> > Google ne veut plus censurer ses résultats en Chine

Google ne veut plus censurer ses résultats en Chine


Notez cet article

Google a été victime depuis un mois de plusieurs tentatives de piratage sur des comptes Gmail appartenant à des activistes des droits de l'homme en Chine. Devant ces attaques répétées, le moteur a décidé de ne plus filtrer ses résultats sur ce territoire, au risque de se voir éjecté du pays...

On sait que depuis plusieurs années, et à la demande du gouvernement chinois, Google censure et filtre ses résultats en Chine, notamment pour rester dans le cadre des lois de ce pays, et au détriment parfois des droits de l'homme...

Or, Google vient de publier un post sur son blog officiel, indiquant que ses infrastructures avaient dernièrement été l'objet d'attaques de la part de pirates, cherchant à infiltrer notamment des comptes Gmail appartenant à des activistes des droits de l'homme en Chine. D'autre part, certains autres comptes appartenant à des personnes proches de ce milieu, en Europe et aux Etats-Unis, auraient fait l'objet également d'attaques de phishing ou de logiciels malveillants visant à lire les mails de ces utilisateurs par des voies détournées.

Google, dans son post, n'accuse pas directement le gouvernement chinois d'être à l'origine de ces attaques, mais il ne faut pas être grand devin pour comprendre le message...

Devant ces faits, Google a donc décidé de réagir en refusant dorénavant de filtrer ses résultats pour son moteur de recherche chinois, sachant qu'il est conscient que cela peut conduire à l'arrêt de son outil dans ce pays et à la fermeture de ses bureaux sur place. Google indique cependant qu'il va discuter, dans les semaines qui viennent, avec le gouvernement chinois pour trouver une solution qui lui permette de fonctionner avec un moteur "ouvert" tout en restant dans le cadre de la loi locale. Pas si simple...

On peut noter que, quelques jours auparavant, le moteur de recherche chinois Baidu avait déclaré être victime de la "cyberarmée iranienne", son site ayant été piraté et sa page d'accueil effacée, tout comme Twitter le mois dernier en Chine. Véritables piratages ou tentative de masquage d'autres actions plus organisées et "officielles" ? Difficile à dire...

Google Chine
Source de l'image : Abondance

Plus d'infos :
- http://www.google.cn/

Source(s) :
- A new approach to China (Google)

Articles connexes sur ce site :
- Google s'autocensure pour s'implanter en Chine (26 janvier 2006)
- Google News censuré en Chine (1er décembre 2004)
- Google filtre l’actualité en Chine (28 septembre 2004)
- Google pourra garder son nom en Chine (7 janvier 2009)
- Carrefour disparaît de Google en Chine (30 avril 2008)
- La Chine bloque YouTube et Google News (19 mars 2008)
- Google devient Gu Ge en Chine (18 avril 2006)
- Google peut continuer à utiliser son nom Gu Ge en Chine (3 janvier 2008)
- Google ouvre un centre de développement en Chine (20 juillet 2005)
- Google sans licence en Chine ? (22 février 2006)

Toutes les pages du réseau Abondance pour la requête google chine...

Toutes les pages du Web pour la requête google chine...

Commentaires : 4
  1. Mr Freeze 13 janvier 2010 at 10 h 18 min

    Un moteur "ouvert" en respectant les lois d'un pays qui met en avant la censure, je ne demande qu'à voir ça !!! D'un autre ordre, c'est une bonne réaction de la part de google qui aurait dû se faire depuis un long moment déjà. Il est impératifs de ne pas censuré, c'est souvent la porte ouverte aux dérapages. bonne résolution de Google pour l'année 2010 🙂

  2. goubliemonmotdepasse 13 janvier 2010 at 23 h 47 min

    Encore une utopie...Google veut son marché chinois, il ne va pas arrêter de censuré, encore un buzz pour faire bien...

    Mais au fond, rien que coopérer avec les instances Chinoises étaient un scandales, et cela sera pour moi une tâche quoi qu'il fasse...

  3. Zéfling 14 janvier 2010 at 7 h 51 min

    Ils ont tout à y gagner, il ne représente que 30% sur le marché Chinois. Même s'il parte de Chine, ils pourront accuser cette dernière de les avoir mis à la porte (très bonne image de pub) et si c'est le gouvernement Chinois qui cède, il auront réussi à faire reculer la censure dans ce pays (là aussi, très bonne image de pub). Par contre, s'il cède et reste, il ne seront pas mieux que les autres.

  4. Mapics 16 janvier 2010 at 23 h 41 min

    Google n'aurais jamais du collaboré avec le gouvernement chinois et je ne pense pas que Google puise les faire plier.

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site