> > MSN m'énerve !

MSN m'énerve !


Notez cet article

Oui, je sais, ce titre est un peu provocateur et c'est un fait exprès... En effet, les équipes de MSN, en France, sont plutôt sympas et j'entretiens avec elles d'excellentes relations ! Qu'elles m'excusent pour cette entrée en matière un peu rude... 😉
D'ailleurs, ce dont je vais parler ci-dessous touche plutôt, à mon avis, les équipes américaines du moteur de recherche et de son offre de liens sponsorisés adCenter...

Qu'est-ce qui m'énerve chez Microsoft - MSN ? Cette propension à nous contraindre à leurs choix internes, même si l'internaute a choisi d'autres voies que celles pronées par la firme de ce cher vieux Bill.. Par exemple, j'ai eu l'information ce matin de la disponibilité du moteur de recherche "Live Academic Search", concurrent de Google Scholar. Et que se passe-t-il lorsqu'on clique sur l'adresse http://academic.live.com/ ? On est redirigé vers un site générique "Windows Live", sans avoir accès au service. Pourquoi ? Tout simplement parce que la version française de l'outil n'est pas encore disponible. Messieurs les français, vous n'avez pas le droit d'utiliser les sites accessibles aux américains, anglais, italiens espagnols, etc. Si vous êtes espagnol vivant en France, c'est pareil, passez votre chemin, allez donc vous connecter depuis votre pays ! C'est quand même incroyable non ?

De la même façon, on a appris dernièrement que l'offre de liens sponsorisés adCenter n'était pas accessibles aux possesseurs de Macintosh et aux utilisateurs du navigateur Firefox et plus globalement, aux autres navigateurs qu'Internet Explorer. Bref, pour lancer des campagnes sur adCenter, point de salut en dehors du couple Windows-Explorer (l'outil serait même impossible à utiliser sur Internet Explorer 7 bêta)... Et dire que MSN se plaint de ne pas avoir assez de trafic... C'est quand même paradoxal...

MSN devrait quand même faire attention. Lorsqu'on s'appelle "Microsoft", qu'on le veuille ou non, on part auprès de certaines personnes avec un certain handicap au niveau du capital sympathie, notamment auprès des utilisateurs du Mac et des logiciels "open source". Les exclure de nouveaux outils n'est pas, à mon avis, la meilleure façon de les rallier à sa cause. De plus, est-ce la meilleure voie pour gagner des annonceurs que de ne pas prendre en compte une plateforme et un navigateur dont les parts de marchés ne peuvent pas être considérées comme négligeable ?

Google a bâti une grande partie de son succès sur son côté "fun", proche des internautes, et il a aujourd'hui un capital "sympathie" phénoménal (même s'il semble un peu en baisse ces derniers temps, écorné par des affaires en Chine, dans le domaine de la vie privée ou de la fraude aux clics...) auprès de ses utilisateurs. On a l'impression que MSN va parfois à l'encontre de cette voie et c'est vraiment dommage lorsqu'on désire s'attaquer à un concurrent dont l'hégémonie sera difficile (mais certainement pas impossible) à contrer...

Allez, monsieur Microsoft, fais-nous de beaux moteurs et des outils utilisables sur toutes les plates-formes et tous les navigateurs comme tes concurrents, laisse les internautes de tous les pays consulter les sites qu'ils ont envie de voir et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes... Et moi, je passerai des vacances de Pâques sereines sans m'énerver pour ce type de truc 🙂

Commentaires : 17
  1. Sébastien Billard 13 avril 2006 at 14 h 45 min

    C'est vrai que c'est un peu agaçant et je m'étais fait la même reflexion.

    Enfin saluons quand même la démarche de relations presse / blog de MSN et de l'agence Heaven, les autres moteurs n'ont même pas engagé une telle relation...

  2. Anonymous 13 avril 2006 at 14 h 50 min

    lol

  3. Anonymous 13 avril 2006 at 14 h 52 min

    abusé plus rapide que moi, (lorsque j'ai posté le 'lol', il n'y avais aucun message 😉

    il est vrai qu'à l'heure où l'accessibilité est de mise, 'Vivre Windows' n'est pas forcément en adéquation avec la tendance actuelle

  4. TOMHTML 13 avril 2006 at 17 h 47 min

    j'ai eu la même réflexion en effet, même si j'ai tout de même pensé que c'était parce que le service n'était pas opérationnel qu'il y avait cette redirection "de maintenance".
    Je ne sais pas si MS France peut faire quelque chose contre ça...

  5. Martin 14 avril 2006 at 2 h 20 min

    Je ne suis pas partisan des pratiques de Microsoft mais jusqu'à recemment Google faisait la même chose pour son service Google Video.

  6. Martin 14 avril 2006 at 2 h 27 min

    ps: si vous souhaitez tout de même voir ce site, il y a des services gratuits de proxy anonyme sur internet ou il suffit de passer tout simplement par une traduction google : http://www.google.fr/language_tools?hl=fr

    Coller l'adresse de Live Academic Search http://academic.live.com/ dans le champ "Traduire la page" et le tour est joué!

