> > La presse française veut créer un concurrent à Google News

La presse française veut créer un concurrent à Google News


La presse française veut créer un concurrent à Google News
5 (100%) 1 vote

Le syndicat de la presse quotidienne nationale a annoncé la création d'un portail (payant) de la presse française d'ici la fin de l'année. Simple utopie, projet concret ou moyen de mettre la pression sur Google News ?...

Le syndicat de la presse quotidienne nationale (SPQN) a pour ambition de créer, avant la fin de l'année, un outil de recherche dans l'actualité concurrent de Google News. L'annonce en a été faite mardi lors de son assemblée générale en présence de Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'État à l'économie numérique. Le projet serait à l'étude depuis plus de six mois entre les différents groupes de presse français et notamment la PQN (Presse Quotidienne Nationale), les responsables de la presse magazine faisant également partie de la concertation.

"La monétisation des contenus web, menée de concert avec différentes familles de presse, sera au coeur des priorités avec notamment la création qui devrait voir le jour avant fin 2010 d'un moteur de recherche de référence sur l'actualité et l'offre de bouquets payants multi-marques de presse", indique un communiqué du SPQN.

"Pour qu'un moteur de recherche puisse être intéressant pour les internautes, il faut évidemment que l'ensemble des producteurs d'information chaude y participent", a expliqué Denis Bouchez, directeur du SPQN, à l'AFP. "L'idée est d'avoir de l'information dont on sait qu'elle est enrichie, crédible, vérifiée, labellisée, déontologiquement produite, etc."

Au sujet des solutions techniques, des discussions auraient déjà été initiées avec Microsoft (et son moteur Bing), et Orange (qui propose plusieurs services de presse dont 24/24 Actu au format multimedia).

Le projet est d'envergure mais risque de se heurter à de nombreux obstacles :
- Il faudra que les différents groupes de presse s'entendent et soient solidaires sur ce projet, et ce dans un marché très concurrentiel.
- Les journaux devront certainement dans ce cas renoncer à apparaître dans Google News, c'est-à-dire faire une croix sur 20, 30 voire parfois 50% de leur trafic. Est-ce économiquement viable ?
- Comment le fait de vouloir faire payer un bouquet d'information sera-t-il appréhendé par les internautes ? La presse quotidienne française ne risque-t-elle pas de s'apercevoir qu'aujourd'hui, même sans elle, l'information circule sur le Web ?
- L'échec de précédentes tentatives, comme Alertinfo, lancé à l'initiative du Geste, et qui n'ont jamais connu le succès escompté, loin de là, peut faire réfléchir.

Bref, le projet d'un outil du SPQN pour contrer Google News semble bien complexe à mettre en oeuvre... Sera-t-il seulement créé ou ne s'agit-il que d'une manoeuvre de pression envers Google dans le cadre de négociations plus larges ?

Google presse
Source de l'image : Abondance

Plus d'infos :
- http://news.google.fr/

Source(s) :
- La presse quotidienne veut créer un moteur de recherche sur le net (AFP)

Articles connexes sur ce site :
- Newspass : bientôt une version payante pour Google News ? (22 juin 2010)
- 44% des utilisateurs de Google News ne lisent que les titres ! (20 janvier 2010)
- Rupert Murdoch veut s'allier à Microsoft pour avoir la peau de Google News (25 novembre 2009)
- Google fait un pas vers les éditeurs et annonce un spider spécifique pour Google News (3 décembre 2009)
- Robert Murdoch veut boycotter Google (11 novembre 2009)
- Quand Google a mauvaise presse... (28 août 2009)
- Google News : la presse demande des comptes et sa part du gâteau (4 mars 2009)
- Google News rapporte 100 millions de $ par an (31 juillet 2008)
- Google News : mythes et réalités (4 avril 2008)
- La recherche d'archives dans Google News va s'ouvrir à la presse française (30 septembre 2008)

Toutes les pages du réseau Abondance pour la requête google news...

Toutes les pages du Web pour la requête google news...

Commentaires : 3
  1. Anonymous 22 juillet 2010 at 15 h 39 min

    étonnant quand même que ce soient Bing et Orange qui soient positionnés comme fournisseur potentiels de ce nouveau service alors qu'ils ont exactement le même positionnement que Google vis à vis de la presse à quelques subtilités près, et ne s'illustrent tout de même pas en capacité de grande innovation dans le domaine du search, du moins si on regarde le ration innovation sur millions investis, voire milliards.

    J'aurais plutôt cherché du côté d'un Exalead avec qui il n'y a pas de confusion des genres et qui a su démontrer de ses capacités d'innovation dans les nouveaux médias (exemple Voxaleadnews http://voxaleadnews.labs.exalead.com)

    Mais bon, comme d'hab j'imagine que le patron d'Orange et les lobbyistes de Microsoft ont de meilleurs appuis chez les patrons de la presse française qu'une PME louée par la presse outre-atlantique (http://arnoldit.com/wordpress/2010/03/26/exalead-tightens-newspaperarchive-tie-up/)

  2. Anonymous 23 juillet 2010 at 2 h 33 min

    Tout ça sent le projet qui va s'écraser sur le mur de la réalité. Dans un an on lira ici un article sur l'échec tout à fait prévisible du site. Si vous avez le choix entre deux services similaires, vous prenez celui qui est gratuit, simplement par bon sens.

    Et puis il serait temps de se rendre compte que le net banni les frontières de l'information, que les journaux fr, même s'ils restent de grande qualité, ne sont loin d'être incontournables et qu'il va falloir être parfait (j'insiste) pour que je consente à payer.

    Pour finir, cette initiative ne répond à aucun besoin, elle vise juste à tenter de faire de l'ombre à GoogleNews. Une perte de temps et d'argent.

  3. Gautier 23 juillet 2010 at 8 h 35 min

    J'imagine la réunion de crise chez Google News : "

    - Bob : Bon les gars, on a un nouveau concurrent. Il est payant, et il se fiche de savoir si cela va plaire à l'internaute.
    - Bill : il sera français ?
    - Bob : Oui, il s'agit de Presse Quotidienne Régionale. Comment t'as deviné ?
    - Bill : Bin tout est dans ta présentation...
    - Bob : OK, on fait rien et au pire on les rachètera.
    - Bill : OK."

    Ils doivent bien rire quand même chez Google. 🙂

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site