois de plus, une expression anglaise ? Si vous avez une opinion à ce sujet (et je suis sûr que vous en avez une...), nous pouvons en débattre 🙂

Commentaires : 6
  1. Sebastien Billard 15 décembre 2005 at 9 h 16 min

    C'est vrai que le terme "référencement" n'est plus adéquat aujourd'hui, le "référencement" proprement dit n'étant plus qu'une petite part de l'activité.

    Parler de Search Marketing me paraît préférable puisque il englobe toutes les techniques marketing liée à la recherche, même si je pense que le terme historique "référencement" va perdurer.

    Je parlerai donc de "search marketing" dans les salons pour la hype, et de "référencement" pour mes prospects 😀

  2. Arnaud 15 décembre 2005 at 16 h 34 min

    Il faut un terme pour tout englober ? positionnement "naturel" et payant.
    Pour moi ce sont deux activités parallèles mais distinctes, la première privilégiant les techniciens et la seconde le marketing.

  3. David Eichholtzer 16 décembre 2005 at 8 h 18 min

    Nous animons régulièrement des conférences sur le thème, à l'unanimité tout le monde parle de "référencement". Finalement je trouve ça intéressant, il y a quelques temps on se battait pour faire connaître le métier (ce n'est d'ailleurs pas fini), maintenant les entreprises savent ce que c'est, et c'est une belle avancée ! Après tout "frigo", "sopalin", et autre "karcher" sont également des abus de language, c'est déjà une forme de reconnaissance ;o)

    Pour l'anecdote j'ai entendu une expression géniale au SES de Paris : "ref nat" ... ;o)

  4. Thomas 19 décembre 2005 at 13 h 28 min

    Si on prend l'action dans le grand angle, pourquoi ne pas utiliser "webmarketing" ?

  5. Emmanuel 20 décembre 2005 at 10 h 01 min

    Je penses que "webmarketing" est trop grand angle ...
    Pour moi s'est "Search Marketing" sans hesitation ... je ne penses pas que le fait d'utiliser une expression anglaise soit un risque, au contraire ca renforce l'idee globale de l'activite ...

  6. Anonymous 24 décembre 2005 at 18 h 09 min

    Je crois que le terme "référencement" mérite d'être conservé. Il fait maintenant partie du lexique Web et plus important encore, de la culture publicitaire Internet auprès de la clientèle d'affaires.
    Par contre, l'expression "pay per click" aurait avantage à être "anoblie" par " achat de mots clés à l'encan". L'image étant plus forte du point de vue marketing et assez proche de la réalité.

    Cordialement,

    Richard Picard
    Chargé de référencement
    richardpicard@affluences.ca

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site