> > Audit de visibilité moteurs : Astérix

Audit de visibilité moteurs : Astérix


Notez cet article

Nous allons proposer sur ce blog, de temps en temps, une étude thématique de visibilité sur un sujet d'actualité. La méthodologie (expliquée en détails à la fin de ce post) est assez simple :
- On définit dans un premier temps un ensemble de mots clés décrivant une thématique précise.
- Ces mots clés sont ensuite saisis sur Google, Yahoo!, Bing et Voilà/Orange.
- Plus une page web est bien positionnée, plus son site reçoit de points.
- Chaque moteur reçoit également un coefficient selon son importance en termes de trafic généré.
- On obtient ainsi une liste des sites web les plus visibles sur les moteurs de recherche francophones pour les mots clés définis au préalable.

Pour ce premier audit, et parce qu'aujourd'hui on fête les 50 ans du personnage, nous avons choisi d'explorer l'univers d'Astérix.

Dans un premier temps, nous avons effectué un benchmark sur deux mots clés très simple : asterix et astérix. Soit les versions accentuée et non accentuée du nom du personnage. Les sites web les plus visibles sur ces deux requêtes sont les suivants :

Rang URL Points
1. asterix.com 1 256
2. fr.wikipedia.org 1 236
3. parcasterix.fr 1 008
4. asterix.tm.fr 782
5. mage.fst.uha.fr 738
6. asterixinteractif.free.fr 427
7. fr.news.search.yahoo.com 320
8. allocine.fr 255
9. generation-nt.com 210
10. blog.asterix.com 190

Le premier site est le site officiel, ce qui est normal (d'autant plus que sa nouvelle version, lancée il y a quelque semaines de cela, est bien plus "SEO friendly" que la précédente).

Nous avons ensuite porté nos efforts sur une analyse plus "longue traîne" avec les noms des principaux personnages du village gaulois bien connu, plus les patronymes de quelques personnages incontournables. Voici le corpus de mots-clés choisis : asterix, astérix, obelix, obélix, idéfix, idefix, panoramix, assurancetourix, abraracourcix, cetautomatix, cétautomatix, bonemine, agecanonix, ielosubmarine, iélosubmarine, ordralfabétix, ordralfabetix, falbala, césar, cesar, barbe-rouge.

Le résultat est alors le suivant :

Rang URL Points
1. fr.wikipedia.org 11 626
2. mage.fst.uha.fr 6 860
3. asterix.com 5 458
4. bdcentral.com 5 026
5. pierre.renault.waika9.com 3 543
6. priceminister.com 1 919
7. dailymotion.com 1 538
8. asterix.tm.fr 1 526
9. coloriage.tv 1 210
10. lescesarducinema.com 1 182

On voit ici que le site officiel se classe moins bien, au profit de sites web de fans, de sites spécialisés dans la BD ou de sites d'actualités (on parle beaucoup du petit Gaulois en ce moment...), qui semblent mieux indexés et analysés en profondeur.

A bientôt pour une nouvelle analyse...

Méthodologie appliquée :

Pour ces benchmark concurrentiels, nous interrogeons les principaux moteurs Français (Google, Yahoo!, Bing et Orange/Voila) avec chacun des mots-clés que nous avons sélectionnés. A chaque site trouvé par le moteur, nous attribuons des points suivant sa position ainsi qu'un coefficient multiplicateur représentatif de l'importance du moteur. Notre analyse porte sur les 30 à 40 premiers sites trouvés lors d'une requête. Les points attribués à chaque site sont les suivants :
- 100 points attribués au premier site trouvé.
- 90 au deuxième.
- 80 au troisième.
- 70 au quatrième.
- 60 au cinquième.
- 40 au sixième.
- 35 au septième.
- 30 au huitième.
- 25 au neuvième.
- 21 au dixième.
- Tous les sites ayants des positions se situant entre la 11éme et la 40ème place se voient attribuer 1 point.

Les coefficients multiplicateurs appliqués sont les suivants :
- 3 pour Google France
- 2 pour Yahoo France
- 2 pour Bing France
- 1 pour Voilà/Orange France

Tous ces éléments additionnés génèrent un classement que vous retrouvez dans les tableaux ci-dessus.

Merci à Iseom et Brioude Internet pour la création des outils permettant de mettre en place ces audits.

Commentaires : 6
  1. JD 29 octobre 2009 at 16 h 01 min

    Bonjour,
    Je trouve que la methodo utilisée est d'une part un peu légére & d'autre part sur-represente des moteurs comme Yahoo.
    Un peu légère : concernant la longue traine la liste de mots clés est un peu courte quand on connait un peu ce que peuvent taper des internautes.
    Par ailleurs, mettre tous les mots au meme niveau de scoring alors que un (asterix) était tapé 550 000 fois /mois alors que l'autre ne l'est que 60 000 fois (obelix) me semble vraiment fausser les résultats.
    Enfin, attribuer un coeff de 3 à Google & 2 à Yahoo alors que la part de marché de Google est 10 supérieur à Yahoo ne semble pas non plus refléter correctement la réalité.
    cdt,
    Jean-Dominique

  2. Abondance 30 octobre 2009 at 10 h 10 min

    Bonjoour
    Bien vu, on va modifier les coeffs pour la prochaine étude
    Cordialement

  3. Fred 8 novembre 2009 at 9 h 52 min

    vous vouliez dire "25 au neuvième", non au premier.

  4. Abondance 8 novembre 2009 at 16 h 45 min

    merci 🙂

  5. Antoine 7 janvier 2010 at 14 h 28 min

    Démarche intéressante! Cependant, mises à part les remarques précédentes,
    que faire si les 4 premiers liens (par exemple) renvoient au même site internet?

    Antoine.

  6. Abondance 7 janvier 2010 at 14 h 31 min

    Bjr
    Logiquement ce n'est pas possible puisque Google, via le clustering, ne donne accès qu'à 2 liens max par site (je résume... 🙂 ).
    Cdt

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site