> > Bing est-il en "Facebook dépendance" face à Google ?

Bing est-il en "Facebook dépendance" face à Google ?


Notez cet article

Il y a quelques jours de cela, j'indiquais sur ce blog que, selon moi, Bing avait peu de chances de détrôner Google en France et en Europe, même avec le lancement, demain, de la nouvelle version de son moteur de recherche.

Je souhaite à Microsoft de me tromper et que les choses se passeront autrement mais, sincèrement, j'en doute... Cependant, un facteur pourrait peut-être changer la donne... En effet, si Facebook, l'un des sites les plus utilisés au monde, mettait en place un vrai moteur de recherche web, basé sur la technologie de Bing, cela pourrait totalement chambouler le paysage des moteurs de recherche mondiaux...

Pourquoi, en effet, les utilisateurs du réseau social iraient-ils sur un autre site (Google) pour rechercher de l'information s'ils ont un champ de recherche directement accessible sur leur page Facebook, à partir du moment, bien sûr, où les résultats renvoyés par Bing sont à peu près équivalents, en termes de qualité, à ceux de son concurrent ? Tout le monde ne franchirait pas le pas, évidemment, mais même si un pourcentage non négligeable d'utilisateurs de Facebook restaient sur ce site pour taper leurs requêtes, les parts de trafic de Bing ne pourraient qu'augmenter. Et cette augmentation ne serait pas négligeable, soyons-en sûr...

Microsoft ayant des liens privilégiés avec Facebook en tant qu'actionnaire de l'entreprise, ce scénario pourrait bien se concrétiser. Pourtant, pour l'instant, il n'en est rien. C'est étonnant car les deux acteurs auraient à y gagner, Bing pour augmenter ses parts de trafic et Facebook pour fidéliser ses utilisateurs et éviter qu'ils partent sur Google (et ses multiples outils, notamment dans les réseaux sociaux) à un moment ou à un autre... De plus, collecter des informations sur la façon dont les internautes recherchent l'information renforcerait la connaissance des profils de ses utilisateurs.

Alors, pourquoi ce deal n'a-t-il pas encore été mis en place ? On peut éventuellement avancer plusieurs raisons (la liste étant certainement loin d'être exhaustive) :

- Les prétentions financières de Facebook pour proposer la technologie Bing sur un moteur "maison" sont trop élevées aux yeux de Microsoft.

- Facebook ne veut pas réitérer l'erreur monumentale de Yahoo!, adoptant Google comme moteur interne et faisant la publicité à un concurrent pour voir ses visiteurs aller directement sur Google chercher l'info par la suite. Ceci dit, le Web a beaucoup changé depuis cette époque...

- Facebook ne veut pas sortir de son métier de réseau social et proposer un outil déjà disponible par ailleurs.

Il existe certainement d'autres raisons à l'absence de réel moteur de recherche sur Facebook. Peut-être en voyez-vous d'autres ? Pourtant, ce projet pourrait changer les choses de façon drastique sur le Web. Difficile de penser que les acteurs ne l'envisagent pas à court ou moyen terme... Il s'agit peut-être d'ailleurs de la seule issue de secours pour Bing et de la seule façon de réellement gagner des parts de trafic sur la concurrence... Alors ??

1 commentaire
  1. RemyA 1 mars 2011 at 15 h 42 min

    Comme Yahoo l'a notamment démontré dans le passé, "acheter" sa place en tant que moteur de recherche dans des sites à fort traffic n'est pas forcément un pari gagnant pour accroitre sa part de marché.

    De plus, la remarque sur le "coeur de métier" de Facebook est très bonne, notamment si l'on se place du côté de l'utilisateur. Celui-ci est là pour interagir avec ses amis, avec (peut-être) des marques ou des jeux. Il est dans un mode de pensée tourné vers le suivi des liens, pas de la recherche textuelle. Je ne pense pas qu'un formulaire de recherche aurait beaucoup de succès, sauf pour retrouver du contenu facebook. Et celui qui existe fait plutôt correctement son boulot.

    On peut aussi se poser la question sur l'intérêt de facebook à garder un utilisateur sur ses pages le plus longtemps possible (ce qui est le contraire du but d'un moteur).

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site