> > Google rachète plus de 1 000 brevets à IBM

Google rachète plus de 1 000 brevets à IBM


Notez cet article

Google vient de racheter 1 030 brevets à IBM après avoir raté l'acquisition de ceux de Nortel il y a quatre mois de cela...

Les brevets deviennent de plus en plus le nerf de la guerre dans le domaine des nouvelles technologies, pour éviter les procès (seul moyen pour certains concurrents, parfois, de freiner un projet) et protéger les innovations. Google l'a bien compris lorsqu'il a tenté, sans succès, de racheter les brevets de Nortel en avril dernier.

Cette transaction n'ayant pas pu se faire (Nortel a vendu ses brevets à un consortium rassemblant Apple, EMC, Ericsson, Microsoft, Research In Motion et Sony), Google s'est tourné vers IBM à qui il vient de racheter 1 030 brevets touchant plusieurs domaines techniques comme les microprocesseurs, l'architecture mémoire, les serveurs et les routeurs.

Le site SEO by the Sea, spécialisé dans ce domaine, en donne une liste très complète. Certains brevets acquis sont également plus proche du coeur de business de Google, autour de l'indexation et de la recherche de données.

Le montant d'achat de ce millier de brevets n'a, en revanche, pas été communiqué par les différents acteurs.

Brevet Shadok
Source de l'image : DR

Articles connexes sur ce site :
- Google : 900 millions de $ pour les brevets de Nortel (6 avril 2011)
- Google obtient un brevet pour ses Doodles ! (23 mars 2011)
- Google va traduire les brevets européens en 38 langues (1er décembre 2010)
- Paul Allen accuse Google et Yahoo! (entre autres) de violation de brevets (30 décembre 2010)
- Google attaqué en justice pour plagiat de brevet (13 novembre 2007)
- Google accusé d'avoir plagié des brevets de téléphonie (2 janvier 2006)
- Google de nouveau attaqué pour violation de brevets par Hyperphase (28 décembre 2007)
- Google doit gérer de multiples procès (1er novembre 2010)

1 commentaire
  1. Marc L. 1 août 2011 at 14 h 08 min

    Ces opérations ne sont pas pour me rassurer . L'acquisition de brevets concernant le développement de matériel est une chose, sur le développement de programmes concernant l'indexation, cela n'est pas sain a mon avis.

    A moins qu'il s'agisse de "nouvelles inventions", je crois que la manoeuvre soit surtout pour empêcher une quelconque concurrence et pouvoir attaquer et bloquer par ce biais. Je trouve cela assez "agressif".

    Cela dit, vu la taille de Google et du volume de données a manipuler, il peu aussi s'agir de trouver des pistes qui peuvent réduire des cout d'exploitation, aussi bien machine que de traitement ou transmission de données.

    Si l'on compare la part de marché de google en France, le volume quotidien de données traités/transmises, et que l'on reporte sur le coût en électricité, le temps passé, la part des coût de transmission en incluant les câbles, les travaux de voirie etc , Google pèse énormément dans l'économie, même si il ne gère pas tout.

    Toute amélioration technologique en faveur de Google a donc des répercussions énorme au niveau mondial, dans une liste impressionnante de domaines.

    Alors ces rachats de brevets en masse: pour bloquer toute éventuelle concurrence ou pour diminuer des lourdeurs d'ensemble?

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site