> > Quaero se dévoile, deux ans après son lancement

Quaero se dévoile, deux ans après son lancement


Notez cet article

Quaero a présenté en fin de semaine dernière à Paris les projets sur lesquels il travaille. Loin du "moteur de recherche concurrent de Google" imaginé au départ, Quaero se présente aujourd'hui comme une plate-forme de technologies innovantes exploitées par des sociétés comme Exalead ou Orange...

En 2005, Jacques Chirac avait lancé l'idée d'un moteur de recherche développé en commun avec l'Allemagne pour tenter de contrecarrer l'hégémonie naissante de Google. Et puis, de communication catastrophique en espoirs déçus en passant par un divorce avec l'Allemagne sur le sujet, le nom de Quaero avait petit à petit disparu du devant de la scène pour devenir même parfois source de sarcasmes chez certains...

Et puis, la semaine dernière, Quaero a présenté les nouveaux développements directement issus de son programme de recherche. Six acteurs du programme sont revenus sur les avancées significatives de leurs projets et les apports technologiques dont ils ont pu bénéficier grâce à Quaero, 2 ans après son (nouveau) lancement.

Regroupant plus de 300 chercheurs et ingénieurs en France et en Allemagne, Quaero se définit comme un centre européen de recherche et développement sur l'extraction automatique d'informations, l'analyse, la classification et l'exploitation de contenus multimédias et multilingues.

Les 26 partenaires du programme se sont attachés à travailler ensemble sur des technologies et des projets applicatifs ayant pour objectif d'enrichir les contenus multimédias et multilingues et de faciliter leur accès auprès du plus grand nombre.
Concrètement, le programme est composé de 5 projets applicatifs à visée industrielle et d'une structure de recherche partagée. Les projets applicatifs ciblent les besoins de marchés identifiés. Pour les progrès technologiques, les moyens de recherche sont partagés entre tous les partenaires au sein d'une structure commune pilotée par le CNRS et RWTH.

Quaero se veut être un programme collaboratif, qui orchestre les échanges, crée des connections et favorise les synergies pour développer des innovations directement exploitables, dont les évolutions sont évaluées et mesurées de manière systématique. Quaero se positionne comme un "accélérateur" de l'innovation en Europe pour renforcer sa compétitivité au niveau international. Quaero entend ainsi développer des technologies de rupture qui permettront aux entreprises de conquérir de nouveaux marchés dès qu'elles seront industrialisées et intégrées à des services. On est donc très loin du projet de "moteur de recherche concurrent de Google" initialement évoqué, il y a 5 ans de cela...

Les chercheurs et ingénieurs du consortium ont donc ciblé 5 projets applicatifs. Ces projets recouvrent 8 domaines de recherche complémentaires et interdépendants autour d'un principe collaboratif basé sur le partage de ressources et de savoir-faire :

- La numérisation et l'enrichissement de contenus piloté par Jouve ayant pour objectif de concevoir, à des fins commerciales, des logiciels et services pour les éditeurs, les offices de brevets et les bibliothèques.

- Le media monitoring et l'analyse de l'impact social mené par Yacast, qui a rejoint le consortium en 2009, afin de développer une plateforme plurimédias et de services de veille destinés aux entreprises.

- La personnalisation des contenus télévisés, chantier dirigé par Technicolor, vise à proposer aux opérateurs télécoms un service de vidéos ciblées sur des réseaux large bande grâce auquel les professionnels ou particuliers peuvent choisir leurs programmes vidéo en fonction de critères et profils d'usage dynamiques.

- La recherche et l'exploitation des documents multimédias sur le Web piloté par Exalead afin que les utilisateurs, sur le web ou dans les entreprises puissent rechercher des documents audio- visuels à partir de la transcription de la bande audio, de la détection et de la classification d'événements vidéo et musicaux et de l'analyse de similarité dans des images.

- Le déploiement de services d'accès aux contenus audiovisuels sur les portails du groupe France Telecom-Orange.

L'ensemble du programme de recherche collaboratif est supporté conjointement par le CNRS et RWTH autour de nombreux axes technologiques, tels que l'analyse de contenus (musique, vidéo et image), l'analyse linguistique et la traduction, a protection des contenus.

Quaero
Source de l'image : Quaero

Plus d'infos :
- http://www.quaero.org/modules/movie/scenes/home/

Source(s) :
- Quaero à l'Echangeur. 26 & 27 mai 2010 (Quaero, format PDF)

Articles connexes sur ce site :
- Quaero obtient l'accord de la Commission Européenne (18 mar s2008)
- Quaero ne veut pas être le Google européen (25 mai 2006)
- Le projet Quaero bientôt dévoilé (3 janvier 2006)
- Le réseau iAd sur les traces de Quaero ? (1er février 2006)
- Les allemands lachent Quaero (26 décembre 2006)
- Bientôt un moteur de recherche européen ? (28 avril 2005)

Toutes les pages du réseau Abondance pour la requête quaero...

Toutes les pages du Web pour la requête quaero...

1 commentaire
  1. Anonymous 13 juin 2010 at 14 h 52 min

    La France, leader mondial en création de "blabla", études, rapports, discours, annonces, etc. Encore un projet qui ne débouchera jamais sur rien de concret mais payés avec les impôts des gens qui bossent vraiment et auxquels ont va refuser un prêt bancaire pour acheter 3 PC ou embaucher un jeune parce que vous comprenez, vous n'avez pas de garantie.

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site