> > Google : le 'Knowledge Graph' génère plus de requêtes... et de publicités

Google : le 'Knowledge Graph' génère plus de requêtes... et de publicités


Notez cet article

recherche semantique

Google a indiqué que la mise en ligne de son concept sémantique 'Knowledge Graph' avait augmenté le nombre de requêtes effectuées sur son moteur. Autant de possibilité d'afficher également encore plus de publicités Adwords...

Google a indiqué que depuis le lancement de l'application sémantique Knowledge Graph sur son moteur de recherche, le nombre de requêtes avait augmenté de façon importante.

En effet, Amit Singhal, l'une des principales têtes pensantes de l'algorithme de Google, l'a indiqué dans le Wall Street Journal, information confirmée par le service de presse du moteur.

Cela est logique dans le sens où le "Knowledge Graph" propose de nombreux liens concernant l'objet de la requête et de l'"entité nommée" détectée. D'ailleurs, cela pourrait clairement être à l'avantage de Google : l'internaute tape une requête sur la page d'accueil du moteur, obtient les résultats du Knowledge Graph, reclique sur les liens de recherche proposés, etc. Bref, autant de possibilité d'afficher des Adwords pour Google et autant de clics publicitaires potentiels !

Bref, qui est le gagant de cette nouveauté sémantique ? L'internaute (qui a clairement plus d'informations et de liens pertinents proposés dans la SERP), le site qui tente un positionnement en référencement naturel (qui est moins mis en avant du fait de l'affichage des données sémantiques) ou le compte en banque de Google ? A chacun de se faire sa propre opinion…

Knowledge Graph
Source de l'image : Google

Commentaires : 5
  1. Jérôme Charron 4 juin 2012 at 12 h 11 min

    Pour approfondir le sujet, je conseille vivement aux lecteurs d'Abondance d'aller lire le très complet et très bon papier d'Olivier Ertzscheid à ce sujet sur affordance.info : http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2012/06/la-guerre-du-sens-est-declaree.html

  2. Samuel Hounkpe 4 juin 2012 at 14 h 06 min

    Clairement le grand gagnant ce sera google si l'internaute passe encore plus de temps sur son moteur, après le ref nat n'a pas forcément dit son dernier mot, il faudra encore plus ajouter de médias sur nos sites, et de données susceptibles de ressortir dans le Knowledge Graph. Décidément le SEO se complique et se diversifie à vitesse grand V dernièrement, C'est une bonne chose car ça fait du bien de sortir de sa routine.

  3. yann 4 juin 2012 at 15 h 59 min

    Peut-être aussi que le nombre de requêtes effectuées sur son moteur a augmenté car la qualité de ses résultats ne cesse de régresser...

  4. Valbou 5 juin 2012 at 15 h 59 min

    +1 pour la remarque de Yann.

    Si Google offre dès la page de résultats la réponse à la question de l'internaute. Pourquoi l'internaute ferait-il une autre requête ?
    L'internaute ne visitant plus autant de sites, quid de la publicité du réseau Display de Google pour les sites de contenu ? Perte de revenus pour Google ou déplacement des budgets du Display vers Adwords ?

    Il me semble que tout l'équilibre repose sur le fait de ne pas trouver la réponse immédiatement mais de la trouver suffisamment rapidement tout de même pour ne pas l'inciter à changer de moteur ;). Ainsi l'internaute va visiter plus de pages, être exposé à davantage de publicités et augmenter les chances qu'il finisse par rentabiliser son utilisation du système...

  5. campagnard 7 juin 2012 at 16 h 07 min

    C'est clair Valbou que depuis que les adwords ont pris beaucoup plus de place en haut des résultats à la fin 2011, le display a déjà pas mal perdu.

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site