> > Google Instant Search a-t-il réellement modifié la longue Traîne ?

Google Instant Search a-t-il réellement modifié la longue Traîne ?


Notez cet article

Lorsque Google a lancé son système "Instant Search", ou affichage des résultats au fur et à mesure de la saisie de sa requête par l'internaute, beaucoup s'étaient posé la question de l'impact de cette fonction sur la Longue Traîne.

Le risque était, en effet, que les internautes choisissent très rapidement les mots clés qui leur étaient proposés dans le menu déroulant et que les requêtes se raccourcissent, alors que l'effet inverse se faisait ressentir depuis un certain temps...

D'autre part, Ben Gomes, le chef de projet d'Instant Search a révélé, dernièrement, que seuls 2% des internautes avaient renoncé à la fonction depuis son lancement, ce qui n'est pas illogique du fait qu'elle est proposée par défaut et que peu de gens savent qu'elle peut être désactivée dans les "préférences moteur de Google"... Ben Gomes a par ailleurs révélé par la même occasion que les internautes tapaient, de ce fait, 5% de lettres en moins en moyenne dans leurs requêtes...

Bref, tout semblait réuni pour que, a priori, les requêtes fondent comme neige au soleil et que la Longue Traîne soit impactée en termes de nombre de mots clés... A l'époque, mon opinion était plutôt "Wait and see", sachant que, si c'était le cas, le SEO s'adapterait comme d'habitude...

Rappelons que, début 2009, une étude de Hitwise nous apprenait que les statistiques sur la longueur moyenne des requêtes étaient celles-ci :

En gros, les requêtes faisant de 1 à 3 mots stagnaient ou régressaient, et celles à 4 mots et plus augmentaient, de façon de plus en plus forte avec le nombre de termes pour culminer à +22% sur les requêtes à 8 mots et plus (qui ne représentaient quand même, il faut le préciser, que 2,5% environ des requêtes ; Il est en effet plus facile de connaître une forte croissance sur des parts de marché faibles. Logique...).

Il était donc intéressant de confronter ces chiffres, datant de 2 ans, à la dernière étude de Hitwise qui fournit les mêmes chiffres à la date de janvier 2011 :

Attention , ici, de ne pas comparer les pourcentages proposés par les deux tableaux car ils ne représentent pas la même information dans les deux cas (premier tableau : changements sur l'année, second tableau : changement sur le mois).

En revanche, on peut calculer ces pourcentages sur la période 2009/2011 pour voir si un quelconque impact s'est fait ressentir sur les deux dernières années, par rapport à la situation de début 2009 :

Nbre mots Jan-2008 Jan-2009 2008/2009 Jan-2011 2009/2011
1 mot 20,96% 20,29% -3% 23,39% +12%
2 mots 24,91% 23,65% -5% 23,59% 0-%
3 mots 22,03% 21,92% 0-% 19,99% -9%
4 mots 14,54% 14,89% +2% 13,71% -8%
5 mots 8,20% 8,68% +6% 8,28% -5%
6 mots 4,32% 4,65% +8% 4,62% -1%
7 mots 2,23% 2,49% +12% 2,58% +4%
8+ mots 2,81% 3,43% +22% 3,85% +12%

Les résultats sont alors très intéressants :

- On s'aperçoit de façon évidente que les requêtes sur un seul mot se sont remises à progresser en 2 ans alors que leur déclin était évident jusqu'en 2009.
- Les requêtes sur 3, 4, 5 et 6 mots, qui progressaient, se sont mises à régresser.
- Seules, finalement, les requêtes sur 7 mots et plus continuent leur ascension, mais de manière moins forte qu'avant.

Le revirement de tendance est réellement très fort et ne peut être mis sur le compte d'un quelconque hasard...

Le fait que Google Instant Search ait été lancé depuis maintenant 6 mois permet de tirer certaines conclusions et montre, à notre avis que cet outil (de façon conjuguée avec Google Suggest, lancé auparavant) a eu un réel impact sur la longueur des requêtes saisies par les internautes et, donc, sur la Longue Traîne des mots clés "referers" d'un site web...

Seules les très longues requêtes (7 mots et plus) semblent moins impactées à l'heure actuelle. Sont-elles le fait d'internautes experts, qui n'utilisent pas Instant Search, ou de requêtes automatiques, contenant de nombreux mots clés correspondants à une syntaxe avancée (inurl:, site:, intitle:, etc.) dans des buts très précis ? Peut-être un peu des deux... Mais toujours est-il que l'impact constaté ne nous semble pas neutre et qu'il va certainement falloir se pencher, en termes de référencement naturel, à des requêtes peut-être légèrement plus courtes qu'avant...

Et vous, qu'en pensez-vous ? Avez-vous une autre interprétation de ces chiffres ??

A vous la parole...

Commentaires : 12
  1. Romain 9 février 2011 at 18 h 18 min

    Bonjour,
    l'idée principal semble m'échapper : Instant Search favoriserait les requêtes contenant 1 mots, ainsi que 7 et plus ? Et défavoriserait tout ce qui se trouve entre ? (2 à 6 mots)

    Merci !

