> > L'accord entre Microsoft et Yahoo! va-t-il changer le paysage du référencement en France ?

L'accord entre Microsoft et Yahoo! va-t-il changer le paysage du référencement en France ?


Notez cet article

Microsoft a dévoilé début juin son nouveau moteur de recherche, nommé Bing. Fin juillet, l'annonce d'un partenariat très attendu entre Yahoo! et Microsoft indiquait que Yahoo! allait à terme renoncer à sa technologie de recherche (Yahoo! Search Technology) au profit de Bing.

A la lumière de ces deux événements, la technologie Bing doit-elle être intégrée dans la stratégie de référencement naturel des sites web actuels ?

Ce qui est certain, c'est que l'accord passé entre Microsoft et Yahoo! marque clairement la mort du moteur de recherche de Yahoo! tel qu'on le connait actuellement. Bien que la technologie de search de Yahoo! etait certainement meilleure que celle de Bing, meme si elle était peut-être plus ancienne (et que la dernière version de Bing semble meilleure et plus pertinente, tout du moins aux Etats-Unis, que la précédente, Live search)...

Logiquement, cette nouvelle donne ne devrait pas changer grand chose en France à court et moyen termes, contrairement aux Etats-Unis. En effet, en France, les parts de trafic de Yahoo! et de Bing ne dépassent que difficilement les 5% (5,23% en chiffres cumulés sur juillet 2009 ou 7,14% selon la méthode de calcul utilisée), à des années lumières de celles de Google (plus proche des 90% pour sa part).


Image : AtInternet

L'addition de deux ruisseaux ne suffira pas à combattre le fleuve, du moins dans un premier temps. D'autre part, toujours selon la même source, le lancement de Bing n'a pas eu de réel impact sur le trafic généré par le moteur de Microsoft en France, ce qui nous semble logique :


Image : AtInternet

En revanche, aux Etats-Unis, où cet accord octroie à Bing-Yahoo! des parts de trafic de près de 30%, la situation devient très intéressante pour combattre Google qui est encore leader, bien sûr, mais avec des chiffres moins monopolistiques qu'en France.

Comme, de plus, le moteur Bing est bien plus intéressant dans sa version américaine que dans sa version française (qui n'est qu'un relookage de Live Search) et qu'un "vent de sympathie" semble souffler en faveur de Bing dans la presse et auprès des utilisateurs, la situation méritera d'être suivie de plus près outre-Atantique.

A ce niveau, il sera intéressant de voir comment évolue le couple Yahoo!-Bing. La techno de Yahoo! va-t-elle être intégrée de façon plus ou moins forte dans Bing ? Et si oui, à quel niveau ? Le crawl (celui de Bing étant catastrophiquement mauvais) ? L'algorithme de pertinence ? L'interface utilisateur ? Yahoo! Search Technology va-t-il être purement et simplement abandonné ? Cette technologie de recherche, qui est déjà le fruit d'un panachage entre Inktomi, AltaVista et Alltheweb (Fast), peut-elle encore servir de "patch" à Bing ? En clair, tant que nous n'aurons pas de réponses à ces questions et que nous ne saurons pas comment va évoluer la technologie du moteur de Microsoft à court terme, aucune stratégie cohérente de référencement naturel sur Bing ne sera possible...

La situation ne devrait donc pas changer pas en Europe dans un premier temps, mais si l'association Bing+Yahoo! fait changer les choses aux Etats-Unis et arrive à faire muer son moteur en Europe pour le rendre aussi intéressant que sa version américaine, alors, le changement peut se répercuter en Europe d'ici courant 2010.

D'autre part, je discutais il y a peu avec un responsable search de Yahoo! et celui-ci me disait, avec raison, que rien ne devrait de toutes façons bouger tant que l'accord n'a pas été entériné par les actionnaires et la justice américaine, ce qui devrait nous amener au mieux au premier trimestre 2010. Pas la peine donc de guetter l'apparition d'un quelconque Bing (-Bang) chez Yahoo! avant cette date...

Le marché du référencement naturel suivant celui du search, la situation va certainement changer aux US à partir de ce moment-là, avec plus de webmasters qui vont tenter de positioner leurs sites sur Bing, au vu des chiffres de trafic généré. En Europe, en revanche, rien ne changera d'ici au moins un an au vu de l'hégémonie de Google sur le Vieux Continent. Mais cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas s'y préparer. Donc pas d'affolement mais gardons Bing dans un coin de notre tête pour les mois qui viennent...

1 commentaire
  1. référencement google 26 août 2012 at 11 h 27 min

    Merci pour l'analyse, normalement nous on travail surtout sur Google au niveau référencement, pour l'accord entre Microsoft et Yahoo! et le référencement en France il influence sur les résultat des deux moteurs de recherche car on peut bien voir en comparant les positons des sites sur Yahoo et Bing c'est les même positions.

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site