> > Bing France : un point 3 mois après son lancement

Bing France : un point 3 mois après son lancement


Notez cet article

Le 1er mars dernier, Bing lançait officiellement la dernière version de son moteur de recherche français, principalement basée sur plusieurs partenariats avec des acteurs majeurs de l'Hexagone comme PagesJaunes, AlloCiné, etc.

La parution du baromètre des moteurs At Internet pour le mois de mai 2011 nous a semblé être une bonne occasion pour regarder ce qu'il en est d'une éventuelle progression de Bing France, trois mois après ce lancement...

Comparons donc les statistiques de parts de trafic des principaux moteurs en France depuis février 2011, toujours selon la même source :

Le moins que l'on puisse dire, à la vue de ces chifres, est qu'ils sont d'une remarquable stabilité... 🙂

- Les parts de trafic de Google stagnent entre 91,4 et 91,6% au fil des mois ;
- Les parts de trafic de Bing, après une légère baisse en mars (mois du lancement pourtant), n'ont pas bougé d'un iota à 3,6% ;
- Celles de Yahoo! ont suivi exactement la même courbe, avec 1,4% de parts de trafic depuis le mois de mars.

Lorsque Bing aura intégré sa technologie sur le moteur de Yahoo! France (ce qui ne semble pas encore le cas en France pour l'instant), le moteur aura donc 5% de parts de trafic dans l'Hexagone. Pas encore de quoi réellement mettre en place une stratégie de référencement naturel sur ce moteur pour un site à visée francophone...

La mauvaise nouvelle pour Bing est que, malgré le lancement de cette nouvelle version, les chiffres n'évoluent pas depuis trois mois. Il semble donc difficile, si rien ne change par ailleurs (meilleure intégration de Bing dans facebook ?), d'atteindre les 30% de parts de trafic dont parlait Bing au salon SEO Campus en mars dernier.

Souhaitons-leur quand même bonne chance... Mais le marché français semble si monolithique qu'on se demande bien ce qui pourrait le faire bouger...

Commentaires : 14
  1. Mitch 10 juin 2011 at 9 h 51 min

    "La mauvaise nouvelle Bing est que" a remplacé par "La mauvaise nouvelle pour Bing est que" 😉

  2. Marimba 10 juin 2011 at 10 h 11 min

    30% de parts de trafic semble vraiment un objectif irréalisable à court terme. Néanmoins, si l'alliance facebook-bing se concrétise, Google peut avoir du soucis à se faire.

  3. Marc L. 10 juin 2011 at 10 h 39 min

    J'ai posté ailleurs que la puissance et la position de microsoft finirait par faire remonter Bing, petit pas par petit pas ... il n'est pas facile de changer les habitudes apparemment ...

  4. Abondance 10 juin 2011 at 13 h 13 min

    @Marc L. : le problème c'est que la puissance et la position de Google ne sont pas négligeables non plus... 😉

  5. Marc L. 10 juin 2011 at 15 h 11 min

    Je suis d'accord Olivier. Ce que je voulais dire, c'est pour chaque nouveau PC vendu dans le monde a de nouveaux internautes, ou même en France puisque les chiffres sont Français, il y a quelqu'un de l'entourage qui change les paramètres pour mettre Google en page d'accueil ou barre de menu du navigateur de microsoft?

    je suis sur Mac, avec safari et Google comme outil par défaut, je ne sais pas ce qui l'en est des PC neuf vendu avec windows, mais j'aurais cru à une petite incidence. je me trompe apparemment !

  6. LaurentB 12 juin 2011 at 7 h 06 min

    Le monolithe est aussi du côté de Microsoft.
    Enfin, l'équipe de Bing France semble vraiment motivée d'après les discussions que j'ai eu. C'est la base et ensuite il faut continuer de prêcher la bonne parole comme il le font.
    30% n'ets pas irréalisable du tout !

  7. Abondance 12 juin 2011 at 7 h 39 min

    Certes Laurent, mais quelle est la marge de maneouvre de Bing France sur le moteur ?
    Ils peuvent jouer sur les partenariats, certes, mais tant qu e le moteur lui-même ne sera pas à la hauteur et tant que l'interface clonera celle de Google, ont-ils une chance ?
    Et ces décisions-là, malheureusement, j'ai bien peur que ce ne soit pas en France qu'elles se prennent...
    Bon dimanche...

  8. Anonymous 14 juin 2011 at 16 h 15 min

    J'aimerais bien savoir ou en est la recherche française dans le domaine, abandon? a part exalead qui n'est plus vraiment dans la concurrence des grands moteurs, existe-t-il des projets ou études?

  9. Emmanuel 16 juin 2011 at 14 h 23 min

    je n'ose l'avouer mais sans cette actu je n'aurai pas été informé que Bing avait lancé sa version Francaise "officiellement"...

  10. Vic' 17 juin 2011 at 9 h 10 min

    Le problème pour Bing, c'est que Google est un très bon moteur qui satisfait pleinement ses utilisateurs, alors pourquoi en changeraient-ils ? Quand on lance un business, on va droit dans le mur en imitant la concurrence, or dans le domaine de la recherche web, il n'y a pas une grande marge de manœuvre pour se démarquer. Je ne pense pas que ça soit une image de baleine en fond qui va faire la différence !

  11. Marc L. 23 juin 2011 at 12 h 47 min

    il semble qu'il en soit autrement outre-atlantique et que Bing reprend des parts de marchés importantes.
    Plus d'infos à ce sujet? et pourquoi un décalage avec la France?

  12. Abondance 23 juin 2011 at 12 h 51 min

    @Marc L. : non, il n'en est rien, la situation est similaire en termes de croissance (ou de non-croissance) aux US : http://actu.abondance.com/2011/04/parts-de-marche-de-bing-aux-etats-unis.html

  13. Marc L. 24 juin 2011 at 22 h 41 min

    ah .. j'ai reçu un mail avec un lien vers http://ebusiness.info/s_article.php?id=13100#titre6 qui fait référence a un article http://news.cnet.com/8301-10805_3-20072914-75/bing-grabs-market-share-from-google-over-past-year/ . Qu'en est-il alors réellement?

  14. Abondance 25 juin 2011 at 5 h 37 min

    @Marc L. : je crois qu el apresse américaine n'aime pas beaucoup Google ;)))

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site