> > La soumission aux moteurs de recherche (apprenons à débusquer les mauvaises agences SEO - 1)

La soumission aux moteurs de recherche (apprenons à débusquer les mauvaises agences SEO - 1)


Notez cet article

Les offres de référencement naturel (SEO) foisonnent sur le Web et il est souvent complexe de choisir et de comparer les unes avec les autres. S'il est effectivement très difficile de faire son choix entre les différentes offres "sérieuses" (heureusement, il en existe !), on peut malgré tout définir quelques critères permettant de dégager certaines sociétés peu honnêtes pour resserrer son choix et ainsi filtrer les "petits rigolos" qui pullulent sur la Toile. Je reçois bon nombre de mails (non sollicités) et je regarde pas mal de site qui ont souvent une certaine tendance à m'énerver...

Dans cette série d'articles, nous allons donc lister un certain nombre de pratiques qui, à notre avis, ne devraient jamais être proposées par des sociétés de référencement ayant un minimum de connaissance du domaine. En d'autres termes, si vous vous trouvez devant un site web - ou un devis - qui propose ces pratiques, fuyez à toutes jambes, vous ne risquez que des ennuis par la suite !

La soumission aux moteurs de recherche : une pratique préhistorique !

La première de ces pratiques est la soumission aux moteurs de recherche : certaines sociétés facturent cette prestation qui consiste à fournir au moteur, à l'aide d'un formulaire adéquat, l'URL du site. Le moteur ira ensuite, sur la base de ce signalement, chercher, grâce à ses robots, la page en question pour l'indexer.


Le formulaire de soumission d'URL de Google (http://www.google.fr/addurl/?continue=/addurl)

Jusque là, rien de très grave. Cependant, cette méthode de signalement de site aux moteurs de recherche :
- est extrêmement rapide à effectuer (quelques secondes), et il nous semble difficile de demander une quelconque rémunération pour cela.
- est surtout très peu efficace : l'indexation par cette voie est très lente et souvent aléatoire.

On sait bien aujourd'hui que, pour obtenir l'indexation d'un site web sur les moteurs majeurs, il faut avant tout disposer dès la mise en ligne du site de quelques liens qui seront suivis par les robots pour venir "aspirer" le site en question. C'est également très facile à faire et bien plus efficace (indexation en moins de 24 quasi garantie, mais on reparlera des garanties SEO dans cette rubrique...).

Pour ma part, cela va bientôt faire 10 ans que je n'utilise plus la soumission d'un site aux moteurs de recherche au travers du formulaire de soumission, qui représente à mes yeux une pratique préhistorique et peu efficace, ne méritant pas - clairement - qu'une entreprise de référencement facture cette prestation.

Attention : ne pas mélanger les soumissions aux moteurs de recherche (Google, Bing, voire Ask.com, Exalead ou d'autres...) avec les soumissions aux annuaires (bien qu'il faudra bien qu'on parle aussi un jour des annuaires dans cette rubrique...). Les annuaires demandent obligatoirement une soumission manuelle ou (semi-)automatique pour enregistrer un site. Pour les moteurs de recherche, il n'en va pas de même...

Nous commencerons donc cette rubrique avec la première règle d'or :

Ne choisissez pas une société SEO qui facture la soumission de votre site aux différents moteurs de recherche du marché !

A bientôt pour débusquer une nouvelle pratique "douteuse" dans le petit monde du SEO (il y a hélas de quoi faire...) !

Commentaires : 22
  1. Thibaut d'Arthur Com 22 juin 2011 at 7 h 44 min

    Bonjour.
    Très bon article que j'ai déjà retweeté, le dossier promet quelques surprises croustillantes 🙂
    Quelques coquilles au passage :
    - si vous vous trouvez devant un site web - ou un devis - qui "propose" ces pratiques ;
    - indexation en moins de 24 "heures" quasi garantie ;
    - qui "représente" une pratique préhistorique et peu efficace, ne méritant pas qu'une entreprise de référencement facture "cette prestation".
    Au plaisir de lire la suite !

