> > Le Google Nexus One (enfin) dévoilé !

Le Google Nexus One (enfin) dévoilé !


Notez cet article

Le Nexus One, téléphone portable de Google, a été dévoilé comme prévu hier. Construit par HTC, il n'est pour l'instant disponible que dans certains pays au prix de 529 $ sans abonnement. Il propose toutes les fonctionnalités d'un smartphone "iPhone-like" actuel. Est-ce que ce sera suffisant pour s'imposer sur un marché déjà bien encombré ?...

Google avait convoqué hier la presse pour l'annonce du lancement d'un nouveau produit autour d'Android et c'était un secret de Polichinelle : le téléphone portable Nexus One allait être présenté à cette occasion.

Voici donc le communiqué de presse officiel qui a été envoyé par Google à cette occasion :

Android a été développé avec une idée simple : rendre les téléphones portables accessibles aux utilisateurs du monde entier et leur permettre de bénéficier de fonctions innovantes.

Nous avons développé notre concept il y a un peu plus d'un an, lorsque nous avons lancé Android sur un appareil avec un opérateur et dans un seul pays. Aujourd'hui, 20 téléphones embarquent Android et nous travaillons avec 59 opérateurs dans 48 pays et dans 19 langues. En outre, Android étant gratuit et proposé en Open Source, il ne cesse d'évoluer ; il permet de fabriquer des appareils plus rapidement et à moindre coût. Enfin, tout utilisateur peut développer des applications pour enrichir la plate-forme et en faire ainsi bénéficier toute la communauté.

Pour faciliter l'adaptation d'Android aux besoins des consommateurs, nous affectons nos ressources technologiques à certains projets menés avec des constructeurs de téléphones portables et des opérateurs téléphoniques. Ensemble, nous avons ainsi accéléré l'innovation en matière de téléphonie mobile. Le nombre et la diversité des appareils fonctionnant aujourd'hui sous Android ont dépassé nos prévisions les plus ambitieuses et nous sommes convaincus de pouvoir développer cette innovation.

Nous nous sommes aussi posé les questions suivantes : et si nous coopérions encore plus étroitement avec nos partenaires pour créer des appareils intégrant certaines technologies logicielles de pointe que nous développons ? Et si nous commercialisions ces appareils dans une nouvelle boutique en ligne Google, simple et conviviale ?

Aujourd'hui, nous avons le plaisir d'annoncer un nouveau moyen d'acheter un téléphone portable pour les consommateurs, grâce à une boutique en ligne hébergée par Google sur www.google.com/phone L'objectif de ce nouveau canal de distribution grand public Google est de permettre aux internautes d'acheter les appareils Android sélectionnés en ligne. Nous souhaitons également privilégier la simplicité avec un processus d'achat simple, des barèmes d'opérateur simples, ainsi que des conditions de livraison et de mise en route simples et accessibles.

Le premier appareil que nous commercialiserons dans cette nouvelle boutique en ligne est le Nexus One, réunissant technologie mobile, applications et accès à Internet. Nexus One est un exemple de ce qu'il est possible de réaliser sur les appareils mobiles grâce à Android, lorsque des applications conviviales s'exécutent sur un ordinateur connecté rapide, lumineux et qui tient dans une poche. Le Nexus One fait partie de cette nouvelle génération de "superphones". C'est le premier d'une série de produits que nous prévoyons de commercialiser avec nos partenaires opérateurs et constructeurs dans notre boutique en ligne.

Construit par HTC, le Nexus One intègre la technologie de suppression dynamique du bruit d'Audience, Inc., un écran large OLED de 3,7" au contraste élevé et aux couleurs éclatantes, ainsi qu'un processeur Qualcomm Snapdragon cadencé à 1GHz pour une vitesse d'exécution élevée. Exécutant Android 2.1, nouvelle version d'Eclair, le système d'exploitation intègre des innovations telles qu'un clavier à activation vocale permettant de dicter n'importe quel texte, des fonds d'écran dynamiques, une galerie de photos 3D, etc. Bien entendu, il est également fourni avec une multitude d'applications Google plébiscitées telles que Gmail, Google Voice et Google Maps Navigation.

