> > Google Panda va-t-il faire 'Pschitt' en France ?

Google Panda va-t-il faire 'Pschitt' en France ?


Notez cet article

On parle beaucoup de Panda actuellement sur le Web. La mise à jour spéciale "ferme de contenu", déployée dans les pays anglophones, a fait pas mal de dégâts (mais aussi pas mal d'heureux webmasters) et nombreux sont ceux qui se posent la question de son impact en France, alors que cette arrivée n'est certainement plus qu'un question de jours... Le sommeil est difficile à trouver parfois pour certains webmasters (et référenceurs) ces nuits dernières...

Pourtant, faut-il réellement avoir peur de cette mise à jour qui, rappelons-le, est destinée à lutter contre les fermes de contenus, qui représentent, en France, une frange extrêmement faible des sites web, contrairement au monde anglophone où ce phénomène est beaucoup plus développé ?

Bien sûr, pour les quelques fermes de contenus créées en France depuis 6 mois ou en passe de l'être, c'est une mauvaise nouvelle. Mais après tout, cette réaction de la part de Google n'était-elle pas prévisible de façon évidente ? Créer une ferme de contenus en France en 2011, c'était se promettre à court terme un hara-kiri numérique de la plus belle des manières... Il ne fallait pas être un grand visionnaire pour se rendre compte que le phénomène serait éphémère et qu'il était déjà trop tard en France pour le lancer... Ce qui explique d'ailleurs le faible nombre de tels sites créés depuis quelques mois dans l'Hexagone...

Certains sites, qui ne sont pas des fermes de contenu, risquent fort de subir également les foudres Googlo-Pandesques, comme les comparateurs de prix (concurrents de Google Shopping et certainement un peu trop portés sur l'optimisation à outrance de leurs pages dans les années qui viennent de s'écouler) ou les agrégateurs de contenu de type Wikio ou autres. Idem pour les sites MFA (made for Adsense) qui regorgent de publicités à tel point qu'on ne sait plus où se trouve le contenu rédactionnel...

Bref, Panda vise en France des sites web de piètre qualité ou des sites en soi intéressants mais qui n'ont pas obligatoirement leur place dans les résultats naturels des moteurs de recherche (je pense notamment aux comparateurs de prix et aux agrégateurs d'infos). En gros, Panda fait place nette et veut mettre en avant des sites web proposant leur propre contenu et, si possible, une information de qualité. Qui s'en plaindra, à part les sites pénalisés qui ont cru un peu vite peut-être que l'algorithme de Google leur appartenait, même un tout petit peu ?

Ceci dit, on peut parier aujourd'hui que l'immense majorité des sites web français ne subiront quasiment aucun impact à l'arrivée de Panda (Matt Cutts l'a dit lui-même lors d'une conférence il y a peu : le plus gros impact de cette mise à jour sera pour le monde anglophone)...

L'avenir (très proche) nous dira si cette prévision est bonne ou mauvaise, mais à mon avis, il n'y aura qu'une part très faible des sites web français qui "subiront" Panda. En revanche, ceux qui le seront risquent de devoir avaler une grosse pilule parce qu'ils étaient en état de dépendance par rapport à Google. Mais cela ne concerne que peu de webmasters... Et ceux qui ont fait du bon travail jusqu'à maintenant peuvent dormir sur leurs deux oreilles... Allez, qui parie ? 🙂

Commentaires : 19
  1. ya-graphic 26 avril 2011 at 15 h 22 min

    Pas mal l'infographie. 😀
    Je dirais que les webmasters craignent les dommages collatéraux, j'ai écris un billet récemment à ce propos "Mieux vaut prévenir que guérir". Quoi qu'il en soit les MAJ incitent à créer de la qualité.

  2. Anonymous 26 avril 2011 at 15 h 31 min

    Pas moi qui parie. Au états unis panda as touché pleins de petits sites légitimes, des blogs, des petits sites au contenu original, des sites e commerce... C est loin de toucher uniquement les fermes de contenu ou les comparateurs... Pleins de sites pourris s en sortirons et pleins de sites de qualité tomberons... On parie lol

  3. Anonymous 26 avril 2011 at 15 h 56 min

    L'auteur de cet article n'a pas du lire les commentaires des webmasters anglophones de "petits sites ", propres, de qualité, qui ont toujours respecté la charte Google et qui ont été quand même massivement déclassés.

    Il y a une chose très importante qu'il faut voir : il suffit d'une seule page de votre site déclassée pour que tout le site soit déclassé.

    Je prends le pari qu'il va y avoir du grabuge, tout simplement parce que cet algorythme est incapable de reconnaitre un site dit de qualité. C'est une notion qui ne peut pas être automatisé. Google donne une prime à la notoriété, donc aux grandes marques et aux grands sites.
    N'oubliez pas enfin que Google a mis une liste blanche des sites qui ne seront pas impactés par Panda.
    Tremblez petits webmasters, il va y avoir du grabuge, je vous le dis !

