> > De l'impact d'une liste noire sur le trafic d'un site web

De l'impact d'une liste noire sur le trafic d'un site web


Notez cet article

La société Hitwise a dernièrement collecté de nombreuses informations statistiques sur les moteurs de recherche concernant la requête - très populaire - "car insurance". Sur ces mots clés, le site Gocompare est passé sur Google de la 1ère position à la septième page de résultats le 26 janvier dernier. Autant dire qu'il est devenu invisible du jour au lendemain sur le moteur de recherche...

En effet, cette première position sur Google capturait jusqu'alors 17,49% du trafic "moteurs" à lui tout seul (un beau mot clé de "tête de longue traîne", en quelque sorte...). Résultat : le trafic a baissé de 87% suite à la pénalité (s'il s'agit bien d'une pénalité) infligée par Google alors que le trafic sur ce terme restait constant.

Hitwise - requete car insurance sur Google

Et pendant ce temps, les concurrents ont largement profité de la situation en captant le trafic que GoCompare ne draînait plus...

Hitwise - requete car insurance concurrents de GoCompare

Ces résultats ne sont bien sûr pas étonnants, mais ils montrent bien à quel point il peut être dangereux de voir à un moment donné le trafic sur son site dépendre quasi uniquement de sa position pour un mot clé sur Google... Tout comme une entreprise qui n'aurait qu'un seul client...

Commentaires : 6
  1. Anonymous 21 février 2008 at 14 h 09 min

    c'est arrivé également au site zli.com et à tous ses sous domaines. Comment une entreprise web peut elle se basé de google : ce n'est pas qu'elle souhaite avoir un seul client c'est qu'il n'en existe qu'un sur le marché !
    Concernant ces pénalités, une action en responsabilité pourrait à mon sens prospérer si la place dans les résultats du moteur de recherche ne dépend pas de règles transparentes établis pour tous et qu'il y a une volonté de sanctionner un site sans motif préétabli. Google peut il ainsi décider de la vie ou de la mort d'une entreprise ? Doit il dévoiler son algorytme ? C'est un peu comme les étoiles au Michelin...

  2. Jaipasdechance 21 février 2008 at 16 h 52 min

    Et pour suivre l'idée de la conclusion, n'est-il pas aussi dangereux de ne travailler que sur un et unique site ?

  3. Bertrand 22 février 2008 at 7 h 28 min

    Bonjour,

    Il semblerait que les pénalités de Google s'appliquent au nom de domaine. Il faut donc maintenant éviter les sous-domaines qui perdent leurs intérêts. Les webmasters (ou entreprises) ont tout intérêt à multiplier les sites web ou à fidéliser un maximum l'internaute. Une baisse d'audience de 80% ça fait mal c'est sûr mais ce qui est choquant c'est ce déclassement sans aucunes raisons de la part de Google. Un email (éventuellement automatique) envoyé au webmaster pour prévenir de la pénalité serait la moindre des choses.

  4. David Wynot 29 février 2008 at 15 h 13 min

    Bonjour

    Je serais curieux de savoir

    1 - Quelle ont été les pratiques (black?) qui ont provoqué la poussée de trafic sur "car insurance" entre la fin décembre et le 26 janvier ??

    2 - comment la position perduequi faisait 17.5% du trafic peut faire perdre 87% du trafic ??
    (ai-je bien compris? pb de traduction?)
    J'ai une hypothèse mais je vous laisse réfléchir.

    David

  5. arnaud 26 mars 2008 at 17 h 06 min

    Bonjour,

    Il est évidemment très inconcevable de se dire que son trafic est entre 75 et 90% entre les mains d'un seul moteur. mais finalement, ce n'est pas un choix. J'ai connu cette situation avec un site. Un an après nous n'avons toujours pas récupéré le trafic que nous avions avant le blaklistage. Pour quelle raison ? Peut-être parce que notre trafic d'avant était faussé par ces pages trop optimisées et que le reste du site n'est pas assez optimisé. Ou peut-être parce que nous devons repartir depuis le début et que c'est finalement cher payé.
    En tout cas, la vie des sites web est aujourd'hui entre les mains de Google et on ne peut rien y faire. le trafic sur les autres moteurs ne compensent pas et pour avoir un trafic équivalent sans référencement naturel, il faut une campagne de communication avec un budget avec plusieurs zéros.

  6. Anonymous 17 avril 2008 at 1 h 02 min

    Si le site se retrouve en 7ème page.Le terme blacklist ici employé n'est donc pas adéquate? Je pensais que l'on parlait de blacklist lorsque plus aucune page du site n'était indexer par google.

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site