> > Abondance de commandes ne nuit pas... :-)

Abondance de commandes ne nuit pas... :-)


Notez cet article

Lorsque j'ai pris la décision de mettre à jour, ou plutôt de réécrire entièrement, le livre "Créer du trafic sur son site web", paru en 2000 aux éditions Eyrolles et épuisé depuis bien longtemps, pour sortir le livre "Référencement 2.0", je me suis posé la question du format sous lequel je le proposerais : format papier, en accord avec un éditeur "classique", ou format numérique (PDF) téléchargeable en ligne ?

Or, quelques mois auparavant, j'avais "récupéré" les droits de "Créer du trafic sur son site web" auprès de mon éditeur afin de tenter l'aventure de la vente en ligne au format PDF. Et, à ma grande surprise, cette formule avait connu un très fort succès, surtout pour un livre paru il y a plusieurs années de cela et obligatoirement un peu obsolète, dans ce monde Internetien où tout va plus vite qu'ailleurs.

Alors, après avoir travaillé avec de nombreux éditeurs de livres informatiques par le passé, je me suis dit que l'expérience valait réellement la peine d'être tentée et je me suis jeté à l'eau, conscient des risques que j'encourais (les gens sont-ils prêts à payer en ligne par carte bancaire uniquement près de 30 euros HT pour un livre qu'ils devront télécharger et imprimer eux-mêmes ?), pour vendre ce nouveau livre sous un format uniquement numérique... Objectif bas sur la première année : 500 ventes. Objectif haut : 1 000 ventes.

Et bien, il faut croire qu'il existe un vrai marché pour ce type d'ouvrage téléchargeable puisqu'en à peine plus d'un mois, l'objectif annuel vient d'être dépassé avec plus de 1 000 commandes à ce jour. Impressionnant, car le tout s'est fait sans réelle publicité... Bien sûr, ce type d'ouvrage PDF ne remplace en rien la version papier (le livre "Référencement 2.0" devrait d'ailleurs sortir, une fois mis à jour, au printemps prochain au format papier), mais il en est très complémentaire auprès d'une certaine cible, plutôt technophile, comme celle du site Abondance. C'est en tout cas plutôt un joli cadeau de Noël que m'ont fait les nombreux lecteurs de cet ouvrage et je les en remercie vivement.

Aussi, pour continuer sur le "surf" de la sortie de cet ouvrage, et parce que cela m'a été souvent demandé, un programme d'affiliation avec la société Public-idées est lancé aujourd'hui. Il permettra aux webmasters intégrant une bannière (plusieurs formats disponibles) de promotion du livre de gagner 3,5 euros pour chaque commande réalisée par un internaute venant de son site. Nous espérons que cela tentera beaucoup d'entre vous de gagner de l'argent facilement 😉

Si je poste ce billet sur mon blog, ce n'est bien sûr pas pour glorifier le nombre de ventes qu'a connu le livre "Référencement 2.0" (même si j'en suis quand même plutôt fier, après coup 🙂 ), mais surtout pour témoigner qu'il est aujourd'hui possible de vendre en ligne des livres au format numérique, qu'il existe un vrai marché pour cela. J'en parlais d'ailleurs dernièrement avec un ami éditeur qui envisage de vendre sous cette forme des livres épuisés (ce ne sont pas des livres sur l'informatique donc il n'a pas soucis d'obsolescence mais parfois il n'ose pas prendre prendre le risque financier de faire un nouveau tirage d'un livre déjà paru) ou des manuscrits qu'il reçoit mais sur lequel il se pose un certain nombre de questions quant à l'intérêt d'une parution papier qui génère obligatoirement des frais financiers importants... Nous sommes peut-être à l'aube d'une nouvelle façon de penser l'édition et tout cela est bien passionnant...

Merci donc à toutes les personnes qui ont acheté le livre jusqu'à maintenant. Si j'en crois les mails que je reçois, beaucoup d'entre vous l'ont apprécié, ce qui me fait encore plus plaisir et me donne quelques idées pour d'autres ouvrages similaires dans un futur proche... 😉

PS : J'en profite pour remercier Sébastien, de la société Raynette qui a développé l'applicatif d'envoi des liens de téléchargement sécurisé du livre ainsi que le système de création automatisée des factures idoines, car sans lui, j'aurais passé quelques nuits blanches à tenter d'endiguer manuellement le flot des commandes... Merci Seb !!

