> > Google prend des initiatives pour améliorer sa gestion du droit d'auteur

Google prend des initiatives pour améliorer sa gestion du droit d'auteur


Notez cet article

Google vient de publier un communiqué annonçant quatre mesures visant à mieux protéger le droit d'auteur dans ses résultats de recherche : demandes de retrait pour cause de violation des droits d'auteurs, lutte contre le piratage, régie anti-piratage d'Adsense et nouveaux moyens d'étendre l'accessibilité des contenu légaux...

[Article partiellement écrit sur la base d'un communiqué de presse envoyé par Google France]

Il existe plus de mille milliards d'URL uniques sur le Web. Plus de 35 heures de vidéo sont mises en ligne chaque minute sur YouTube. Mais, parallèlement à l'apparition de cette nouvelle vague de créateurs, certaines pratiques frauduleuses et non respectueuses du droit d'auteur ont également émergé. Au fur et à mesure de l'expansion du Web, un nombre croissant de problèmes liés à des infractions aux droits d'auteurs sont apparus.

Google désire donc répondre efficacement aux demandes de retrait de contenus frauduleux de ses services, tout en améliorant ses procédures au fil du temps. A mesure que le Web se développe et que le nombre de requêtes s'accroît, c'est pourquoi le moteur a annoncé quatre changements, qui seront mis en oeuvre au cours des prochains mois :

- Donner suite en 24H aux demandes de retrait de contenus pour cause de violation de droits d'auteur. Google va développer des outils qui amélioreront le processus de dépôt des requêtes afin de simplifier les demandes de retrait des ayants-droit concernant les produits Google (à commencer par Blogger et la recherche en ligne). Et pour les ayants-droit qui font un usage responsable des outils mis à leur disposition, le temps de réponse sera réduit en-deçà de 24 heures. Parallèlement, les outils de "contre-notification" à l'usage de ceux qui estiment que leur contenu a été retiré à tort sera améliorés. Enfin, les demandes de retrait seront accessibles au grand public.

- Empêcher l'apparition de termes liés de près au piratage au sein de la saisie semi automatique. Bien qu'il soit difficile de déterminer avec certitude que certains mots utilisés pour les requêtes sur le moteur de recherche ont été choisis dans le but de trouver des contenus frauduleux, Google indique qu'il va tout faire pour empêcher la saisie semi-automatique d'afficher les termes les plus fréquemment utilisés pour accéder à ces site frauduleux.

- Perfectionner la régie anti-piratage d'Adsense. Google a toujours interdit l'accès au programme Adsense pour les pages web qui fournissent du contenu frauduleux. En capitalisant sur les procédures de retrait existantes, il travaillera avec les ayants-droit afin d'identifier les contrevenants et, lorsque ce sera légitime, les exclure du programme AdSense.

- Expérimenter de nouveaux moyens d'accroître l'accessibilité des contenus légaux au sein des résultats de recherches. La plupart des utilisateurs du moteur de recherche cherchent à accéder à des contenus légaux, et sont intéressés par les sites qui mettent ces contenus à leur disposition (même si cela se limite à un échantillon). Des méthodes qui rendront ces contenus plus simples à indexer et à trouver seront mises en place à l'avenir.

Comme le dit Google dans son communiqué, "ces innovations s'appuient sur nos efforts constants (tels que Content ID) en vue d'offrir aux ayants-droit le choix et le contrôle de l'utilisation de leurs contenus. A ce titre, nous nous réjouissons de poursuivre nos efforts et d'améliorer nos processus afin d'en faire profiter au mieux les utilisateurs et les ayants-droit".

pirate
Source de l'image : Abondance

Plus d'infos :
- http://www.google.fr/

Source(s) :
- Abondance

Articles connexes sur ce site :
- Google signe avec Hachette pour numériser les livres épuisés (18 novembre 2010)
- L'exception de "courte citation" dans la loi française (15 février 2010)
- Un point juridique (nécessaire) sur Google Books et la notion de "copyright"... (16 janvier 2010)
- Google condamné dans son procès contre La Martinière (21 décembre 2009)

1 commentaire
  1. Cédric 3 décembre 2010 at 20 h 52 min

    Ahhhhh et bien il était temps que Google réagisse !!! Car il n'est pas rare de devoir batailler sévèrement quand les auteurs (photographes notamment) se font voler les photos...

    Me concernant c'est une lutte de chaque semaine, voire chaque jour.

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site