> > Bruxelles se pose beaucoup de questions sur Google...

Bruxelles se pose beaucoup de questions sur Google...


Notez cet article

Dans le cadre de son enquête sur d'éventuels abus de position dominante de la part de Google, la Commission Européenne a envoyé un questionnaire sans ambiguïté à de nombreux acteurs du Web. Les soupçons semblent sans équivoque...

On sait que la Commission européenne a lancé, il y a quelques semaines de cela, une enquête sur d'éventuels abus de position dominante de Google sur le marché du "search" et de la publicité. Pour mener à bien cette enquête, elle a établi un questionnaire d'une centaine de questions, dont le Figaro s'est procuré une copie. Parmi ces questions, certaines ne font pas mystère de profondes interrogations sur d'éventuelles manipulations de l'algorithme du moteur de recherche :

- Votre société a-t-elle remarqué des changements soudains et significatifs dans son classement sur les moteurs de recherche comme Bing, Google ou Yahoo ?

- Avez-vous constaté des baisses soudaines du nombre d'utilisateurs renvoyés vers vos services par Google et qui ne peuvent pas être expliquées par des changements sur votre site Web ?

- Avez-vous connaissance de modules dans l'algorithme de référencement naturel de Google qui pourraient pénaliser le classement ou l'affichage de pages de votre site Web (...) par rapport à des services concurrents appartenant à Google ?

Et les liens sponsorisés Adwords ont également droit à leur lot de questions sur d'éventuels "incidents" inexpliqués lors de campagnes publicitaires :

- Quel impact cet incident a eu sur votre site Web en termes de dépenses publicitaires (y compris des changements sur le montant minimum d'enchère) et de trafic dérivé de vos publicités ?

- Avez-vous, en parallèle à cet incident, subi une baisse comparable de votre classement dans les résultats de recherche naturels de Google ?

- Google vous a-t-il jamais indiqué qu'une hausse des dépenses publicitaires pourrait améliorer votre référencement naturel ?

Les sociétés ayant reçu ce questionnaire (éditeurs de sites Web, moteurs de recherche et annuaires en ligne, annonceurs et régies publicitaires selon Le Figaro) devront répondre avant le 11 février. On peut imaginer avec quel intérêt nous scruterons les conclusions de la Commission Européenne lorsqu'elle aura synthétisé toutes les réponses reçues...

Europe
Source de l'image : Abondance

Plus d'infos :
- http://europa.eu/index_en.htm

Source(s) :
- Google soupçonné de manipuler ses services (Le Figaro)

Articles connexes sur ce site :
- Google en abus de position dominante ? La Commission Européenne enquête... (1er décembre 2010)
- Google fait des compromis pour éviter une condamnation pour abus de position dominante (15 novembre 2010)
- Google, Microsoft et les abus de position dominante (16 janvier 2008)
- Google manipule-t-il ses résultats de recherche ? (18 novembre 2010)
- Quand Google croule sous les problèmes judiciaires... (25 février 2010)
- Le Texas mène une enquête sur Google pour manipulation de résultats (7 septembre 2010)

1 commentaire
  1. black hating 10 février 2011 at 12 h 27 min

    Il serait que bruxelle regarde tout ça..

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site