> > Soyons fou !

Soyons fou !


Notez cet article

Cette semaine, Google a lancé un nouvel applicatif intitulé Image Labeller qui se présente sous la forme d'un jeu, sorte de "challenge" de 90 secondes : durant ce laps de temps, vous êtes mis en "paire" avec un autre internaute, que vous ne connaissez pas, et il vous est demandé d'indiquer des mots clés sur une image. Si vous trouvez des mots clés communs avec votre accolyte, vous gagnez des points et passez à l'image suivante. Google se servira ensuite de ces "tags" pour améliorer son moteur d'images en associant les mots clés ainsi identifiés aux images en question. L'idée est amusante (proposer un outil a priori sérieux sous la forme d'un jeu), certainement efficace (le recoupement des réponses de deux personnes qui ne se connaissent pas peut donner d'excellents résultats) et me semble représentative d'une certaine "Google attitude" qui cultive depuis la création du moteur l'aspect décalé de l'entreprise et de ses employés.

En voici d'autres exemples :
- Les "Google Dance" (qui marquaient, au début du moteur, les dates de changement d'index) ont longtemps été calquées sur les périodes de pleine lune.
- En août 2005, Google a mis sur le marché 14 159 265 actions, soit l'énoncé du nombre PI...
- Vous avez peut-être lu le "GLAT" ou test d'embauche chez Google...
- Etc.

On pourrait multiplier à l'envi ce type d'exemple qui prouve bien que le décalage et l'envie de "ne pas faire comme les autres" sont clairement cultivés et encouragés au sein du moteur de recherche. Cela vient certainement de Larry Page et Sergey Brin eux-mêmes, adeptes notamment du festival Burning Man, sorte de Woodstock culturo-déjanté qui vient de se terminer dans le Nevada...

La question que je me pose porte plutôt sur les autres moteurs : pourquoi sont-il si sérieux ? Pourquoi ne proposent-ils jamais ce côté "fun" qu'adorent la majorité des internautes. Le succès de Google vient de multiples raisons mais je suis persuadé que ce côté potache, déconneur, finalement proche de ses utilisateurs, a son importance.

Un des seuls moteurs qui cultivaient un peu cela était Ask, à l'époque où il s'appelait Ask Jeeves, avec son majordome issu d'un roman de P.G. Wodehouse, qui était le héros de très amusantes vidéos. Mais celui-ci a hélas disparu. Dommage. Le moteur est "rentré dans le rang"...

Allez messieurs Yahoo!, Microsoft et autres Exalead, tombez la chemise, montez sur la table, faites péter l'Aquavit et délirez un bon coup ! Faites-nous rire, montrez-nous que vous n'êtes pas que des usines à business et que vos équipes savent aussi se marrer et "pêter un câble", ce dont personne ne doute. Le monde n'est pas fait que d'IPO et d'assemblées générales ! Bref, faites souffler un souffle de dérision et d'humour sur vos services, vos utilisateurs adoreront ! Chiche ?

1 commentaire
  1. entreprise informatique 22 novembre 2012 at 18 h 35 min

    Image Labeller lancer par Google,c'est un jeu très amusant et qui developpe le champs visuel et la rapidité e dégager les mots clés de la photo pour les joueurs ?

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site