> > Vers des projets B2BBBG ?

Vers des projets B2BBBG ?


Notez cet article

On connaissait, depuis des années, les projets et créations d'entreprise à vocation "B2BB" pour Born to be bought (nés pour être rachetés). Ce type d'entreprise a fait florès lors de la bulle spéculative du début des années 2000 sur le Web. Certaines sociétés étaient créées dans le seul but d'être rachetées à prix d'or quelques années plus tard par un ténor du Web.

Aujourd'hui, au vu de la frénésie des trois grands moteurs de recherche pour mettre en place une croissance externe rapide, allons-nous voir fleurir des projets B2BBBG (Born to be bought by Google), B2BBBY (Born to be bought by Yahoo!) et B2BBBM (Born to be bought by Microsoft) ?

En effet, les annonces de rachat de sociétés tierces se succèdent à vive allure, et il semble bien que ce soit loin d'être fini... Je pense que certains projets sont en train de se mettre en place dans des start-ups (si, si, on emploie encore ce mot...) dans le seul but d'être racheté par un des acteurs de la "Guerre des Trois"... Vous pariez ?

Commentaires : 3
  1. eb 8 juin 2007 at 11 h 56 min

    ... Au moins cela sera clair... pas mal de site 'Bidons' se sont fait racheter... pour ne plus rien ensuite rapporter a l'acquereur, car , justement, surevalues. Maintenant, ces 'majors' du web sauront QUI racheter, et non des acteurs fantomes qui n'ont un temps vendu que du vent..

  2. Marie-Hélène 8 juin 2007 at 16 h 39 min

    Merci pour ce billet qui m'a bien fait sourire, ce qui est tellement agréable !

  3. Arnaud Talaia 11 juin 2007 at 12 h 10 min

    Hier encore un ami me demandait incrédule : " mais bon sang, pourquoi tel ou tel site propose encore ses services gratuitement aux internautes ??"
    Mais pour générer de l'audience, pardi ! Qui dit "portefeuille d'utilisateurs bien garni" dit, à terme, forte capitalisation et, c'est à espérer pour ces fameux Born To Be Bought : un rachat rapide et intéressant...
    En 2000, l'idée était vendue sur le papier à des venture capitalists, aujourd'hui on a compris qu'il fallait prendre un peu plus de risque et l'on pouvait facilement prouver que l'idée à ses adeptes pour peu qu'on la réalise.
    La question reste de savoir si les géants sont véritablement intéressés par la "core idea" de ces sites innovants afin de la développer intelligemment, ou s'il s'agit surtout pour eux d'acheter un public plus ou moins captif.. Et comme le degré de captivité des internautes est directement lié à l'intérêt qu'ils portent à l'outil/ au service, les grands mastodontes du Web devraient s'apercevoir très vite si leur investissment en valait la chandelle... avec, probablement au bout du compte quelques méchantes "gueules de bois" pour les vilains profiteurs.. Entre quantité et qualité, sur le web comme dans tout, amis Google, Yahoo and the like : il faudra choisir !

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site