> > Quand la CNIL vous explique comment faire disparaître des données privées sur les moteurs de recherche

Quand la CNIL vous explique comment faire disparaître des données privées sur les moteurs de recherche


Notez cet article

La CNIL propose depuis cette semaine sur son site un rappel de la procédure permettant de demander la suppression sur le Web et les moteurs de recherche de données et d'informations vous concernant...

La CNIL a publié cette semaine un petit memo intitulé Comment effacer des informations me concernant sur un moteur de recherche ? et qui reprend les différentes étapes pour faire disparaître des informations à votre sujet, ayant été "ingurgitées" contre votre gré par des moteurs de recherche comme Google, Bing ou Yahoo!.

La première étape est de contacter le webmaster du site ayant publié l'information que vous désirez voir disparaître, puisque c'est avant tout lui le responsable de cette publication : mentions légales, CGU, Whois, les possibilités sont multiples pour identifier le responsable du site et la CNIL propose un courrier-type pour faire la demande de suppression des informations vous concernant sur le site distant. Le délai légal est de 2 mois pour que le webmaster effectue cette tâche.

La deuxième étape, une fois le contenu en ligne supprimé, est de demander aux moteurs de recherche de prendre en compte cette modification. Là aussi, ce sera aux webmasters distants de demander une éventuelle suppression rapide de la page dans l'index des moteurs.

Attention : l'article de la CNIL semble faire une confusion entre "demander au moteur la prise en compte de la modification d'une page" (par exemple, la mention de votre nom qui sera supprimée d'un contenu plus global qui, lui, restera en ligne) et "suppression d'une page dans l'index du moteur". Si la seconde action est possible de façon rapide, la première ne l'est pas (il faut alors attendre que le robot du moteur revienne sur la page modifiée pour qu'il prenne en compte cette nouvelle version). L'article aurait gagné à être plus clair à ce sujet...

Plus d'infos sur le site de la CNIL.

Logo Cnil
Source de l'image : Abondance

Articles connexes sur ce site :
- Les CNIL européennes demandent un audit externe de l'anonymisation des données privées par les moteurs de recherche (28 mai 2010)
- Les CNIL européennes font du bruit autour de Google Buzz (18 mai 2010)
- Le torchon brûle entre Google et la Cnil (22 mars 2011)
- Respect des données personnelles : la Cnil inquiète... (12 octobre 2007)
- L'adresse IP est-elle une donnée personnelle ? (septembre 2008)
- Google Buzz se fait taper sur les doigts par les Cnil européennes (23 avril 2010)

1 commentaire
  1. Anonymous 8 avril 2011 at 18 h 29 min

    Excellente initiative de la CNIL ! Un peu tardive toutefois. Cela fait des années que les sites américains comme Squidoo ou français comme Qu'est-ce que c'est ? (www.questcequecest.com) expliquent comment effacer efficacement ses traces d'Internet, y compris des réseaux sociaux et des sites étrangers.

    S'il est vrai que les opérations de radiations prennent du temps, il faut savoir qu'il est nécessaire de prendre des précautions précises avant même de demander la suppression de son compte et de ses articles sur les sites étrangers.

    En effet, il n'est pas possible de toujours compter sur la bonne volonté du webmaster du site concerné lorsqu'il est à l'étranger et donc hors de la juridiction française.

    Enfin, l'article de la CNIL ne traite pas non plus des informations commerciales détenues sur vous et qui servent à l'envoi de publicités ciblées. Pourtant, la plupart des sites (y compris Google !), se servent chez un fournisseur unique mais inconnu du grand public.

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site