  7. Abondance 14 avril 2006 at 6 h 57 min

    ps: si vous souhaitez tout de même voir ce site, il y a des services gratuits de proxy anonyme sur internet

    Bien sûr, mais qui les connaît dans le grand public ? De plus, s'il y a une géolocalisation, il n'est pas sûr qu'un service d'anonymizer permette quand même de voir le site espagnol, par exemple, car comment se faire passer poour un ressortissant de ce pays avec ce type d'outils ?

  8. Abondance 14 avril 2006 at 6 h 58 min

    Je ne suis pas partisan des pratiques de Microsoft mais jusqu'à recemment Google faisait la même chose pour son service Google Video.

    C'est-à-dire ? Tu peux développer ? Que se passait-il exactement ? On n'avait pas accès au site ? C'est possible, mais j en em'en souviens pas ?

  9. romain gilbert 14 avril 2006 at 9 h 17 min

    Merci Sébastien pour ce petit coup pouce 🙂
    Je suis mal placé pour préciser/ aux question d'abondance sur Google mais je vais me permettre :p - Google Vidéo n'était ouvert qu'aux US et un accès depuis la France renvoyait vers une page type "bientôt pour vous".
    Quel est l'intérêt et le principe de cette géolocalisation - (je parle d'un point de vue personnel ici) je vois:
    1. La législation locale
    2. Une limitation interne/déploiement ou un test (exemple - on va tester adcenter en France et si ça marche on va l'étendre)

  10. Anonymous 14 avril 2006 at 9 h 55 min

    Elias KAI
    C`est vrai Olivier.
    2 semaines afin que adcenter accepte les annonces.
    17 facteurs d`utilisabilité à modifier dans AdCenter.

    Ce que j'ai aimé sont les stats demographiques et comportementales, pas sure si c vrai...ou a partir de quelles criteres.

    Ils sont très loin des internautes.

  11. Sprinteur 14 avril 2006 at 10 h 12 min

    Le plus drôle pour le système de recherche académique c'est qu'une très large majorité des articles trouvés par tout système de ce genre (y compris scholar de google qui n'a pas été traduit pour l'instant en français) est en anglais et que les utilisateurs sont au moins capables de lire l'anglais de toute façon.

    Donc on pourrait comprendre qu'un service très grand public ne soit rendu disponible que quand il a une interface dans la langue du pays, mais pour un outil de recherche de documents scientifiques et universitaires, l'anglais est l'interface naturelle.

    MS était jusqu'à présent as du marketing, là ça ressemble quand même à des erreurs de ciblage assez grossières: hérisser le poil des chercheurs, des utilisateurs de Firefox, de Mac ou des rédacteurs de blogs de référencement, ce n'est pas trop dans le vent de l'histoire.

  12. Anonymous 14 avril 2006 at 15 h 26 min

    Je pense que c'est simplement une detection des parametres "langues" de ie qui te permet d'accèdes ou non à cette page. J'imagine que Monsieur toutlemonde, prefere être redirigé vers une page dans sa langue.
    Greg

  13. vxl 14 avril 2006 at 17 h 44 min

    Finalement la démarche de MSN en l'espèce est - toutes proportions gardée - très proche de clele de Google en Chine : il s'agit de tentatives de rétablir sur internet - le média mondial - les fonttières nationales - et donc d'amputer une grande partie de l'intérêt de l'outil. Or ces frontières là sont fragiles : si les pionniers, parmi les utilisateurs, n'ont pas accès aux versions américaines, ils iront évangéliser d'autres produits. C'est un non-sens marketing.

  14. gunt 15 avril 2006 at 11 h 58 min

    Les premiers à avoir limité l'accès de leurs applications a un état, c'est Google. Pourquoi il n'y a pas eu de billet à cette époque sur le sujet ?

    Google Vidéo accessible que pour les internautes US, la censure en Chine ça vous choque pas ?

  15. Abondance 16 avril 2006 at 15 h 55 min

    Google Vidéo accessible que pour les internautes US, la censure en Chine ça vous choque pas ?

    Google video ça m'avait échappé comme dit ci-dessus et la Chine fera l'objet d'un futur post, effectivement. je cherche le bon "angle d'attaque"... 🙂
    a+

  16. Franck Poisson 21 avril 2006 at 13 h 05 min

    "Think Global, Act Local"...zont peut-être oublié le dernier mot?

  17. Marie 21 avril 2006 at 14 h 50 min

    Hello!
    Il est vrai que Microsoft nous enquiquine avec tout ça!
    Ca m'a tout de même bien fait rire l'autre jour lorsque j'ai installé IE7 pour l'essayer et que le navigateur le bloquait l'accès à ma messagerie Windows Live Mail en me disait que le site représentait une menace en termes de sécurité!!! 🙂 J'y suis tout de même arrivée en un clic de plus, mais je me dis qu'on est mal partis si Microsoft se met à trouver ses propres sites pas super fiables! 🙂
    hihi!

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site