  2. Abondance 22 juin 2011 at 7 h 45 min

    Bjr
    Oui les coquilles sont dues à une mise ne ligne un peu rapide d'une V1 au lieu de la V2 corrigée 🙂
    Ca doit aller mieux maintenant, sorry...
    a+

  3. Anonymous 22 juin 2011 at 8 h 11 min

    bonjour,

    Attention a ne pas confondre soumission via les formulaires des différents moteurs de recherche et inscription aux outils Webmaster qui prend quelques minutes de plus... Facturer 10-15 min de travail pour cela ne me semble pas du vol... car à force de ne pas facturer ces "petits" temps de travail, on peut vite arriver à des 1/2 journées ou journées entières de temps passé gratuitement.

  4. Abondance 22 juin 2011 at 8 h 14 min

    Bjr
    Oui je pense qu'il n'y pas de confusion sur ce point, ou alors c'est que l'agence SEO a aussi un problème de communication... 🙂
    Même si, plus que l'inscription sur les webmaster tools, c'est plutôt l'analyse des données qu'on y trouve qui devrait être facturé...
    Bonne journée !

  5. DiggAssur 22 juin 2011 at 8 h 54 min

    La seule remarque que je peux apporter, est au niveau de la facturation.
    Si une agence ou un free facture 30 € pour une soumission aux 3 ou 4 outils de recherches les plus utilisés en France (Google, Yahoo, Bing, Orange)avec la création d'un lien "temporaire" je ne vois pas ce qui est dramatique dans la mesure ou c'est claire pour le client.
    Pour ma part, je ne suis pas en accord avec vous quand vous dites que cette pratique est préhistorique surtout si elle fonctionne pour un nouveau site.

  6. Arobasenet 22 juin 2011 at 8 h 54 min

    Tout à fait d'accord ! On ne peut plus à proprement parler de soumission aux moteurs de recherche. A plus forte raison facturer une telle soumission. Cela doit faire partie de la prestation de référencement que le référenceur propose à son client.
    Il revient donc au référenceur de rechercher ou de conseiller les moyens rapides d'une indexation complète du site internet à référencer. D'ailleurs, un bon fichier sitemap xml notifié aux moteurs est plus efficace. Ou un résumé d'article du site diffusé sur les réseaux sociaux ou des digg-likes reconnus peut aussi faire l'affaire...

  7. Virginie 22 juin 2011 at 9 h 11 min

    Pour moi, un référenceur qui ne propose "que" l'inscription à ses moteurs n'est de toute façon pas un référenceur. De plus si l'on doit facturer le référencement au quart d'heure, je crois que je me suis trompée de carrière alors.

  8. Marc L. 22 juin 2011 at 12 h 26 min

    Ce sujet m'intéresse bcp, je me prépares a remettre a jour un annuaire pro, et par le passé, j'ai connu les déboires des référenceurs peux scrupuleux qui inondent l'annuaire d'url pour le même site et autres combines. cette foi-ci, je vais faire la chasse, durement.

    Etant au contact des entreprises pour mes tests, j'ai énormément de plaintes contres des "pseudos" référenceurs, avec pignon sur rue, qui ont littéralement "saccagé" des sites certes un peu moyen, mais structurellement propre et pertinent au départ, pour finir suroptimisé de la plus stupide des manières et se retrouvent blacklisté.

    Ces commerçants et entreprises, souvent petit, se sont fait plumer de 3000 à 10 000 euros pour se retrouver en liste noire chez Google par la faute de référenceurs stupide, inconscient, malhonnête (car en règle générale, ils finissent par mettre la clé sous le paillasson ...).

    désolé de faire encore une grosse tartine, mais le sujet me semble important pour la profession.
    Le seul exemple d'Olivier me semble insuffisant, il reste a faire un sujet très complet sur la question, ou un site ...

