> > Google, le bêta-moteur...

Google, le bêta-moteur...


Notez cet article

Certes, Google est le seigneur de l'innovation, le prince des annonces, le sultan des nouveaux outils de recherche, le padischah de la nouveauté ! Certes... Mais cela ne l'empêche pas parfois, et de plus en plus souvent même, de pédaler dans le yaourt...

En effet, les produits qu'il sort s'enlisent de plus en plus dans des versions bêta qui n'en finissent plus. Google News, Froogle, Google Groups et tant d'autres sites pourtant disponibles depuis des années, s'ornent toujours de l'appellation synonyme de produit en test... Mais que leur manque-t-il donc pour qu'ils soient lancés de façon officielle ?

Tout cela pourrait relever de l'anecdote s'il n'y avait plus grave, avec des engorgements d'offres quelques heures après leur lancement. Cela a été le cas, entre autres, de Web Accelerator, Google Page Creator ou Google Analytics. A peine l'annonce de la disponibilité de l'outil effectuée, les serveurs de Google croulaient sous la demande, nécessitant, quelques heures plus tard, l'affichage d'un message d'excuse indiquant qu'il n'était plus possible de s'inscrire ou de profiter de l'offre... Pas très sérieux quand même... D'autant plus que des outils comme Gmail, Google Base ou Orkut semblent souffrir des mêmes maux en ce moment...

Mais il y a pire encore lorsqu'on a réussi à s'inscrire à un service qu'on utilise au quotidien et qui génère de nombreux dysfonctionnements. C'est le cas de Blogger, outil racheté par Google début 2003 et que j'utilise pour le blog d'Abondance. La situation sur ce système est aujourd'hui proche du catastrophique : extrême lenteur, problèmes d'affichage de la console d'administration, erreurs dans la publication des posts, messages incompréhensibles lors du téléchargement d'images, etc. Le constat est hélas évident : Blogger aujourd'hui n'est pas (plus ?) un outil fiable, loin de là... Et j'avoue que jusqu'à maintenant, si je conseillais cette plate-forme, simple et conviviale, pour la création de blogs, mes conseils vont changer sans aucun doute possible... De même, certains outils semblent lancés un peu à la hâte, parfois pour répondre à une annonce faite par un concurrent... Premières étapes d'un processus de doute des possibilités techniques de Google de la part de ses utilisateurs ?

Google victime de son succès ? Peut-être... Certainement même... Les serveurs de Google semblent de plus en plus "à la ramasse"... Et ce type de problème entache, au fur et à mesure, l'image pourtant immaculée il y a encore quelques mois de cela, du célèbre moteur de recherche. Heureusement, les temps de réponse du moteur Web semblent ne pas pâtir de cette situation... Mais jusqu'à quand ?

L'épisode chinois a dernièrement écorné l'image du moteur. Les discussions sans fins dans la presse sur les données personnelles des internautes détenues par Google et leur éventuelle utilisation (ou non) jouent également leur rôle sournois et font s'insinuer le doute dans l'esprit de ses utilisateurs. Jour après jour... Or, l'année 2006 sera certainement décisive et de nombreux adversaires de Google - Avec en chef de file Microsoft - devraient acérer leurs griffes pour tenter de faire descendre le leader de son piédestal. A ce moment-là, Google devra compter ses amis. Et il ne pourra convertir ses anciens et nouveaux utilisateurs en alliés fidèles que s'il leur fournit des services techniquement irréprochables. Or il semble bien qu'il y ait une certaine dérive à ce sujet à l'heure actuelle... Prudence donc...

Une amie à moi (bonjour Céline 😉 ) est présidente d'une association pour rire qu'elle a baptisée ANMMPF (Association des Nanas qui en Marre des Mecs Pas Fini - j'en profite pour dire qu'elle a eu la délicatesse de me dire que je n'étais pas visé dans cette inititative, ouf...). Allons-nous créer l'AIMSGPF (Association des Internautes qui en ont Marre des Services de Google Pas Finis) ? Ben, faudra déjà apprendre à prononcer son nom... 🙂

Commentaires : 18
  1. grifil 15 mars 2006 at 16 h 19 min

    Aaaaaah ! Enfin quelqu'un qui parle des dysfonctionnements de Blogger !!...Je ne suis donc pas le seul, face à mon écran, à tempêter chaque soir devant les messages d'erreur et l'échelle de chargement qui rame à m'en donner le tournis...
    Actuellement, réactualiser ses blogs devient presque une corvée !
    Ce qui m'inquiète le plus est de voir la situation empirer de semaine en semaine...Sans l'ombre d'une amélioration il va falloir penser à déménager les meubles avant...C'est parti ! Je panique !...Que dois-je faire docteur ?

