> > Max Mosley attaque Google pour se refaire une virginité numérique

Max Mosley attaque Google pour se refaire une virginité numérique


Notez cet article

Max Mosley, ancien président de la Fédération Internationale Automobile (FIA), va attaquer Google pour que le moteur de recherche supprime de son index toute référence à ses soirées sado-maso, révélées par le tabloïd News of the World en 2008...

En 2008, le journal News of the World avait piégé Max Mosley, alors président de la Fédération Internationale Automabile (FIA) en charmante compagnie et dans des jeux "sado-maso-pseudo-nazis" dans une vidéo qui a notamment fait le tour du Web. L'accusé avait toujours nié le caractère nazi de ces soirées...

Max Mosley tente aujourd'hui d'attaquer Google en France et en Allemagne (deux pays où la "jurisprudence est plus favorable" selon le plaignant) pour que le moteur de recherche purge son index de cet incident pour le moins génant. Selon Le Guardian, Mosley aurait déjà réussi à faire disparaître bon nombre de pages et de liens en suivant cette procédure.

Mais l'ancien président voudrait qu'aucun résultat mentionnant cette affaire n'apparaisse plus sur Google, ce qui semble quasi impossible au vu de caractère extrêmement changeant et volatile du Web... Mais les conclusions de cette affaire seront, à n'en pas douter, très intéressantes à suivre...

Le tabloïd News of the World et son éditeur ont déjà été condamnés dans cette affaire pour atteinte à la vie privée.

Max Mosley
Source de l'image : DR

Commentaires : 3
  1. Anonymous 28 novembre 2011 at 10 h 41 min

    Qu'on foute un peu la paix aux adultes consentants sur leur sexualité, ca me dépasse se genre de pratique et de voyeurisme critique.

    A la place de Mosley, je piégerais le patron du Journal, a son tour, et tous les médias importants qui relayent ...
    Franchement, c'est null, et je suis pour le droit à la vie privée et l'interdiction d'indexation.

    D'abord, à qui appartiennent les droits d'auteur? il n'y a pas de texte dans ce sens?

  2. Anonymous 28 novembre 2011 at 13 h 40 min

    La personne que l'on voit sur la vidéo a un droit à l'image 🙂 mais là c'est bien plus large, c'est le droit à la vie privée. Ça ne regarde en effet en rien le public, juste ses amis et sa famille ainsi que les élus, actionnaires ou que sais-je de la FIA qui l'ont/avaient élu à ce poste.

    Bon y a juste un problème pratique ... c'est que comment dire ... comment va Barbara Streisand ?

  3. Anonymous 28 novembre 2011 at 15 h 48 min

    Rien que le fait de relayer l'info sur une tentative de désindexation....reindexe encore plus de contenu. C'est ca qui est beau (ironie) avec le web et le social, t'as juste plus le droit de faire un seul pas de travers, sinon t'es marqué à vie.

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site