> > Entre innovation et business...

Entre innovation et business...


Notez cet article

Eh oui, on s'en doutait un peu depuis quelques temps, et ça s'est réalisé : AOL France est passé d'Exalead à Google pour son moteur de recherche...

On se demandait bien combien de temps la filiale française d'AOL allait pouvoir tenir face à la pression de son groupe pour uniformiser ses solutions techniques sur le "search", qui étaient "powered by Google" dans les autres pays. C'est désormais chose faite et c'est bien dommage selon moi.

En effet, AOL.FR proposait jusqu'à maintenant, sur la base de l'excellente technologie Exalead, un service innovant, que ce soit sur les formats recherchés (Web, audio, vidéo), aussi bien que sur l'expérience utilisateur (affichage de vignettes, proposition de différents formats d'affichage, etc.). Bref, un des rares outils français réellement différentiateur de ce que propose Google. Il est donc passé à la trappe et on a droit, aujourd'hui, sur le portail de recherche d'AOL France, à un "sous-Google" (en clair, les résultats de Google, sans fonctionnalités complémentaires, mais avec encore plus de pub) très très décevant. Il est toujours rude de s'apercevoir que parfois, l'argent et le business sont plus forts que l'innovation et la recherche de la meilleure solution pour l'internaute. Le monde est ainsi fait... Il sera intéressant, dans les mois qui viennent, de regarder l'évolution de cet outil dans les parts de trafic des moteurs francophones. Selon le baromètre XiTi - 1ère Position, AOL était en février 2007 en 6ème position, avec 0,63% du marché. Un trafic plus qu'intéressant, et des millions de requêtes qui ont certainement poussé Google à faire une offre financièrement très alléchante à AOL...

On souhaite donc à ce dernier de gagner plus d'argent avec cette solution qu'avec celle d'Exalead puisque cela semble être l'objectif visé. Mais qu'en sera-t-il de ce trafic dans 6 mois ?

Exalead, quant à lui, perd une vitrine technologique intéressante mais peut d'ores et déjà se rabattre sur son moteur de recherche propre pour grignoter des parts de marché à ses concurrents sur le search...

Commentaires : 2
  1. Anonymous 16 mars 2007 at 17 h 45 min

    Je suis abonné aol.

    J'avais abandonné son moteur de recherche pour me rabattre sur Google car à chaque recherche, dans les premières lignes, étaient proposés des liens qui fleuraient le commerce et la pub... sans en être bien sur, je le précise ! Ou alors des sites introuvables. Un exemple précis ? CDISCOUNT par exemple qui n'apparaissait jamais dans les deux ou trois premières pages. Comme je suis un mauvais esprit je me suis longtemps demandé ce qu'il avait fait (ou pas fait) pour mériter un tel ostracisme.

    Pour ce qui me concerne donc bonne nouvelle !

    RV

  2. Hervé 19 mars 2007 at 13 h 42 min

    Dommage, mais force est de constater que cette recherche lucrative parmi les portails français n'est pas nouvelle,...
    Vous me direz que la recherche du bénéfice commercial est logique pour une société privée, c'est vrai mais comme le souligne Olivier, la recherche du lucratif ne peut-il pas à moyen terme faire de l'ombre au portail ? (et je ne parle pas uniquement d'aol)

    Le probleme est là, allier avec intelligence, la recherche du lucratif et de la pertinence pour l'utilisateur, sinon, assez rapidement, vos utilisateurs s'éparpillent...

    La problématique AOL FRANCE est certainement internationale, c'était certainement difficile pour eux de travailler avec un autre moteur que celui utilisé par AOL 'international'. On est finalement loin de la personalisation de la recherche, notion qui se voulait très à la mode recement, mais qui finalement a bien du mal à se mettre en place : comment personaliser la recherche et le web de chacun quand on uniformalise le web mondial...

    remarque : Je ne comprends pas trop le 1er avis donné ci-dessus par RV, exalead propose des résultats assez fiables me semble t'il, cdiscount (puisqu'il est cité) apparait bien dans leur index, mais en effet, il ne truste pas automatiquement les premieres places dès qu'on a le terme "discount" dans l'expression de recherche.

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site