  9. Abondance 22 juin 2011 at 12 h 35 min

    @Marc L. : tu auras surement remarqué le chiffre "1" dans le titre du post :-))

  10. Marc L. 22 juin 2011 at 13 h 18 min

    Oups @Olivier, sûrement trop concentré dans mon projet, j'avais cru lire "moins un" ... lol

  11. Marc L. 22 juin 2011 at 13 h 25 min

    et je rajoute que je trouve honteux qu'un (et sûrement plusieurs) très gros référenceur puisse proposer une technique blackhat pour "ruiner" le positionnement d'un site par des liens discriminants. C'est a mes yeux une forme de "violence" , en image, comment envoyer des "casseurs" casser la figure à votre concurrent et saccager son entreprise, ni plus ni moins ... J'ai découvert cette technique depuis peu, affichée clairement dans les "prestations" et cela me révolte.

  12. Abondance 22 juin 2011 at 13 h 26 min

    > affichée clairement dans les "prestations"

    Tu as un exemple ? une URL ?

  13. Marc L. 22 juin 2011 at 13 h 50 min

    pas d'url, j'ai découvert cela en découvrant des articles sur le blackhat ci et là.
    1ere position en a fait son poisson d'avril (heureusement) , mais ne donnes pas de lien non plus.
    ( http://www.1ere-position.fr/quoi/referencement-naturel/black-hat-seo = poisson d'Avril , cette société ne fait pas du blackhat, ne faites de pas de confusion )
    Cela dit, ca existe. Si je trouve une url d'une société avec pignon sur rue, je posterais, promis.

  14. Le Juge 22 juin 2011 at 15 h 04 min

    Je me demande meme si les agences "non sérieuses" continuent de mettre en avant la soumission aux moteurs... c'est tellement archaique et puis les internautes ont je pense qujourd'ui une meilleure vision de noter métier - une vision certes toujours tres incomplete mais qui je pense couvre la soumission moteur (enfin j'espere)

  15. SERVENTON 23 juin 2011 at 12 h 35 min

    Je possède un site http://www.europhyto.com qui, il y a presque 2 ans, a perdu considérablement en positionnement. Le nombre de visites entrantes a été divisé par 7 !!! J'ai soucrit des contrats auprès de sociétés de référencement aux coûts très élevés et pour un résultat, que je n'hésite pas à qualifier de nul. Je ne sais plus que faire ... Tous les bons avis seront les bienvenus !

  16. JK Référencement 23 juin 2011 at 14 h 57 min

    En effet la soumission n'est plus vraiment d'actualité car il existe de meilleures méthodes pour indéxer un nouveau site rapidement comme expliquer dans l'article.
    et de toute façon une soumission ne prend que quelques minutes et n'assure aucun résultat garanti donc doit faire partie de la prestation si nécessaire mais pas facturer en plus !
    Cette série d'articles risque d'être croustillante !

  17. Anonymous 23 juin 2011 at 18 h 53 min

    Et le prix du papyrus, ces agences facturent aussi ?
    C'est vrai que l'on voit des absurdités (arnaques) en tout genre, et que ça marche encore.

  18. Cyril Grisvard 24 juin 2011 at 8 h 56 min

    Bonjour,

    Je vais bientôt quitter une agence pour devenir seo "in house" et, cette expérience d'agence, qui gère autre chose que du seo, m'amène à faire une petite réflexion sur les pratiques de Google et des moteurs de recherche en général.

    Notre métier est "toléré" par les moteurs, alors qu'ils pourraient nous utiliser pour les aider à prêcher la bonne parole. Je m'explique...

    Mettons en parallèle le seo et le smo. De son côté, FB propose aux agence de devenir partenaire, ce qui entraîne des contrôles réguliers, une obligation de formation auprès des équipes Facebook etc... Avec un droit à l'erreur minime (2 applications / pages blacklistées et c'est la sortie définitive du programme de partenariat).