Commentaires : 16
  1. Zepy 16 novembre 2006 at 19 h 24 min

    Perso, pour 30? j'ai été déçu, je m'attendais au moins une mise à jour de certaines donnnées :p

  2. catfamilie 17 novembre 2006 at 6 h 30 min

    Salut
    Il serait bien de dire de "quelles données" il s'agit, juste histoire de sortir de la "critique pure" et de faire avancer le schmilblick !

    Concernant le développement du téléchargement d'ouvrages en ligne, je pense aussi qu'il a un bel avenir, surtout pour les "books" concernant internet et tout ce qui l'entoure.
    En effet, la suite logique serait de proposer des mises à jour régulières téléchargeables individuellements au fur et à mesure de l'avancée des nouvelles technologies (gratuites la première année, payantes quelques malheureux euros par la suite ...)
    Bon, ben Joyeux Noël, alors !

    Thierry, dit Catfamilie
    -> Pour Noël, justement, des idées-cadeaux !

  3. Abondance 17 novembre 2006 at 8 h 18 min

    > Il serait bien de dire de "quelles données" il s'agit,
    > juste histoire de sortir de la "critique pure" et de
    > faire avancer le schmilblick !

    Oui, d'autant plus que je n'ai trace d'aucun "zepy" dans mes commandes. Et si il s'agit de mise à jour par rapport au livre "Créer du trafic sur son site web", les deux livres n'ont plus rien à voir au niveau de leur contenu... Bref, passons...

    Cordialement

  4. Nadir 17 novembre 2006 at 10 h 46 min

    Le format PDF est en effet un bon format, et je pense que celui-ci facilite le processus d'achat et aussi d'affiliation (cf SEOBook).

  5. Gabriel 17 novembre 2006 at 11 h 50 min

    bonjour,
    je suis content que votre livre connaisse le succès voulu,

    mais jai quelques doutes quant au succès d'un livre en pdf,

    pour moi, cela fonctionne pour votre livre car il touche une cible spécifique : des personnes en entreprise, travaillant dans le domaine informatique,

    donc pas de soucis pour une entreprise de payer un livre 30 euros et de devoir imprimer plus de 200 pages,

    en effet, le "retour sur investissement" est attrayant malgré tout,

    mais si l'on se met dans la peau d'un particuliers, allez lui dire d'acheter le dernier Harry Potter, et de limprimer chez lui...

    je doutes qu'il soit convaincu... le livre a encore un bel avenir devant lui, et le format pdf, fonctionnera peut etre mais pas a grande échelle, selon moi,

    en tous les cas, je pense quand meme a acheter votre livre rapidement 😉

    cordialement,

  6. Pierre-Gilles Valcke 17 novembre 2006 at 12 h 08 min

    Bonjour,

    Bien que suivant de près le monde du référencement depuis plus de 5 ans, j'y ai trouvé de nombreux conseils et astuces vraiment très intéressants. Il me reste maintenant à les appliquer 😉

    Le modèle commercial que vous avez choisi est particulièrement opportun pour une cible de professionnels du monde Internet pour qui l'achat en ligne et l'impression de longs documents (manuels, études,...) est chose courante.

    Dans la même philosophie, la société 37signals, éditrice de Ruby on Rails et de plusieurs sites dits "Web 2.0", a commercialisé un White Paper nommé "Getting Real" sur la conception et le développement de logiciels web. Ils ont également rencontré un succès fulgurant...

    Félicitations pour votre livre et son succès !
    Joyeux noël,

    Pierre-Gilles Valcke
    http://www.pixelis.be

  7. Abulfar 17 novembre 2006 at 16 h 44 min

    Félicitations.
    Une petite question : hormis les frais annexes, est-ce que la totalité du prix payé par l'acheteur tombe dans la poche de l'auteur ? ou bien faut-il s'acquitter de taxes diverses ?

    Merci de votre réponse
    Abulfar

  8. Sehrus 17 novembre 2006 at 18 h 26 min

    Peut-être que la clientèle cible de ton livre se rapproche davantage de gens technocrates qui sont des acheteurs probables de .pdf ...

    Ce que j'entend par là c'est que ton livre à été lancé au bon moment, au bon endroit et présenté à la bonne clientèle. Conditions qui sont plutot dures à reproduire pour d'autre type de ebook.

