> > Google doit-il continuer à afficher le PageRank dans sa barre d'outils ?

Google doit-il continuer à afficher le PageRank dans sa barre d'outils ?


Notez cet article

Tout a commencé, il y a quelques jours à peine, lorsque Google a mis en place ses "Labs" dans son module Webmaster Tools (GWT). A cette occasion, plusieurs observateurs se sont aperçu que, sans trop rien dire, ce même Google avait supprimé de cet applicatif toutes les informations concernant le PageRank des pages du site web analysé et qui s'affichaient, à l'époque, ainsi :

GWT PageRank

Certes, cette rubrique n'était pas la plus lue des Webmaster Tools et son intérêt n'était que moyen, mais quand même, pourquoi Google faisait-il cela ? Le moteur de recherche, par l'intermédiaire de Susan Moskwa, un des ingénieurs qui gère les Webmaster Tools, a expliqué que c'était pour plus de cohérence dans le discours. Google ne pouvait pas, selon elle, expliquer que les webmasters "ne devait pas trop s'occuper de la notion de PageRank" et fournir à la fois des données sur ce point dans ses outils pour Webmasters. Exit donc le PageRank dans les GWT...

Il est certain qu'il existe (encore aujourd'hui), une sorte de "psychose du PageRank", qui a été bien entretenue par Google à une certaine époque,il faut bien le dire, alors qu'il est certain que la "petite barre verte" affichée dans la barre d'outils du moteur (le "TBPR" ou "ToolBar PageRank") n'a pas d'influence directe sur le référencement d'une page web dans Google.

Toolbar PageRank

Rappelons-le : le TBPR n'est qu'une image ponctuelle, rarement mise à jour, du "vrai" PageRank qui, lui continue à être utilisé par le moteur de recherche dans son algorithme de pertinence. Mais celui-là, à moins de bosser chez Google (ou de le racheter, soyons fou...), il est impossible de le connaître.

Cependant, si le TBPR est de peu d'utilité pour son propre site, il reste un indicateur intéressant pour identifier des backlinks, dans le sens où un "bon backlink" répond à plusieurs critères, et son PageRank (sa popularité), même approximatif au vu du TBPR, reste un de ceux-là.

PageRank

Il n'en reste pas moins vrai que si Google voulait rester cohérent jusqu'au bout, il supprimerait le TBPR de sa barre d'outils. En effet, comment peut-on, par exemple, fustiger les gens qui vendent des liens au prorata du PR des pages si vous donnez l'outil pour mesurer ce PR ? D'autre part, cette information n'intéresse vraiment que les webmasters et si Google veut donner une vision plus "grand public" à sa barre d'outils, le TBPR n'a que peu d'intérêt. Enfin, quel intérêt Google a-t-il à fournir une information erronée, parfois bugguée, à une faible frange de la population ? A-t-il encore besoin du TBPR comme outil de communication, puisque cet indicateur a souvent servi à ça ? Et pourquoi dire qu'il "ne faut pas trop s'occuper de la notion de PageRank" en l'affichant quand même dans sa barre d'outils ?

Rappelons-nous qu'en 2007, Google avait lancé une discussion sur un forum américain sur l'intérêt du TBPR et avait demandé l'avis des internautes sur ce point...

Bref, Google est-il en train de, tout doucement, préparer la suppression de l'indicateur de PageRank dans sa barre d'outils ? L'avenir le dira. Ceci dit, même si cela arrive, les stratégies de référencement devraient y survivre... 🙂

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Commentaires : 13
  1. Mathieu 20 octobre 2009 at 7 h 28 min

    Personnellement, quel serait encore l'intérêt de conserver la toolbar si le PR n'y est plus affiché ?

    Dans ce cas, Google n'aura plus les informations envoyées par la toolbar...

    Je pense qu'ils afficheront le PR tant qu'ils n'auront pas trouvé une autre source d'infos... (Wave ?)

  2. Abondance 20 octobre 2009 at 7 h 34 min

    Bjr
    certes, mais le pourcentage des utilisateurs de la barre d'outils qui la désinstalleront parce que le PR n'est plus affiché est-il significatif pour Google ?
    Cette barre d'outils lui donnait notamment de nombreuses informations sur le trafic pour les sites web, mais avec Google Chrome, il a certainement des stats plus fiables.
    Il peut se permettre, à mon avis, de "perdre" le trafic "toolbar" de certains webmasters pour qui la barre d'outils n'aura plus d'utilité.
    A voir en tout cas...
    Cdt

  3. Mathieu 20 octobre 2009 at 8 h 17 min

    Bonjour,
    Cette part est peut-être une goutte d'eau, en effet, mais à côté de cela, le PR est aussi un élément fédérateur de Google.

    Nombreux seront les référenceurs qui ne pourront plus jouer à qui a le plus gros PR.
    Google sera-t-il prêt à perdre un des éléments qui a participé à construire son image ?

    Nous aurons bientôt la réponse 🙂

  4. Abondance 20 octobre 2009 at 8 h 21 min

    > Google sera-t-il prêt à perdre un des éléments qui a participé à construire son image ?