    L'avantage de ce partenariat : FB nous envoie directement des contacts clients (et pas des petits...). La carotte est assez intéressante.

    En comparant cette pratique, avec le no man's land du référencement, je me demande si les moteurs de recherche n'auraient pas intérêt à créer ce genre de certification.

    Cela nettoierait efficacement le marché, et rassurerait le client qui aurait à sa disposition une liste d'agences certifiées...

    Bien que nous n’ayons pas le pouvoir de faire évoluer les moteurs dans ce sens... que vous inspire cette idée ?

    Cyril G

  19. Marc L. 24 juin 2011 at 9 h 52 min

    +1 @CYRIL sur ce point là. L'annuaire français se prépare à mettre en place cette "certification" aux ENTREPRISES de référencement spécialisées.
    On ne peut pas mettre en place un bon système ou produit d'information sans règle ni filtration.
    Il y aura probablement beaucoup à gagner pour ces entreprises SEO, SEA, SEM (SMO n'étant pas prévu) et le label partenaire de cette marque ne s'acquièrera pas sur simple contrat, mais sur preuve de sérieux.

    Je crois qu'avant tout, il faut voir l'internet comme un moyen ou chaque spécialité à ses propres composantes et noyaux. Un site de musique aura comme noyau : les musiciens, les internautes passionnées, les concepteurs de site, les publicitaires du domaine, et toute la chaine qui va autour, graphistes, SEO, disquaire etc ...

    Chaque partie dans ce noyau doit trouver une qualité de service optimum et obtenir satisfaction.

    Pour l'annuaire francais, c'est la même chose, les internautes, les commerçants, les référenceurs et SEO. Ce noyaux est le coeur de vie, et il faut le satisfaire avec qualité, sérieux et équilibre ce qu'il s'apprête a faire dans la prochaine nouvelle version. Apporter satisfaction à tout le monde, c'est un exercice difficile, mais cela passe déjà par la qualité des intervenants en terme de réalisation de site, optimisation, référencement etc

    Si l'on ouvre la porte à n'importe qui, comme le font les moteurs sans aucun contrôle ni sélection, évidement, il y a des conséquences ...

  20. Cyril Grisvard 24 juin 2011 at 10 h 12 min

    @marc : Il me semble compliqué de proposer une fois de plus une certification provenant d'un organisme totalement indépendant des moteurs, quelque soit sa qualité par ailleurs...

    Cela reviendrait à donner un pouvoir d'arbitrage à un organisme qui ne fait que retranscrire ce que font les agences sérieuses.

    Comment prouver le sérieux de cette agence de certification ? Quelle garantie pour le client ?

    L'avantage que je vois dans la certification sur le modèle Facebook, est que, c'est celui qui certifie qui prend directement les décisions (blacklist, positionnement etc...).

    Si l'agence fait un mauvais arbitrage (une erreur peut toujours arriver...), qui est responsable ? Comme souvent, c'est le client qui n'aura plus que ses yeux pour pleurer.

  21. Marc L. 24 juin 2011 at 22 h 33 min

    il n'est pas question de mettre un label sur toutes les portes des agences seo, c'est juste en interne évidement. Vu que nous ne sommes QUE un simple annuaire, MAIS que nous avons l'essentiel l'activité commerciale sur le terrain, nous ne ferons pas tout (comme certains), et nous devrons nous appuyer sur des relais. Des bons relais, compétents, d'ou une "certification" interne. Rien de plus.

    Donc, dénicher les "mauvais" et avoir des critères m'intéresse beaucoup. Même si Olivier ne prévois cela que pour les moteurs ! ... sourire. J'attends le 2, 3, 4 de cet article ;-))

  22. filou 5 août 2011 at 9 h 23 min

    @Marc
    Qu'entendez-vous par "annuaire français" ?
    Merci

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site