  4. Antoine 26 avril 2011 at 16 h 16 min

    Je ne parie pas non plus sur cette théorie mais j'espère que l'on aura des retours d'expérience aussi nombreux que dans le monde anglophone !

  5. Abondance 27 avril 2011 at 6 h 44 min

    @ anonyme : si, si, j'ai lu ce qui s'est passé aux US et j epense justement que Google a mesuré ce qui s'est passé là-bas (ainsi qu'en UK) et qu'il a du corriger le tir pour limiter les "dommages collatéraux" au maximum dans les autres pays. Ca me semblerait logique.

    quant à la phrase "Il y a une chose très importante qu'il faut voir : il suffit d'une seule page de votre site déclassée pour que tout le site soit déclassé", attention de n epas aller trop vite en besogne en interprétant une petite phrase de Matt Cutts sortie de son contexte... Bientôt un site entier sera blacklisté pour une virgule de trop si on continue sur ce plan... Si Google faisait ça, la taille de son index ressemblerait à peau de chagrin depuis belle lurette. Sachons raison garder...

    Bonne journée.

  6. Brioude Internet Referencement 27 avril 2011 at 13 h 23 min

    Article intéressant qui recoupe assez bien ce qu'on a déjà pu voir et conclure de notre coté.

    N'allons pas jusqu'à rire de Google Panda mais ne crions pas non plus au loup !

    Wait and see =)

  7. nitGreen 28 avril 2011 at 6 h 53 min

    Excellent Article,

    Its True , The biggest impact of this update is for English-speaking world.Panda is the shift in Google’s algorithm which punishes poke rankings for websites which furnish low-quality or ordinary content.

  8. Emmanuel 28 avril 2011 at 6 h 57 min

    Et bien moi je l'attends avec joie ce Panda...

    Qu'il fasse un grand ménage et que l'on rigole un peu à écouter pleurer, ou plutot lire, les nombreux sites qui vivaient dadsense uniquement...ou alors vendaient des méthodes où ils expliquaient comment faire ce genre de sitse pour google et être payé par google (!!)

    Google a trop longtemps laissé faire cela...mais ils devaient bien y trouver un intérêt...

  9. Merimee 28 avril 2011 at 12 h 36 min

    Bonjour,

    J'ai longuement hesité à poster ce commentaire car je me demandais si mon point de vue apporte réellement quelquechose au debat. Je suis assez interloqué par cet article et certains commentaires.

    D'une, il a été prouvé empiriquement que les sites impactés par Panda aux US et au UK ne sont pas seulement les fermes de contenus mais aussi des sites de qualité (blogs, sites e commerce, sites de niche) qui apportaient une vrai plus value aux utilisateurs, combien même leur contenu est "ordinaire" du point de vue de Google et des référenceurs. Si votre source sont les statistiques fournies par Sistrix, sachez que comme toute stats dans notre métier elle ne sont qu'une vision etriquée de ce qu'il s'est passé et que les sites concernés vous confirmeront que l'impact de Panda n'a pas été aussi dévastateur que cela a été annoncé sur ces sites.

    De deux, comment pouvez vous juger du fait que les comparateurs de prix et même les agrégateurs de contenus ont une faible valeur ajoutée pour l'utilisateur ? Sur certains marchés européen les comparateurs de prix sont une alternative plus que fiable à une recherche sur Google. Par exemple en Allemagne, les comparateurs de prix sont des acteurs incontournable de l'e-commerce (et tant mieux si on peut se passer de Google)
    Google Shopping n'est rien d'autre qu'un comparateur de prix (avec des critères de classement SEO pour débutants) qui ne fait que reprendre du contenu original de sites de fabriquants, et sites e-commerces qui exploitent des systèmes et process d'informations plus ou moins complexes pour réunir ces informations sur ces produits. Et au final, Google (recherche) n'est il pas un simple agrégateur d'informations dynamique et généraliste ?

    L'idée de fond dans Panda est bonne mais les solutions qui sont dérrières semblent peut être un peu trop drastiques (surement car les ingénieurs ne maitrisent pas totalement les effets de bord). Google mène une politique de rentabilité extrèmement aggressive depuis quelques années via une R&D à la pointe et une politique de développement qui vise à rendre de nombreux sites dépendants de leur produits (igoogle, blogd, actus, adwords, adsense, analytics et maintenant Shopping). On pourrait se demander si au final Panda ne s'inscrit pas simplement dans cette politique (même si c'est un peu tirer par les cheveux).

  10. Abondance 28 avril 2011 at 13 h 55 min

    @Merimee : premier point : comme je le disais auparavant, je pense que Google aura beaucoup appris du déploiement de Panda dans les pays anglophones et que les effets de bords et autres dommages collatéraux seront moins forts en France... Mais bon, on verra bien...

    Deuxième point : OK pour dire que les comparateurs de prix sont utiles, bien sûr. Mais la question (légitime) est : leurs pages de résultats ont-elles leur place dans les SERP de Google ? Si vous semblez dire qu'on peut se passer de Google, alors la réponse me semble être "non" à la question de leur présence dans les SERP...

    Troisième : interrogation légitime mais difficile à prouver....

