> > Google Earth traque les piscines illégales

Google Earth traque les piscines illégales


Notez cet article

Google Earth a parfois des utilisations insolites : ainsi, la ville de Riverhead, aux Etats-Unis, se sert du logiciel pour traquer les piscines non déclarées officiellement...

La ville américaine de Riverhead, dans l'Etat de New York, se sert du logiciel Google Earth pour scruter ses rues et partir à la recherche de piscines qui ne seraient pas déclarées et qui ne paieraient donc pas les taxes et permis de construire correspondants. Plus de 250 piscines "illégales" ont déjà été détectées de cette façon. Le gain pour la municipalité de ce "traçage" a été évalué à environ 75 000 dollars. Pas mal pour un logiciel gratuit...

Mais si on en croit Leroy Barnes, responsable de l'inspection des bâtiments à Riverhead, "la sécurité des piscines est la préoccupation principale : sans inspection, on ne peut pas savoir si la plomberie, les travaux électriques et les clôtures respectent les normes locales."

D'autre part, en Grèce, la municipalité d'Athènes se sert également de Google Earth pour localiser les piscines non déclarées et le résultat se passe de commentaire : sur 16 974 piscines existantes, 324 seulement étaient connues des services municipaux... Une manne pour un pays en crise...

Piscine Riverhead
Source de l'image : Le Figaro

Plus d'infos :
- http://earth.google.fr

Source(s) :
- Google Earth Used To Find Unlicensed Pools (My Fox)

Articles connexes sur ce site :
- Google Cannabis, le nouvel outil de la police américaine (18 septembre 2007)
- L'Atlantide dans Google Earth ? Google dément... (25 février 2009)
- Le monstre du Loch Ness repéré grâce à Google Earth ? (27 août 2009)
- Google Earth permet de découvrir une forêt inconnue (7 janvier 2009)
- La Rome antique disponible sur Google Earth (13 novembre 2008)

Toutes les pages du réseau Abondance pour la requête google earth...

Toutes les pages du Web pour la requête google earth...

Commentaires : 4
  1. Anonymous 6 août 2010 at 18 h 10 min

    En tant que citoyen d'une démocratie libérale, je trouve cela plutôt inquiétant...

  2. Anonymous 7 août 2010 at 19 h 36 min

    Le titre de l'article est provocateur, erroné et un brin diabolisant Google. Ce devrait plutôt être "Plusieurs municipalités utilisent Google Earth pour traquer les piscines illégales".
    Ce qui est une bonne chose, on a beau être en démocratie, il faut un minimum de règles et d'impôts pour vivre ensemble.

  3. Freddy @ HotelClub 9 août 2010 at 2 h 05 min

    C'est vrai que le titre est assez errone. En parlant de la diabolisation de Google. Voila une video qui devrait plaire: http://www.youtube.com/watch?v=R7yfV6RzE30. L'annonce recente de la fermeture de Wave et le peu de succes que remporte Buzz laissent a penser que Non, Google ne reussit pas forcement tout ce qu'il fait.

  4. Zéfling 12 août 2010 at 11 h 47 min

    > En tant que citoyen d'une démocratie libérale, je trouve cela plutôt inquiétant...

    Bha, quand qu'à Athènes tu vois que 98.09 % des personnes fraudes, il faut aussi se dire qu'il y a de l'abus.

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site