  2. Kilroy 16 mars 2006 at 9 h 46 min

    Je me suis demandé moi aussi sur quelle plate-forme faire tourner mon blog et je me dis que j'ai bien fait d'opter pour Dotclear et non blogger.
    Concernant les outils proposés par Google : Sitemap fonctionne correctement (enfin tout dépend de ce qu'on en attend) et Google Analytics me semble plus fiable et nettement plus utile que certains autres outils gratuits (voire même payants) que j'ai pu tester.
    Pour le reste (mail, création de site), il y a d'autres solutions que les services Google !

  3. Anonymous 16 mars 2006 at 10 h 57 min

    J'ai entendu parler de cette association (ANMMPF) en 2001 lors d'un séminaire à Tahiti et je constate qu'il n'y a toujours pas de site Web... dommage car le concept est intéressant.

  4. spidetra 16 mars 2006 at 10 h 59 min

    Excellent !

    Google ne sera plus en travaux le jour où :
    The Definitive Strategy

    ( Diapositive N° 14 )

    Dans un monde où les puissances de traitement des unités centrales et les capacités de bande passante et de stockage seraient illimitées, voici ce que nous pourrions faire avec les produits destinés aux consommacteurs...

    On leur a dit chez Google que ce monde idéal et utopique, n'existe pas !

  5. Abondance 16 mars 2006 at 12 h 18 min

    > je constate qu'il n'y a toujours pas de site Web. dommage car le concept est intéressant.

    Oui je vais contacter l'AMMSWPF (Association des Mecs qui en ont Marre des Sites Web Pas Finis...) 🙂

  6. Anonymous 17 mars 2006 at 2 h 26 min

    Qui se souviens du temps où Microsoft faisait payer les versions beta de Windows 95...? C'est vrai qu'Internet était à peine connu en France à cette époque...

  7. Anonymous 17 mars 2006 at 6 h 01 min

    Où voyez-vous, où imaginez-vous (ou comment) ce monde idéal et utopique là même où ne pourrait régner que le seul cauchemard ! (cf George Orwell => " 1984 est plus un roman d'actualité que d'anticipation."[wikipédia])

  8. Anonymous 17 mars 2006 at 7 h 31 min

    Autre exemple : la semaine dernière, durant 2 jours (ou presque), les scripts distants de Google Analytics ne s'effectuaient pas (serveur surchargé) ; résultat : toute page web utilisant ce type de script ne s'affichait pas (l'appel à ce script devant être placé dans la partie "head").
    Si gratuité devient médiocrité, gratuité devra vite aussi inutilité...

  9. Sprinteur 17 mars 2006 at 9 h 42 min

    J'ai aussi constaté un manque d'exhaustivité sur certaines recherches, notamment sur "link:"; auparavant je faisais confiance à Google, et depuis que j'utilise le petit outil SearchStatus, qui propose aussi avec "all" de rechercher sur Yahoo et MSN, je constate sur un site récent (4 mois d'existence):
    Google: 2 résultats
    Yahoo: 12 résultats
    MSN Sarch: 44 résultats

    Yahoo propose un résultat "pollué" qui est en fait une référence d'un site qui fait appel à Dmoz pour offrir un service d'annuaire; MSN trouve une vingtaine de ces fausses occurrences, c'est l'essentiel de la différence.

    Alors sur cette requête sans prétention de règle générale, MSN est le plus exhaustif, Yahoo le plus pertinent, et Google... le plus connu!

    C'est la faute ou le résultat des conseils des utilisateurs avancés ou considérés comme experts dans leur entourage: nous avons tous aimé et recommandé Google, Dmoz, Wikipedia, mais quand Google ne trouve pas, que ses serveurs rament comme ceux de Wikipedia qui a au moins une excuse pour ça ou quand ses résultats sont plus démodés que ceux de Dmoz, il faut le dire aussi.

  10. GeraldMFR 17 mars 2006 at 11 h 56 min

    Certain vont surement vouloir me lapider, mais d'autre service similaire sont bien plus performant.