  9. Pascal Derathé 17 novembre 2006 at 21 h 22 min

    Aujourd'hui c'est le tirage de l'Euromillion. Il y a parait-il plein de sous à gagner... alors pourquoi se donner la peine d'acquérir une expertise reconnue et appréciée dans un domaine pointu ?
    Pourquoi se fatiguer à vouloir partager celle-ci ?

    Je n'ai pas eu le temps de lire l'intégralité du bouquin d'Olivier Andrieu ... mais je l'ai acheté, sûr du bénéfice que j'en tirerai... et qui j'en suis sûr se chiffrera au delà des 30 ? nécessaires à son acquisition.

    Donc Olivier , c'est avec grand plaisir que je me joins aux autres pour te souhaiter un bon noël avec un peu d'avance.

    PS : il faudra penser à un "prix" pour la version papier pour les primo-souscripteurs (dont je fais partie)

    Respectueusement

    Pascal Derathé

  10. Abondance 18 novembre 2006 at 7 h 50 min

    > Une petite question : hormis les frais annexes, est-ce que la totalité du
    > prix payé par l'acheteur tombe dans la poche de l'auteur ?
    > ou bien faut-il s'acquitter de taxes diverses ?

    Bonjour
    Enfait, je ne pense pas qu'on puisse assimiler cet "ouvrage" à un livre, juridiquement parlant. C'est plutot une "étude", à mon avis. Donc il s'applique toutes les charges "classiques" pour une vente de produits en ligne... Et dieu sait s'il y en a 😉 Mais pas de charges spécifiques, je pense...
    Cordialement

  11. Sprinteur 19 novembre 2006 at 10 h 44 min

    C'est curieux que personne n'ait repris le point de vue de l'éditeur?

    Alors à quoi ça sert un éditeur?

    - à évaluer la qualité et la pertinence des écrits de l'auteur: dans le cas précis, expérience et savoir-faire connus, pas grand-chose à ajouter

    - à mettre en forme pour publication, corriger les coquilles, donner une cohérence générale à l'ensemble: ici encore, l'auteur n'en est pas à son coup d'essai, valeur ajoutée faible

    - à présenter l'ouvrage à un public qui n'y accéderait pas autrement; s'agissant du petit monde du référencement, si Olivier Andrieu n'arrive pas à faire savoir qu'il y a du nouveau, c'est qu'il aurait perdu son savoir-faire et la réputation d'abondance!

    Par contre sur ce dernier point l'édition papier peut aborder un public nouveau, se trouver dans une bibliothèque publique ou universitaire, un rayon de librairie spécialisée, être acheté pour lire dans le train, l'avion...

    On se rapproche de la publications scientifique plus que de la publication grand public: le comité de lecture est apparemment remplacé par le bouche-à-blog, mais n'enterrons pas trop vite les éditeurs: un Goncourt ou Harry Potter ne se vend pas de la même façon.

    Par contre l'idée d'un coupon à prix préférentiel pour proposer la version papier aux souscripteurs de la version électronique me paraît à retenir.

  12. Kyllia 19 novembre 2006 at 17 h 10 min

    Toutes mes félicitations pour le succès que rencontre votre cyber bouquin !
    En BtoB je suis certaine que cela va se développer très très vite mais pour le particulier je pense que le livre papier qu'on prend plaisir à ouvrir dans son lit a encore de beaux jours devant lui 😉

  13. Nouky 20 novembre 2006 at 19 h 20 min

    A ajouter sur ma liste de cadeaux de noël ! Mdr.
    Il me parait intéressant ce livre, quoi que 30? pour un pdf, ça sera une première pour moi !

  14. Galileo 20 novembre 2006 at 22 h 25 min

    Bravo, c'est l'avenir !

  15. Paul 21 novembre 2006 at 10 h 26 min

    Les "éditeurs" de musique pleurent de ne pas trouver de modéle économique face au raz de marée du téléchargement sur Internet ... Le piratage de livre a déjà commencé (pour la bd surtout me semble t il), le projet google book effraie les éditeurs de livres ...
    Votre action est elle prémonitoire d'un avenir terne pour ceux qui ne sauront pas évoluer ?

  16. malo 23 novembre 2006 at 7 h 51 min

    Bravo pour votre publication en pdf.

    Nous publions nos livres en papier, en pdf, avec des communautés en ligne associées, des vidéoblogs... et seront ravi d'en parler.

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site