    Cordialement

  11. Anonymous 29 avril 2011 at 6 h 29 min

    Dire qu'il y aura peu d'impacts c'est ignoré beaucoup de moteurs "verticaux" qui emploient beaucoup de personnes en France.
    Je prends l'exemple du secteur de la formation que je connais bien.
    Ces portails ne font que référencer les formations des organismes et écoles et n'apportent que peu de contenu original.
    Quelques noms de site par ex : emagister.fr, kelformation.fr, formaguide.fr, monsterformation, journaldunet (leur partie formation), viadeo (leur partie formation), regionjob (partie formation), iciformation.fr... + tous les sites thématiques avec une recherche formation, ex : la partie formation d'actu-environnement.fr, ou d'actionco.fr
    Tant que la mise à jour ne sera pas faite, je pense que personne ne pourra dire quels seront les impacts.

  12. Webmarketing Fast 29 avril 2011 at 11 h 35 min

    Google Panda va favoriser les sites qui proposent des informations intéressantes pour l'internaute et originales.
    C'est une juste évolution de son algorithme. Les sites e-commerce et les sites en général vont devoir travailler leur contenu pour continuer d'être bien présent dans les résultats de Google.
    On verra aussi les effets de Panda sur les comparateurs.

  13. guigui 30 avril 2011 at 12 h 20 min

    Pourquoi pas aller voir ailleurs si on est pas content de Google, On peut changer de moteur. Si c'est si catastrophique beaucoup de gens iront voir ailleurs (MSN ou autre). Goggle dans ce cas se sera tiré dans le pied.

  14. guigui 30 avril 2011 at 12 h 22 min

    Je rajouterai qu'un monoppole n'est jamais bon. Il faudrait que les utilisateurs aillent un petit peu voir ailleurs pour éviter ce problème.

  15. voyance web 9 mai 2011 at 20 h 41 min

    google a t il prit la grosse tete ? lol mdr

  16. Johann Frot 16 mai 2011 at 8 h 10 min

    J'ai vraiment l'impression que Google Panda est en train d'être testé ou déployé en France depuis jeudi ou vendredi dernier. Les positionnements sont sens-dessus-dessous pour pas mal de sites que je suis.

  17. Anonymous 26 mai 2011 at 10 h 38 min

    A la lecture de certains commentaires, j'ai envie de vous poser une simple question : trouvez-vous objectivement qu'une requête basique sur une marque ou un produit/service renvoie un résultat satisfaisant dans les serps de nos jours ?

    Si votre réponse est affirmative, c'est que devez passer l'essentiel de votre temps à vous gratter l'oreille gauche en regardant les étoiles au lieu de surfer sur le net pour voir ce qui ressort concrètement dans les résultats du moteur.

    En ce qui me concerne si GG peut faire un de ménage, j'assumerai sans problème les "effets de bords" dont pourraient souffrir temporairement mes sites. J'ai conscience que GG cherche à ramasser la mise à travers ce type de "mise à jour" (à sa place, franchement j'en ferais de même), mais je ne trouve pas que cela soit plus choquant que de voir 20 sites bien installés truster l'essentiel des résultats en diffusant la même info, souvent sans grand intérêt car trop généraliste...

    Bonne journée

  18. LTDP 27 mai 2011 at 15 h 41 min

    Comment ne pas redouter l'arriver de Panda en France ?
    - Google à communiqué officiellement sur la présence de Listes d'exclusion pour éviter de pénaliser les sites importants... L'algorithme de Panda doit donc suivre des règles / métrics / stats précises et adaptable hors langue anglaise.
    - On est probablement les champions d'Europe du spamdexing ; l'affiliation est très développée chez nous, il ne faut pas être visionnaire pour observer la piètre qualité des SERP en France. Les recherches autour du voyage, l'immobilier sont criantes de pauvreté... Google Panda devrait être assez virulent.
    - Cutts à raison quand il parle d'un faible impact pour l'Europe : l'allemand, l'italien, le 'néerlandais' sont des langues assez exotiques et le spamdexing / ferme de contenu relativement peu actif. Les anglais ont déjà eu l'update sur le .co.uk. Enfin, le contenu Espagnol (hors Mexique) et portugais (hors Brésil) reste faible et probablement moins propice aux fermes de contenu...

    Moi, je parie pour un impact plus important en France que pour le reste de l'Europe.

    My 0,02 €

  19. Voyante 16 janvier 2012 at 20 h 54 min

    Il est très intéressant de lire ces commentaires après avoir passé la mise en place de Panda, qui finalement c'est assez bien passé. Panda, aura fait beaucoup de vagues et fait tremblé beaucoup de webmaster. Mais finalement, la vraie question ce n'est pas l'arrivé de Google Panda en France mais plutôt la non concurrence de Google. Il tient dans sa main des millions de sociétés et webmaster, il fait ce qu'il veut comme il veut, la pluie et le beau temps. A quand la grève de l'utilisation de ce moteur ? Google pourrait il être le Dieu tout puissant de notre future si personne ne réagit ?

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site