    Je pense que c'est effectivement la principale question 🙂

    Cdt

  5. MagicYoyo 20 octobre 2009 at 10 h 58 min

    Je ne comprends pas du tout cette vision du PageRank comme outil d'image de Google.
    Je fais du SEO depuis 1999 (aïe !), et le succès de Google s'est construit sur le "tout pour la pertinence" à l'heure où les autres moteurs cherchaient à faire payer l'indexation.
    C'est là qu'on a tous collés des formulaires de recherche Google sur nos sites et...

  6. Mathieu 20 octobre 2009 at 11 h 12 min

    Le pagerank a fédéré les communautés de webmasters autour de la course au PR.
    Cela fait partie de l'image de Google, ce n'est pas un outil pour construire son image puisqu'ils ne l'ont pas instrumentalisé, mais ont profité de cet intérêt pour leur algorithme de classement.

    D'ailleurs, à l'époque : pas de PR, pas de pertinence, non ? même si ce n'est plus vrai aujourd'hui...
    Le PR a été le symbole de la pertinence, et continue d'être apprécié aujourd'hui par beaucoup de webmasters (pas forcément des SEO). D'où cette notion d'image.
    Google sans le PR rendrait nostalgiques tout un tas de WM, c'est un bout de "l'âme de Google"...

  7. seuls deux participants officiels du concours Trikapalanet sur la première page Google 21 octobre 2009 at 19 h 43 min

    Depuis le temps que certains rabâchent et rabâchent encore que le PR n'a plus de réel intérêt puisqu'il n'est plus un indicateur fiable de la popularité d'un site, au moins, sa suppression nous arrêtera de perdre du temps sur son intérêt ou non.
    Et puis, on courra toujours après le même chose, la pôle position !

  8. Anonymous 22 octobre 2009 at 20 h 57 min

    Perso (référencement depuis 2001) je n'ai jamais pris en compte le PR pour le référencement des sites dont je m'occupe. Les sites en question sont présents en 1 ou 2ème position sur des mots clés à 24 à 30 millions de résultats et ce malgré des TBPR de 3 ou 4 (donc soit disant minable).
    J'affirme que Google a fait sa réputation à l'époque du bas débit, là ou la concurrence remplissait des pages d'accueil avec plein d'infos donc lourde à charger quand la page de Google ne pesait que 20 à 50k et avait tout misé sur la vitesse.
    Arrêtez de croire messieurs les webmasters que c'est vous qui avez fait la notoriété de google alors que vous l'avez souvent subit, maudit, etc.
    Ce sont les internautes lambda qui font et défont les modes. Nous nous ne pouvons que faire de notre mieux, comme Google l’a fait, pour les intéresser.
    Voilà messieurs peut-être le seul secret d’un bon référencement ou de la réussite auprès de sa cible. ex : Abondance

    Allez messieurs un peu d’humilité

  9. annonces 28 octobre 2009 at 7 h 56 min

    Disons que sa disparition rendra le référencement plus technique au niveau de l'analyse (pour les débutants) et c'est un plus !
    Car trop souvent les référenceurs en herbe ne regardent que cela et c'est d'ailleurs avec cela qu'ils bâtissent leurs discours et leurs objectifs - Du coup, on parle et reparle de PR sur des forums ou blogs sans qu'ils comprennent que ce dernier n'est qu'une conséquence et non un objectif...

    Pour nous autres, ça ne changera rien, c'est clair !

    A suivre donc !

  10. IDE Conseil 1 novembre 2009 at 10 h 01 min

    Bien d'accord avec vous tous concernant le double jeu de Google et la mode acharnée du PR que nous avons subie ces dernières années via l'explosion des bloggers amateurs de popularité artificielle 🙁
    Ravie que Google secoue ce prunier dans le landernau des "webmasters" !
    Mais néanmoins cet indicateur reste ancré dans l'esprit de nos clients entrepreneurs qui ont tous la Google Toolbar ... avec son PR pffff ! quelle plaie ce truc !
    Alors nous avons tous un gros travail de lobbying à faire pour arracher cette obsession de leurs idées sur le référencement par le PR ... et je vous dis pas les yeux ronds de mes étudiants quand je leur ai dit que le PR n'avait jamais vraiment compté en référencement ! ... Y'a du boulot d'information à faire encore ... à nos claviers !

  11. Gisèle Taelemans 4 novembre 2009 at 8 h 18 min

    Si je résume :
    Le PR dans la barre n'est qu'un outil de communication pour Google.

    La popularité d'un site n'est d'aucune utilité pour améliorer le positionnement d'un site dans Google.

    Etes vous d'accord avec ça?

  12. Abondance 4 novembre 2009 at 9 h 46 min

    Pas vraiment 🙂

    > Le PR dans la barre n'est qu'un outil de communication pour Google : OUI !

    > La popularité d'un site n'est d'aucune utilité pour améliorer le positionnement d'un site dans Google : NON !

    La popularité est très importante pour le positionnement, cependant le TBPR n'est pas un bon indice, en tout cas pas un indice très fiable, pour la mesurer !

    A+

  13. Régie publicitaire 14 mars 2012 at 19 h 10 min

    "Le PR dans la barre n'est qu'un outil de communication pour Google."

    Je suis tout a fait d'accord, je suis certains que Google ce basse sur un "autre PR" qu'il garde secret pour son algorithme (a sa place c'est ce que je ferai)...

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site