> > Les voitures sans pilote de Google autorisées au Nevada

Les voitures sans pilote de Google autorisées au Nevada


Notez cet article

L'état du Nevada vient de voter une loi permettant aux voitures sans pilotes actuellement testées par Google d'emprunter ses routes de façon légale...

S'il vous venait à l'esprit de passer vos prochaines vacances d'été dans le Nevada, il vous faudra regarder dans vos rétroviseurs un peu plus souvent qu'à l'accoutumée. En effet, cet état américain vient d'adopter le projet de loi numéro 511 qui autorise les voitures sans pilotes testées actuellement par Google à rouler sur ses routes.

Les six véhicules de test de Google (Toyota Prius et Audi TT) pourront donc circuler légalement sur les routes du Nevada. Rassurez-vous : il y a de fortes chances pour qu'un co-pilote soit présent à côté du volant qui marche seul...

Google Toyota Prius
Source de l'image : Goopilation


Source de l'image : YouTube

Articles connexes sur ce site :
- Vidéo : les voitures sans chauffeur de Google en action (5 mars 2011)
- Google travaille sur des voitures sans chauffeur ! (12 octobre 2010)
- Coup de théâtre dans le milieu automobile : "Google Bêta", la voiture révolutionnaire de Google ! (1er avril 2006)
- Google Maps s'embarque sur les BMW (6 septembre 2007)
- Google Earth bientôt embarqué sur les véhicules Volkswagen ? (13 janvier 2006)
- Google Maps pour retrouver votre route (aux Etats-Unis) (9 février 2005)

Commentaires : 4
  1. Marc L. 28 juin 2011 at 12 h 55 min

    C'est un peu tard pour le poisson d'Avril ;-))
    Chapeau bas pour la technologie et l'aventure initiée par Google. En dehors de l'aspect moteur de recherche, il y a un chemin futuriste utile dans la démarche.
    Mais c'est soit un coup médiatique soit une folie douce qui peu s'avérer très dangereuse.
    J'imagine la famille qui s'arrête d'urgence pose pipi ou vomit (...) sur le bord de la route, et le passager de la googlecar endormi à ne rien faire et la panne électronique qui dévie la voiture sur le côté... ou mille autres scénarios.

    Je suis pour l'étude et les test, totalement contre pour la mise en oeuvre dans la circulation ...
    J'ai fait une carrière sportive en Grand Prix moto vitesse sur circuit, ma vision du danger est peut-être trop aiguisée ...

  2. Celine 28 juin 2011 at 17 h 57 min

    D'accord avec toi, Marc. Ce n'est pas un poisson d'avril et c'est bien dommage. Les actuelles assistances électroniques de nos voitures déresponsabilisent déjà beaucoup l'automobiliste, pas la peine d'en rajouter !
    On veut faire porter des gilets fluo aux motards parce qu'on les juge dangereux (alors qu'ils sont sans doute bien plus responsables que tous les autres usagers de la route), mais on est prêt à laisser une voiture se conduire toute seule !!! o.O

  3. Valentin 29 juin 2011 at 9 h 27 min

    Tout est question de programmation... J'espère qu'il n'y aura pas de bugs :S
    Il "suffit" de programmer toutes les situations possible (travail titanesque) pour éviter les problèmes 😉

    Concernant le radar lazer qui cartographie 60m² autour je trouve cela un peu léger sur l'autoroute où la distance de freinage risque d'être supérieur.

    J'imagine surtout que si la Google Car décide de freiner, il faudra de sacrés reflex pour ne pas l'emboutir !!!

    C'est le genre de technologie où il faut que tout le monde soit équipé ou personne afin qu'il n'y ai pas de situations imprévisibles lié aux réactions "humaines"

  4. Marc L. 29 juin 2011 at 14 h 52 min

    @scoupmachin ... on dis bonjour déjà et pas salut ... pour commencer. bref

    Je m'inquiète sur les réactions brutale comme le dis @valentin . Piéton qui débouche émergeant entre des voitures stationnées,écart de cycliste, freinage brutal du véhicule précédent, réaction en cas d'accident autour du véhicule.
    Dans ce dernier cas, que va faire lla Googlecar si un véhicule fonce sur elle? freiner, faire un écart, ne rien faire?
    (j'imagine l'écart qui conduit a écraser un groupe de mamies sur le bas coté + 100 points par mamie ...).
    Il peut exister l'option de devoir foncer dans le champ au lieu de s'emplafoner un camion ou des piétons ... même si l'humain commet des fautes, on en acceptera aucune d'une Googlecar. Aucun pardon.

    Si il me semble possible de programmer un véhicule dans des circonstance normales de circulation, il me semble impossible de prévoir l'imprévisible, il y a tellement de situations inattendues possible dans la circulation sur route ouverte qu'il me semble impossible de tout prévoir, et que seul l'esprit humain est capable d'agir bien ou mal, mais de choisir une option "potentiellement cohérente".

    Il n'y a qu'a voir les concours de robots doté d'une intelligence artificielle issues des recherches les plus avancées et de constater les "ratés" hilarantes parfois en milieu clos (l'un de mes meilleurs amis est professeur universitaire dans ce domaine) , pour se rendre compte qu'on est encore bien loin de lâcher un véhicule seul au milieu d'un flot de circulation.

    De la folie douce à l'américaine , un coup de pub, et une preuve "d'irrespect" envers la communauté des gens qui comme moi, aiment bien Google.

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site