> > Google Bombing sur Barack Obama : Google s'explique

Google Bombing sur Barack Obama : Google s'explique


Notez cet article

Le Google Bombing est une pratique que l'on peut assimiler à un "châtiment numérique" jouant sur l'analyse du contenu des liens par Google pour placer un site web donné en première position sur Google pour une requête donnée.

Dans le passé, la requête "miserable failure" indiquait en numéro 1 la page présentant George Bush sur le site de la Maison Blanche, "magouilleur impuni" la page de présentation de Jacques Chirac sur le site de l'Elysée, "député liberticide" renvoyait le site de Jean Dionis du Séjour, et le mot clé "sarkozy" indiquait le film "Iznogoud" de Patrick Braoudé, pour ne parler que des plus connus.

Sous la pression, Google avait décidé de lutter contre ces pratiques et la plupart des Google Bombings avaient alors disparu (le film Iznogoud reste cependant encore en deuxième page sur la requête "sarkozy" et de nouveaux Bombings étaient apparus l'année dernière contre l'Eglise de Scientologie).

Mais, il y a quelques jours, c'était la page de présentation de Barack Obama sur le site de la Maison Blanche qui apparaissait pour la requête "failure" (voir illustration ci-dessous) sur Google et pour la requête "miserable failure" sur Yahoo!.

Si le phénomène reste encore en ligne sur Yahoo!, il a aujourd'hui disparu sur Google et Matt Cutts, le porte-parole "référencement et spam" du moteur explique pourquoi sur son blog : si l'algorithme qui donne une importance moindre aux phénomènes de Google Bombing est permanent sur Google, celui qui les détecte n'est lancé que 5 à 6 fois par an, ce qui permet à certaines "attaques" d'être visibles pendant quelques semaines. Cet algorithme de détection a donc été lancé la semaine dernière et les Google Bombings contre le nouveau Président des Etats-Unis ont donc disparu... CQFD.

Failure Obama
Source de l'image : Wall Street Journal

Plus d'infos :
http://www.google.com/search?q=failure
http://search.yahoo.com/search?p=miserable+failure

Source(s) :
- Google-Bombing Moves From Bush to Obama (Wall Street Journal Digits)
- Obama Is “Failure” At Google & “Miserable Failure” At Yahoo (Search Engine Land)
- Detecting Googlebombs (Matt Cutts blog)

Articles connexes sur ce site :
- Nouveau Google Bombing sur l'église de Scientologie (4 février 2008)
- Le "Google Bombing", c'est quoi ? (novembre 2006)
- Jacques Chirac victime de "Google Bombing" (23 mars 2004)
- Google démine les bombes (29 janvier 2007)
- Bush, misérable échec pour Google (10 décembre 2003)
- Jean Dionis "Google bombé" (9 février 2004)

Toutes les pages du réseau Abondance pour la requête google bombing...
Toutes les pages du Web pour la requête google bombing...

Commentaires : 5
  1. Création entreprise 27 janvier 2009 at 7 h 26 min

    Plus c'est gros, mieux ça passe. 🙂

    Gautier

  2. Anonymous 27 janvier 2009 at 17 h 48 min

    et tous ces trouducs de républicains qui "osent" attaquer l'homme par qui tout arrivera !

  3. Djay 23 juillet 2009 at 15 h 17 min

    Bah ça à l'air de toujours marché : "trou du cul du web"..

  4. Abondance 26 juillet 2009 at 11 h 42 min

    Jusqu'à ce que l'algo de détection/suppression des Google Bombing fasse son oeuvre 🙂

  5. Anonymous 30 juillet 2009 at 15 h 18 min

    les sites qui participent au google bombing sont soit des blaireaux, soit des moutons, soit les 2... mais ce qui est sûr, c'est que pour un prix, ils peuvent placer n'importe quel site internet en première position de google, et c'est plutot un immense pouvoir !

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site