> > Quand la répression des fraudes enquête sur les comparateurs

Quand la répression des fraudes enquête sur les comparateurs


Notez cet article

Je reviendrai certainement dans les semaines qui viennent sur les comparateurs de prix et le modèle principal de nombre d'entre eux qui consiste à placer en premiers résultats les partenaires payants et non pas obligatoirement les liens les plus pertinents par rapport à la requête demandées.

Toujours est-il que, dernièrement, c'est la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) qui s'est penché sur leur cas. Résultat : sur 12 sites examinés, 11 ont fait l'objet de "lettres de rappel de réglementation" de la part de l'organisme officiel.

La démarche est intéressante et certainement salutaire, mais on ne peut que s'étonner du manque de transparence de cette enquête, puisqu'on ne sait ni quels sont les 12 sites inspectés, ni les 11 réprimandés. Bon, d'accord, la DGCCRF, ce n'est ni "Que Choisir" ni "60 millions de consommateurs" mais quand même, tant qu'à effectuer une enquête, autant en donner toutes les conclusions pour que les internautes sachent à quoi s'en tenir...

Pour info, il semblerait que le seul comparateur de prix n'ayant pas reçu de lettre de rappel de la part de la DGCCRF soit le site Acheter Moins Cher...

Commentaires : 5
  1. Rémi 2 avril 2007 at 8 h 53 min

    Pour un comparateur indépendant je conseil d'aller faire un tour du coté de http://www.twenga.fr

  2. Anonymous 2 avril 2007 at 14 h 53 min

    Pourquoi Twenga a t il des liens qui sont "trackes" first coffee par exemple ?

  3. Anonymous 2 avril 2007 at 14 h 57 min

    Nos impots payent le focntionnement de la repression des fraudes et qu en elle enquete, elle garde pour elle les resultats... Cela sert donc a quoi ? des comparateurs vous arnaquent mais on ne vous dit pas lesquels et vraiment pourquoi... On paye, on veut savoir !

  4. effisk 10 avril 2007 at 15 h 04 min

    "des comparateurs vous arnaquent mais on ne vous dit pas lesquels et vraiment pourquoi"

    Lesquels ? boarf, 11 sur 12, donc à peu près tous finalement.

    Je n'attends qu'une chose, c'est que Google réagisse pour nettoyer son classement et rétrograder ces comparateurs. Mais cela peut ne pas arriver, il y a pas mal d'argent en jeu...

    Tiens d'ailleurs, pourquoi pas des pages de résultats classés par type de sites ? Sites d'information, sites de vente, comparateurs, etc ?

    => après réflexion on oublie, tout le monde va développer des réseaux pour se placer un peu partout, sites de vente déguisés en sites d'info ou comparatif.

  5. Anonymous 12 juin 2007 at 19 h 25 min

    Twenga fonctionne sur le modèle suivant:

    Il n'oblige personne à payer.
    Toutefois les marchands qui reversent un pourcentage du C.A généré (environ 5%) apparaisse en première.

    Pour ma part je trouve cela totalement légitime, il faut bien manger. Surtant en sachant que beaucoup d'autre comparateur font payer le clic et que l'on peut encherir sur ce dernier.

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site