> > Don't Be Evil : un outil pour enrichir les résultats sociaux de Google

Don't Be Evil : un outil pour enrichir les résultats sociaux de Google


Notez cet article

Des ingénieurs de Facebook, Twitter et MySpace ont concocté un bookmarklet qui permet de rajouter bon nombre d'informations sociales, en provenance de nombreux sites web, aux liens proposés par Google Search Plus Your World...

Le 10 janvier dernier, Google lançait son nouvel algorithme "Search Plus Your World (GSPYW), qui ajoute les résultats de son réseau social Google+ à ses liens dits "naturels" (uniquement aux Etats-Unis pour l'instant).

Le projet n'a que modérement plu à ses concurrents, Twitetr réagissant même officiellement à ce sujet.

Aussi, des ingénieurs de Twitter, Myspace et Facebook ont travaillé à un logiciel pour navigateur, appelé "Don't be evil" (en référence au célèbre slogan de Google), qui ajoute des liens issus de leurs sites (et de bien d'autres sources sociales) aux résultats exclusivement en provenance de Google dans la version originale.

L'outil est disponible sur le site Focus on the user sous la forme d'un bookmarklet, créé en Open Source et à installer sur votre logiciel de navigation favori. N'oubliez pas de lire également la FAQ à son sujet (ainsi qu'une page du site Search Engine Land qui explique longuement comment l'installer...

Le but des concepteurs de ce bookmarklet est clairement de dire que, si Google l'avait voulu, il aurait pu proposer des résultats de recherche bien plus pertinents avec des données sociales plus globales que celles du seul Google+... Mais que ça aurait certes fait moins de publicité à son outil "perso" 😉

Ceci dit, si vous utilisez Google.fr, l'outil ne vous sera pas encore très utile puisque GSPYW n'est pas encore disponible dans l'Hexagone... Mais il est clair que cela ne saurait tarder...

Focus on the user
Source de l'image : Focus on the user


Source de l'image : youTube

Commentaires : 3
  1. Erwan 23 janvier 2012 at 16 h 15 min

    Ils ont bien raison de riposter en proposant leur propre alternative. Il ne faut pas défaitiste et encore moins passif. Là ils montrent qu'ils peuvent faire des choses et que Google ne doit pas se croire tout permis. Si Google se met à dos tous les géants du web, cela pourrait faire mal !

  2. LaurentFer 24 janvier 2012 at 11 h 39 min

    @ Erwan : essaye donc de récupérer les adresse mails de tout tes contacts facebooks...impossible?? Essaye de faire la même chose avec gmail...possible??

    Ah oui, Google permet l'échange de donnée, pas Facebook!! Il ne s'agit en aucun cas de se croire tout permis, les seuls à le croire pour l'instant, c'est les réseaux sociaux et leur boulimie du web....

    Jusqu'à preuve du contraire, Google n'a jamais été contre le fait de rajouter des options facebook/twitter sur ses pages...la seule conditions, c'était "vous récupérez des données sur les utilisateurs (recherches, etc..), et j'en récupère sur l'utilisateur". Facebook n'a pas voulu (sens unique plus monetisation de leur base), et twitter ne le veux plus depuis l'année dernière....Facebook en plus vante son intégration a Bing histoire de faire chier google (partenariat avec Microsoft, Gros chèque, etc...)

    Un accord se doit d'être équitable entre 2 parties, et là, je n'y vois qu'une réponse de Google à tout ceux qui essayait de l'emmerder dans son business...par ailleurs, vu le succès du bouton +1, c'est plutôt google qui fait mal à ses concurrents par ce genre d'initiative.

    Ça les ramènera peut être à la raison dans leur échange avec google...pour le bien des utilisateurs...

  3. Anonymous 31 janvier 2012 at 13 h 50 min

    @Laurentfer
    "essaye donc de récupérer les adresse mails de tout tes contacts facebooks...impossible??" non, pas impossible, si on a un compte Yahoo, il suffit d'importer les contacts en provenance de Facebook. C'est d'ailleurs le meilleur moyen pour ensuite les importer vers google+ 😉

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site