> > Google utilise un algorithme pour détecter le ras-le-bol de ses employés

Google utilise un algorithme pour détecter le ras-le-bol de ses employés


Notez cet article

Google a mis en place un algorithme qui lui permet de savoir qui, parmi ses employés, risque de quitter l'entreprise à courte échéance, afin de mieux utiliser ses capacités. Véritable politique innovante de ressources humaines ou Big Brother de l'intranet ?...

Google a mis en place au sein de son entreprise un algorithme mathématique visant à détecter qui, parmi ses employés, pourrait être tenté à courte échéance de quitter la société. Cet algorithme - dont la formule exacte n'a pas été révélée ni commentée par Google - prendrait en compte la rémunération du Googler, les résultats de ses entretiens d'embauche, son ancienneté ainsi, bien sûr que son poste (on peut également penser que la détention d'un certain nombre de stock-options est un critère important dans cette analyse). Certaines personnes s'estimant sous-employées auraient ainsi pu être détectées si on en croit le Wall Street Journal...

Une façon également de lutter contre la fuite de ses cerveaux, car le challenge, pour un développeur ou un "top level engineer" n'est-il pas aujourd'hui passé du fait de travailler pour Google à celui de trouver les moyennes de le contrer ?

Google Jobs
Source de l'image : Google

Plus d'infos :
- http://www.google.com/intl/en/jobs/

Source(s) :
- Google Searches for Staffing Answers (Wall Street Journal)

Articles connexes sur ce site :
- Google va supprimer 200 emplois (27 mars 2009)
- C'est la crise chez Google : plan de rigueur annoncé (16 janvier 2009)
- Tim Armstrong, un Xoogler à la tête d'AOL (17 mars 2009)
- Google, une compagnie où il fait bon vivre... Euh, travailler... (10 janvier 2007)
- Prêt à tenter l’embauche chez Google ? (6 octobre 2004)

Toutes les pages du réseau Abondance pour la requête google emploi...

Toutes les pages du Web pour la requête google emploi...

Commentaires : 4
  1. Création entreprise 20 mai 2009 at 16 h 37 min

    Waouh, le management devient une science exacte grâce à Google !

    Vive les mathématiques! Vive les robots! Vive Google!

    Je me demande s'ils s'en servent aussi pour détecter quand virer leurs employés.

    Gautier

  2. Martin Lessard 22 mai 2009 at 0 h 06 min

    Gauthier a raison: en si bon chemin, pourquoi s'arrêter? Winston Smith en 1984 n'était qu'un braillard. 😉

    Farce à part, quand allons-nous cesser de prêter foi à l'algorithme pour "donner sens" au monde? Il ne fait que le segmenter selon les paramètres d'entrée.

    L'idée de départ est louable, mais ce sont les interprétations humaines qui m'inquiètent.

    On est plus dans "Minority report", je crois, non?

  3. Aurélien P. 24 mai 2009 at 8 h 47 min

    Google est fondé sur un algorithme et je pense que ce qui perdra google un jour ou l'affaiblira sera un algorithme...
    Comme dit Martin, à force de donner un algorithme pour tout expliquer et vouloir tout rationnaliser, on oublie d'autres facteurs (affect, émotion, envie, rejet,...) qui peuvent etre simulés mais jamais fiables... et un jour... ce sera la cata...

  4. Cours d'arabe 25 mai 2009 at 8 h 32 min

    On aurait été un premier avril, j'aurais douté de l'info !

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site