> > Google condamné à la désindexation de contenus pornographiques illicites

Google condamné à la désindexation de contenus pornographiques illicites


Notez cet article

Une institutrice montpelliéraine a fait condamner Google à désindexer les pages proposant une vidéo pornographique privée mise en ligne sans son consentement...

Google vient d'être condamné par le tribunal de Montpellier à désindexer un certain nombre de contenus de son moteur de recherche, suite à une plainte de Mme Marie-Cécile C.

Celle-ci se plaignait que, lorsqu'on tapait son nom suivi de certains termes ("swallows", "école de laetitia"), des pages contenant une vidéo pornographique amateur (ou un lien vers celle-ci) qu'elle avait tourné à l'age de 18 ans ressortaient. Or, la plaignante n'avait jamais donné son accord pour que cette vidéo soit éditée. Son avocat, Arnaud Di Méglio, indique que "le document a été réalisée dans un cadre privée et diffusé, par vengeance, sans son consentement".

Marie-Cécile C., aujourd'hui institutrice dans la région de Montpellier, a ainsi attaqué Google pour éviter que ce type de résultat ressorte sur le moteur de recherche. Après une première mise en demeure, demeurée sans suite auprès de Google, le tribunal de Montpellier a demandé la désindexation des résultats en question. Google a décidé de faire appel, sachant que la décision du tribunal est soumise à une astreinte de 1 000 euros par jour de retard d'application de la décision judiciaire. "Nous faisons appel car dans cette affaire nous n'avons reçu aucune réquisition judiciaire pour supprimer les résultats. Nous ne faisons qu'indexer, nous sommes indirectement responsables" a déclaré Google France au journal 20 Minutes.

balance justice
Source de l'image : Abondance

Articles connexes sur ce site :
- Google attaqué en justice par Ejustice.fr (22 février 2011)
- Quand Google croule sous les problèmes judiciaires... (25 février 2010)
- Google doit gérer de multiples procès (1er novembre 2010)
- Le Texas mène une enquête sur Google pour manipulation de résultats (17 septembre 2010)
- Ses sous-vêtement apparaissent dans Street View : elle attaque Google ! (20 décembre 2010)

1 commentaire
  1. granulés 19 août 2011 at 8 h 16 min

    Je ne pense guere que Google CROULE sous les proces, c'est fait une avancé logique pour lui.

    Il n'est pas étonnant qu'une grosse partie de son budget fuse, d'un coté par les requins institutionnalisé, ainsi que que des sujets ou il fait avancé petit a petit son influence. Ca fait partie du jeu.

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site