> > Google scie les branches : Searchmash après Lively. A qui le tour ?

Google scie les branches : Searchmash après Lively. A qui le tour ?


Notez cet article

Cette semaine, Google a annoncé la fin du projet "Lively", univers virtuel 3D lancé cet été, en concurrence d'outils comme Second Life. Cette annonce n'a finalement étonné personne, Lively apparaissant un peu comme un OVNI dans l'univers des services Google.

Mais aujourd'hui, c'est au tour du site Searchmash de fermer ses portes avec un message laconique en page d'accueil : "Searchmash has gone the way of the dinosaur"... Et là, c'est plus étonnant, voire inquiétant, car Searchmash, lancé en octobre 2006, était un moteur de recherche expérimental de Google et se situait donc pleinement dans le "core business" et le métier premier de la société de Mountain View : la recherche d'information.

Aucune raison n'est aujourd'hui avancée pour cet arrêt. On pourrait imaginer que le lancement du projet SearchWiki en est une cause, puisque SearchMash avait expérimenté ces fonctions de modification des résultats à ses débuts, mais ce n'était plus le cas depuis quelques mois. Donc...

Searchmash dinosaur
Source de l'image : Abondance

Donc, le message est clair aujourd'hui chez Google : tout ce qui ne fonctionne qu'à moitié, voire mal, va dégager pour laisser la place à des services rémunérateurs. La peur de la crise économique et l'appréhension d'une baisse notable du marché de la publicité en 2009 ne sont certainement pas loin. Google coupe les branches mortes ou en mauvais état pour rassembler ses troupes sur des projets rémunérateurs qui vont lui permettre de rassurer ses actionnaires dans les mois qui viennent et qui s'annoncent difficiles...

Mon petit doigt me dit d'ailleurs qu'on va voir beaucoup de choses se passer chez Google très bientôt et que le moteur de recherche va peut-être se permettre des choses qu'il n'aurait pas imaginé il y a quelques mois encore. Espérons que ce simili "vent de panique" au sein de ses troupes ne l'amène pas à faire des erreurs qu'il devrait regretter à terme (et que certains attendent certainement avec impatience...). Quel que soit son nom, une société n'a droit qu'à quelques jokers sur le Web... Des sociétés comme Altavista et Yahoo! peuvent en témoigner...

Commentaires : 4
  1. Sébastien Billard 21 novembre 2008 at 11 h 43 min

    Bof il s'agissait de branches mortes... 😉

  2. Daniel 21 novembre 2008 at 12 h 18 min

    Privilégier la qualité, ça assez bien réussi à Google pour le moment...

  3. Chinois 27 novembre 2008 at 15 h 26 min

    Merci pour cet article, et de nous indiquer que ces choses dont on a jamais entendu parler, on en entendra finalement jamais parler ^^

  4. Anonymous 8 décembre 2008 at 15 h 13 min

    Sur l'univers virtuel il aurait du se baser sur Second Life en les rachetant. Plus viable.

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site