    J'utilise un webmail de 2Go avec compression des données
    Un stockage de photo illimité
    Un agenda
    Une todolist
    Un blog
    Un carnet d'adresse
    Un messenger
    Un navigateur (surcouche d'ie je vous l'accorde)
    Et bien d'autre service dont je n'ai à déplorer aucun disfonctionnement.

    Mais voila ce sont les service s'AOL US
    Entiérement gratuit et sans abonnement.

    Mais google aura toujours bien plus de sympathie que AOL a plus ou moins bonne raison.

    Aprés en tant qu'utilisateur borné et tétu les services que j'utilise fonctionne à plus de 99,9%

    Et son vraiment super bien fini et ergonomique.

  11. Anonymous 17 mars 2006 at 14 h 38 min

    La semaine finit bien :
    Enfin je constate que je ne suis pas le seul à lutter contre la pensée unique qui fait de Google le meilleur moteur de recherche et de ses services la panacée des webmasters et internautes...
    La semaine finit vraiment bien...

    Et continuons "la lutte" 😉

  12. Nadir 17 mars 2006 at 18 h 57 min

    C'est un problème flagrant: Google n'investit pas, tout ce qui font c'est acheter des services "clé en main". La recherche est un élément essentiel pour assurer des services parfaits, mais Google fait l'impasse. Tout ce qui importe c'est de faire du profit rapidement pour satisfaire les actionnaires.

  13. Anonymous 20 mars 2006 at 12 h 33 min

    En effet.
    De plus on peut constater que cette croissance horizontale se fait au détriment du moteur de recherche "classique" de google dont les résultats sont de moins en moins performants avec des réponses qui manquent petit à petit de pertinence.
    Google, pour durer, devrait renforcer son moteur de base avant qu'un petit nouveau ne débarque de nul par comme google l'a fait il y a quelques années : le "marché" des moteurs semblait saturé et Google est arrivé.

    Didier H.

  14. Abondance 20 mars 2006 at 12 h 37 min

    Bonjour
    personnellement, je n'ai pas vraiment constaté de baisse de pertinence du moteur ces derniers temps. Sur quelles constatations vous basez-vous pour dire cela ?
    merci
    Bien cordialement

  15. Abondance 20 mars 2006 at 12 h 38 min

    Tout ce qui importe c'est de faire du profit rapidement pour satisfaire les actionnaires.

    Là, vous êtes un peu dur, je pense... Google est encore loin de ce type de comportement, il se semble, non ?
    Cordialement
    Olivier

  16. Nadir 21 mars 2006 at 22 h 24 min

    Bon, oui, un peu dur, si vous voulez 🙂 Mais mon idée est que l'on n'a pas l'impression que Google essaie d'améliorer son moteur, ou bien ils cachent bien leur jeu. Par exemple, il y a encore beaucoup de spams dans Google, la manière dont sont jugés les sites est à revoir: le nombre de liens d'une page ne prouve pas la relevance d'une page selon moi, ni le fait qu'elle ai plus de H1 tags qu'une autre... D'autres moteurs font des efforts: cf. Kosmix, Yahoo! Mindset, etc.

  17. Anonymous 23 mars 2006 at 8 h 13 min

    Bonjour
    Ravi de voir que la pensée unique se délite enfin ...
    Je peste, et je ne suis pas le seul, contre la pertinence de Google depuis plus d'un an.
    Mes clients constatent, comme moi, des dysfonctionnements aberrants et indignes d'un moteur trustant 60% de parts de marché : sites absents lors de requêtes, puis présents, résultats incohérents en fonction des termes saisis, réponses surprenantes, etc ...
    Je considère Yahoo plus pertinent.
    Google, en choisissant la voie du gigantisme (des milliards de pages indexées ... pour quoi faire au juste ?) s'est éloigné de l'objectif N°1 d'un moteur de recherche : fournir à un internaute la meilleure réponse à sa requête.
    Et puis qu'est-ce qui s'est vraiment amélioré depuis plusieurs années dans le monde des moteurs ?
    Tout est à revoir à mon sens ... et des pistes de réflexion, il y en a ...

  18. Jean-Marie Le Ray 28 mars 2006 at 10 h 53 min

    D'ailleurs c'est ainsi que Google a commencé sa carrière 😉

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site