> > Un brevet sur les pages 404 contextuelles utile au référencement ?

Un brevet sur les pages 404 contextuelles utile au référencement ?


Notez cet article

Selon le site Neteco, Amazon chercherait à faire breveter un système de contextualisation des pages 404 en fonction de la demande initiale de l'internaute.

Si l'on en croit l'article, "l'idée serait d'analyser l'adresse Web (URL) entrée par l'internaute pour déterminer quel pouvait être le contenu recherché puis lui retourner un message d'erreur adapté, qui pourrait par exemple être accompagné d'un lien vers une page similaire en termes de contenus, d'une version mise en cache de la page inaccessible si tant est qu'elle ait existé, d'une page proche piochée dans l'historique de navigation de l'utilisateur ou une page générée dynamiquement qui présenterait une série de liens vers des contenus alternatifs".

Voilà qui pourrait être intéressant en termes de référencement, en proposant aux spiders des moteurs de recherche de nombreux liens contextuels, du même univers sémantique que sa requête initiale, si ces derniers suivent un lien répondant à une page n'existant pas (ou plus)... En plus du plan du site au format HTML et du fichier Sitemap (XML), ce pourrait être une autre porte d'entrée, plus contextualisée, et donc plus intéressante qu'une page 404 brute, voire ressemblant à un plan du site un peu "bateau"... Un brevet à suivre assurément... Son nom ? Error processing methods for providing responsive content to a user when a page load error occurs...

PS : les férus d'automobiles auront reconnu comme illustration... Une Peugeot 404 (illustration issue de Wikipedia) 🙂

Commentaires : 6
  1. googlexxl 5 février 2008 at 13 h 38 min

    Pourquoi un brevet ? Ce n'est pas bien difficile de personnaliser cette page en fonction de la requête initiale de l'internaute et d'y ajouter de la pub AdSense, non ?

  2. Serval2a 5 février 2008 at 14 h 22 min

    Bonjour,
    La nouvelle est un peu fort de café quand même j'ai moi-même, par exemple, utilisé cette technique sur un des mes sites il y a quelques mois, devrais-je leur demander des royalties ?

  3. stf 5 février 2008 at 15 h 53 min

    Un brevet? Pour gagner plein d'argent bien sur ...

    Pas bete,meme si la personnalisation des pages 404 n'est aps neuve, cela n'a jamais été exploité de faire des pages d'erreurs qui réfléchissent ...

    Vers la fin des Erreur 404 ?

  4. Lionel M 5 février 2008 at 16 h 26 min

    Utilité pour le référencement ?

    J'avais fait des tests qui montraient que les pages 404 n'étaient pas indexées par les moteurs. A retester.

    En revanche, c'est utilie pour les internautes perdus.

  5. TOMHTML 5 février 2008 at 18 h 22 min

    Bien vu pour l'illustration 😉
    Sinon oui, pas besoin de brevet, j'ai également fait ça fût un temps sur l'un de mes sites.
    Quand on voit que yahoo slurp s'éclate à créer des URL bidon pour tester les 404, ça va faire du beau spam...inutile tout ça.

  6. Michel Babin 7 février 2008 at 12 h 49 min

    Il n'y a aucun intérêt pour le référencement puisqu'en envoyant le code serveur 404, on signale au robot que la ressource n'existe plus.
    Preuve en est que les véritables pages d'erreur 404 (et non les fausses qui renvoient un code 200) ne sont pas indexées.
    Le robot suit-il les liens de la page renvoyée en 404 ? C'est peu probable puisque la priorité du traitement est le code serveur, donc pourquoi irait-il scanner le code source du résultat ?

    On peut par ailleurs voir qu'au sujet de la 404, Google ne donne pas de conseil sur une personnalisation quelconque qui semble donc inutile à son robot.
    (cf http://www.google.com/support/webmasters/bin/answer.py?answer=35307)

    En revanche, en terme d'expérience utilisateur et d'image de la société, il est indéniable que cela offre un avantage, et nombre de sociétés de référencement utilisent ce procédé depuis des années 🙂

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site