> > Volunia, un futur "Google Killer" ?

Volunia, un futur "Google Killer" ?


Notez cet article

Massimo Marchiori, un chercheur italien ayant en partie inspiré l'algorithme initial de Google, va bientôt lancer Volunia, un moteur "d'un autre genre" que le leader actuel. Pourra-t-il concurrencer l'hégémonie actuelle du géant de Mountain View ?...

Chaque année nous amène son lot de futurs "Google Killer", moteurs de recherche en création et ayant pour but de détrôner le roi Google de son piédestal. En 2006, nous avions eu droit à l'inénarrable Mégaglobe, puis sont venus les plus sérieux Cuil, Wikia, ou plus récemment Blekko. La plupart ont disparu, d'autres, comme Blekko, tentent tant bien que mal de faire leur trou dans le monde si complexe du "search", où d'autres acteurs apparaissent avec des vélléités à l'international, comme le chinois Baidu ou le russe Yandex...

Le dernier prétendant est Volunia, qui sera bientôt disponible en 12 langues et proposé par l'italien Massimo Marchiori, un mathématicien (professeur agrégé à l'Université de Padoue,) qui a déjà participé à l'élaboration de la formule de calcul de l'algorithme de pertinence du moteur Google à ses débuts, sur la base d'une théorie qu'il avait appelé "hypersearch" en 1996. Volunia promet une perspective "radicalement différente" de ce que propose Google et veut devenir le "moteur de recherche du futur".

Interviewé dans un quotidien italien, le chercheur est resté très sobre : "Je ne peux vous en dire plus pour l'instant... Une entreprise comme Google, pour donner un exemple, n'aurait aucune difficulté à faire plancher 100 ingénieurs jour et nuit sur notre idée et à nous coiffer sur le poteau". On ne peut pas lui donner tort... Mais il promet : "Google utilise un club de golf. Nous, nous allons travailler avec un fleuret. La différence de notre moteur de recherche, ce sont les résultats qu'il va nous permettre de faire émerger. Parce que Volunia sera vraiment utile aux gens".

Il ne reste plus qu'à attendre, et d'ici là, vous pouvez vous inscrire sur le site Volunia.com pour devenir bêta-testeur et "power user" de ce nouvel outil... Rendez-vous dans quelques semaines... Avec une vidéo pour vous faire patienter :


Source de l'image : YouTube

Commentaires : 6
  1. Anonymous 23 novembre 2011 at 8 h 30 min

    Si seulement un nouvel acteur pouvait insuffler un peu de fraîcheur dans le milieu du Search (l'espoir fait vivre).
    Il faudrait faire un site classant tous les "google killers" ! Mais cette présentation champêtre et son utilisation assez... comment dire... futuriste du paperboard restera au moins dans les mémoires qq temps.

  2. Marre de se faire balader sur le web 23 novembre 2011 at 10 h 04 min

    Waouh, le palmarès de Massimo Marchiori est impressionnant ! Puisque le moteur de recherche Volunia est censé apporter une approche différente des engins traditionnels (dont Google), la remarque (drôle et pertinente au demeurant) du commentaire précédent @Anonyme n'a que peu d'importance amha. Google au départ a bien marqué la surprise avec son interface tellement "low-end oldschool" par rapport aux altavista et autres excite 😉

  3. Arkanys 23 novembre 2011 at 13 h 42 min

    Bon, il est possible que le monsieur est développé un nouveau type de moteur de recherche ... mais cela ne suffira point :
    Son moteur sera hébergé chez OVH ?
    Où as t'il déjà fait construire des dizaines de datacenters à travers le monde ?
    Si cela fonctionne, va t'il résister au dollars de Google ?

  4. Anonymous 23 novembre 2011 at 23 h 01 min

    "google killers" de quoi parle t'on de megaglobe 2 ???
    encore un brassage d'air !

  5. Marc L. 24 novembre 2011 at 15 h 30 min

    Google a l'une des meilleure forme de présentation généraliste des résultats, mais c'est loin d'être adapté a des catégories de recherches précises. il n'y a que le résultat qui compte, donc, attendons de voir les premières passes d'Arme de ce fleurettiste téméraire !
    Saluons quand même le courage que d'autres n'ont pas ...

  6. Yoann 14 janvier 2012 at 19 h 34 min

    Courageux, en effet. Bravo à lui et à son équipe, même si son combat n'est pas gagné d'avance !

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site