Aujourd'hui, la boutique en ligne vous permet d'acheter le Nexus One seul ou avec un abonnement T-Mobile aux USA. À l'avenir, nous prévoyons de collaborer avec d'autres opérateurs, tels que Verizon Wireless aux États-Unis et Vodafone en Europe, d'ajouter de nouveaux appareils à l'offre et de nous positionner dans d'autres pays.

Pour en savoir plus sur le Nexus One et notre nouvelle boutique en ligne, rendez-vous sur www.google.com/phone. Nous avons hâte de découvrir comment notre nouvelle gamme et le Nexus One contribueront à accélérer l'innovation en matière de produits mobiles pour le plus grand bénéfice des utilisateurs à travers le monde."

Pour information, le Nexus One n'est pas (encore) disponible en France. Seul, il coûte 529 $ aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, à Hongkong et à Singapour. Il est vendu 179 $ s'il est couplé à un abonnement T-Mobile.

Pour la France, on parle actuellement (de façon officieuse) d'un prix de 370 euros pour le terminal seul, et de 200 euros avec un abonnement SFR, qui serait le premier opérateur à proposer le Nexus One dans l'Hexagone à la fin du premier trimestre 2010.

Google Nexus One
Source de l'image : Google

Source de l'image : Google

Plus d'infos :
- http://www.google.com/phone/

Source(s) :
- Welcome to our media site for the Nexus One (Google)

Articles connexes sur ce site :
- Un Netbook Google en 2010 ? (21 décembre 2009)
- Le Google Phone en test chez certains googlers... (13 décembre 2009)
- Google pourrait créer son propre smartphone (28 octobre 2009)
- Le Gphone se mute en Android, association de 34 sociétés du monde du mobile (5 novembre 2007)
- HTC Magic sur la page d'accueil de Google : la pub qui fait débat... (28 septembre 2009)
- Android Market : la future boutique en ligne des smartphones Google (1er septembre 2008)
- Google Android : un concours doté de 10 millions de $ de prix (13 novembre 2007)
- Google Android : lancement d'un kit pour développeurs informatiques (13 novembre 2007)
- Android : premier terminal pour Texas Instruments (12 février 2008)
- Un Google Phone pour l'automne ? (22 août 2008)

Toutes les pages du réseau Abondance pour la requête android...

Toutes les pages du Web pour la requête android...

1 commentaire
  1. Bolzano 8 janvier 2010 at 16 h 56 min

    Quelles conséquences pour le métier de base de Google ?

    1) Crédibilité et indépendance des résultats du moteur de recherche (un de ses fonds de commerce).
    Puis-je raisonnablement croire que le résultat de la requête "smartphone" ou "iphone" m'est renvoyé en toute indépendance maintenant que l'éditeur du moteur vend un objet résultat de la première requête concurrent de celui de la deuxième?

    2) Impartialité de l'attribution et des enchères de mots-clés.
    Puis-je acheter sans arrière-pensée les mots-clés ci-dessus ou d'autres associés à cette galaxie "téléphone htc", "téléphone android" sachant que l'adjudicateur vend les produits que j'essaie de promouvoir?

    Les boutiques en lignes sont très sensibles au point 1 pour leur visibilité et au point 2 pour les coûts de fonctionnement.
    Comme le point 1 est la réputation de Google et le 2 son chiffre d'affaires, quelle est cette stratégie d'entreprise qui peut ruiner l'une et faire chuter l'autre?

    3) Le ver dans le fruit Maintenant que Google vend des produits physiques, il a des partenaires, évidents comme HTC (si j'étais Nokia ou Apple je freinerais mes achats d'adwords), indirects comme les éditeurs d'applis Android, les transporteurs, réparateurs, accessoiristes du Nexus, plus lointains comme les fournisseurs des composants, les agences de pub des affiches, photographes etc.
    Tous ces gens sont-ils vraiment égaux devant le moteur de recherche qui peut leur apporter de l'activité ou leur coûter des enchères de mots-clés excessives?

    Une hypothèse: comme Google a sûrement pensé à tout ça avant moi, ce pourrait être un passage à une nouvelle phase où la domination de marché acquise par les deux jambes search/notoriété et adwords/chiffre d'affaires autorise à considérer ces activités historiques comme des vaches à lait tellement installées qu'on peut en sacrifier à la marge l'esprit et les fondations, pour passer à la vente de produits matériels.

    Google abandonnant le modèle de "pure player virtuel" pour faire du bon vieux brick and mortar, qui l'eût cru?

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site