  2. Renaud 9 février 2011 at 18 h 37 min

    Google Instant mais pas que...
    En aout dernier changement dans les marques en SEO (probablement pour faire passer la pilule de la libération de l'achat des marques le 14 septembre en Adwords). Enuite il y a auto suggest qui progresse, et assure visiblement une fonction d'aiguillage. Les requêtes middle-traine en profitent bien.
    Sur Google instant je dirais que c'est un bon signal pour détecter le spam, les pages de texte SEO seront toujours moins cliquées que les pages listes produits
    Et qui sait ? peut être que Bing en profite aussi 😉

  3. Sébastien - L'Agence de Paris 10 février 2011 at 9 h 12 min

    Il serait intéressant d'avoir des statistiques d'augmentation (ou pas) du volume de recherches par personne.

    Je ne sais pas si toutes les recherches "intermédiaires" lancées à chaque saisie d'un caractère sont comptabilisées, mais si c'est le cas, cela influe grandement sur le nombre de recherches à 1 ou 2 mots qui doit exploser (alors que pour les derniers caractères, il y a moins de propositions, donc moins de requêtes).

  4. Denis 10 février 2011 at 9 h 22 min

    Etant donné que ces stats concernent le marché USA, il serait intéressant de savoir si cela inclut les recherches sur mobile : j'ai l'impression que sur un mobile, on a tendance à moins saisir de mots.
    C'est juste une piste 😉

  5. Fred d'ECM Performance 10 février 2011 at 9 h 47 min

    Très intéressant, cette étude.
    Avec l'instant search, Google influence (plus ou moins) les mots clés recherchés par les internautes.
    On pouvait prévoir que la recherche à 1 mot clé allait augmenter comme on voit tout de suite des résultats pertinents.
    Mais c'est très étonnant que le nombre de recherche avec plus de 7 mots clés progresse.

  6. Sébastien Billard 10 février 2011 at 10 h 09 min

    Le problème pour une analyse fine est que l'on ne connaît pas les parts des requêtes informationelles, transactionelles et navigationnelles. J'aimerai bien voir les évolutions par type de requête.

    AMHA Google instant / Google Suggest impactent beaucoup plus les requêtes navigationnelles (on connait le site mais on tape son nom dans Google). Avant on tapait "bank of america" maintenant on tape "bank". Donc la part de recherches à 1 mot clé augmente, au dépend de celles à 3 mots clés. Mais dans le cas des requêtes navigationnelles cela ne donne pas lieu à une redistribution du trafic car l'internaute savait de toute façon à l'avance quel site il recherchait. Et les requêtes navigationnelles représentent entre 10 et 20% des recherches

  7. Sylvain - Vacances.com 10 février 2011 at 12 h 33 min

    Beaucoup de chiffres dont l'analyse n'est peut-être pas - comme le dit S. Billard - si évidente.
    La preuve, les conclusions de cet article : « Le revirement de tendance est réellement très fort... » sont en totale contradiction avec celles de l'article http://actu.abondance.com/2011/02/bing-21-en-janvier-2011-les-requetes.html : « On s'aperçoit ici que Google Instant Search, qui devait "tuer la Longue Traîne", n'a eu qu'un impact minime... ».
    Dur donc de se faire une véritable opinion dans ces conditions. D'autant que je crois comprendre qu'elles ne se basent pas sur les mêmes périodes (2 mois consécutifs vs plusieurs années d'écarts).

  8. Abondance 10 février 2011 at 12 h 44 min

    @ Sylvain : bien vu ! J'avais écrit l'article d'actu sur Bing avant de faire l'analyse "Instant search". Du coup, j'ai modifié le premier article pour que tout ça soit "raccord"... :))
    Merci
    a+

  9. marc 10 février 2011 at 13 h 33 min

    Je ne suis pas sûr de l'utilité de tuer la longue traine.

    Cela me semble préjudiciable pour certains sites à contenu "riche" , au profit de sites plus pauvres en terme de contenu.

    Personnellement, je peine de plus en plus a trouver des réponses précises sur des requetes longues, notament en ce qui concerne le développement et la programmation avec des outils spécifiques.

    Là il ne sagit plus de longue traine, mais bien l'index primaire et secondaire de google, un scission qui pénalise grandement les requêtes de longue traine.

    il est parfois même agaçant que les réponses de Google s'entêtes sur des orthographes voisine complètement hors sujet qu'il classe en premier.

  10. Tubbydev 10 février 2011 at 16 h 11 min

    Heu.. on ne parle pas de 2 choses différentes là ? La longue traîne dont vous parlez en début de note concerne le type de requêtes ou les résultats ou la manière dont ceux-ci sont consultés ?
    Certes le type de requêtes peut changer les statistiques sur les résultats mais comment comparer alors que dans le même temps l'algorithme de Google change ET que l'on ne connait pas l' évolution ou pas du choix des gens dans les résultats qu'ils voient ???

  11. Dsfc 13 février 2011 at 16 h 52 min

    Quel peut être l'impact de l'entrée massive de nouveaux utilisateurs de l'Internet d'un côté et de l'augmentation de l'index de l'autre ?

    Difficile, en effet d'en tirer des enseignements précis.

  12. super 28 février 2011 at 15 h 17 min

    Effectivement il va falloir reprendre les requetes des mois précédents et les taper dans google pour voir ce qu'instant search propose et rajuster le tir.

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site