> > Google pirate la base de données d'un concurrent au Kenya

Google pirate la base de données d'un concurrent au Kenya


Notez cet article

La société Mocality a reproché à Google Kenya de piller sa base de données clients puis de contacter les commerces ainsi identifiés pour leur proposer des services autour de Google Adresses. Vérifications faites, les méthodes utilisées étaient bien "limites" et douteuses...

La société Mocality s'est spécialisée dans le recensement des commerces au Kenya et dispose d'une base de données de 170 000 magasins à qui elle propose une batterie de services proches de ce que peut fournir Google Adresses.

Or, cette société vient d'accuser Google de piller sa base de données en "scrapant" (copier/coller) les informations se trouvant sur son site. L'analyse des logs du serveur de Mocality a en effet montré qu'un robot, ayant toujours la même adresse IP (appartenant à Google) venait "fouiller" dans sa base clients. Le robot venait dans un premier temps du Kenya, puis de l'Inde.

La filiale kenyane de la firme de Mountain View aurait ainsi récupéré 30% de la base de Mocality puis contacté les commerçants en leur disant qu'ils avaient un partenariat avec la société locale, leur permettant de leur demander de nombreux renseignements. Des pratiques pour le moins douteuses et d'autant plus étonnantes que Mocality est le plus gros annonceur Adwords du Kenya !

Suite à cette affaire, Google a mené son enquête en interne et Nelson Mattos, Vice-President for Product and Engineering, Europe and Emerging Markets a conclu qu'effectivement, les méthodes utilisées par Google Kenya étaient peu recommandables et il s'en est excusé auprès de Mocality : We were mortified to learn that a team of people working on a Google project improperly used Mocality's data and misrepresented our relationship with Mocality to encourage customers to create new websites.
We've already unreservedly apologised to Mocality. We're still investigating exactly how this happened, and as soon as we have all the facts, we'll be taking the appropriate action with the people involved.

Bref, des sanctions risquent de tomber chez Google Kenya...

Mocality
Source de l'image : Abondance

1 commentaire
  1. David Wynot 15 janvier 2012 at 15 h 37 min

    Et Google India qui a pris le relai de cette action scélérate et vile (Evil, AA+ je sors ..)

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site