> > Une ancienne actrice porno oblige Google à effacer toute trace de son ancienne activité

Une ancienne actrice porno oblige Google à effacer toute trace de son ancienne activité


Une ancienne actrice porno oblige Google à effacer toute trace de son ancienne activité
3 (60%) 2 votes

porno

Une ancienne actice porno a gagné une action en justice contre GOogle, obligeant le moteur dde recherche à supprimer de son index toute trace d'une vidéo X tournée lorsqu'elle n'était pas encore une respectable secrétaire....

Diana Z, une ancienne actrice porno devenue secrétaire, a obtenu en justice un droit à l'oubli en demandant à ce que les liens vers une vidéo X qu'elle avait tournée "dans une vie antérieure" soient supprimés de l'index de Google pour "trouble manifestement illicite" et "atteinte à sa vie privée". Le jugement explique que "si Madame Z, lorsqu'elle a tourné ce film, a accepté nécessairement une certaine distribution même si ensuite elle n'a pas a priori consenti à sa numérisation et à sa diffusion sur internet et si cette vidéo ne révèle pas en elle-même des scènes de sa vie privée, il n'en demeure pas moins que ce film témoigne d'une époque donnée de la vie de la jeune femme laquelle entend bénéficier du droit à l'oubli".

Après avoir contacté les propriétaires des sites reprenant la vidéo, sans succès, la plaignante s'est ensuite tournée vers Google qui a indiqué ne pas être responsable des sites web qu'il avait dans son index et l'a renvoyé vers les sites diffusant la vidéo. Etc. La justice devenait donc la seule voie possible. Le jugement a ainsi été rendu, estimant que "la société Google Inc. en ne désindexant pas (...) engage sa responsabilité sur le fondement de (la LCEN) et lui cause un préjudice considérable".

Rappelons que en mars 2011, une institutrice montpelliéraine avait déjà fait condamner Google à désindexer les pages proposant une vidéo pornographique privée mise en ligne sans son consentement.

justice
Source de l'image : Abondance

1 commentaire
  1. Anonymous 23 mars 2012 at 17 h 21 min

    Le problème avec ces entreprises multinationales/startup, c'est qu'elles ont toujours raison et son prêtes à écraser l'utilisateur final. Ce n'est pas à Eric Schmidt (on se souviendra de sa fameuse phrase sur le respect de la vie privée) de décider à votre place ce qui doit rester privé et qui peut être diffusé.
    Dernière blague en date, celle de Pinterest qui, dans ses clauses, vous rend responsable de ce que vous y publiez. Donc, si vous mettez en ligne une photo prise sur un site et que le photographe attaque à la fois Pinterest et votre personne, vous devez payer pour défendre les deux sans limite de budget. Je pense que si les gens savaient à quoi ils s'engagent, il laisseraient tomber ce genre de sites.
    A lire en anglais sur le sujet :
    http://ddkportraits.com/2012/02/why-i-tearfully-deleted-my-pinterest-inspiration-boards/

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site