> > Google : les paramètres de recherche disponibles sur votre compte

Google : les paramètres de recherche disponibles sur votre compte


Google : les paramètres de recherche disponibles sur votre compte
3.22 (64.44%) 9 votes

preferences

Les préférences du moteur de recherche Google ne sont plus spécifiques à un couple ordinateur/navigateur mais à un compte Google. On peut ainsi naviguer dans son environnement quels que soient la machine et le browser utilisés...

Jusqu'à maintenant, les paramètre permettant de configurer le moteur de recherche Google (filtre Safesearch, affichage de la recherche instantanée, nombre de résultats par page, affichage des liens dans une nouvelle fenêtre, blocage des sites indésirables, historique web...) étaient dédiés au navigateur utilisé. Si vous changiez de machine ou de navigateur, il fallait reconfigurer votre environnement.

Ce n'est désormais plus le cas, comme Google vient de l'annoncer. Dorénavant, vos paramètres de recherche seront intégrés et sauvegardés dans votre profil et compte Google. A partir du moment où ces paramètres sont enregistrés et que vous vous connectez en étant "logué" sous votre compte, vous bénéficierez de vos préférences quels que soient l'ordinateur et la navigateur utilisés. Une bonne chose...

Cette nouvelle fonctionnalité est également décrite dans l'aide en ligne du moteur.

preferences moteurs google
Source de l'image : Abondance

Commentaires : 4
  1. Marc.L 22 août 2012 at 15 h 51 min

    Je suis sur Mac avec Safari, et j'ai quasiment jamais de problème en naviguant sur internet, d'ou le peu d'intéret d'avoir des critères personnalisés de recherche.
    J'utilise le compte Google le moins possible, bien que supervisant un site, il est difficile de ne pas être loggé à son compte.

    J'ai remarqué que désormais sur Google Chrome (que j'utilise rarement) , il n'y a désormais plus de zone de recherche. A la place, un icone "Chrome WEBSTORE" qui ouvre un Annuaire Marchand par catégorie, du moins, une page remplie de centaines de pubs (bon exemple pour adsense limité a 3 blocs), et qu'en survolant les pubs, il y a un gros bouton "connecter" , idem sur la page d'acceuil avec le message "vous n'êtes pas connecté". Chrome n'est plus un navigateur mais un logiciel "traceur" de vos activités et clics, et aussi un annuaire marchand, et probablement le pire que j'ai jamais vu depuis 10 ans. C'est fou ce que Google peut à la fois faire de bien mais aussi de null.

    En tout état de cause, moins je suis connecté, mieux je me porte, et mon référer dans mes recherches n'est pas "réquisitionné" par Google.

  2. Maryse 26 août 2012 at 8 h 45 min

    C'est absolument scandaleux d'être obligé d'ouvrir un compte Google pour paramétrer les recherches. Pour moi il s'agit là d'une atteinte à la liberté et à la vie privée.

  3. Kxking 28 août 2012 at 13 h 37 min

    "une atteinte à la liberté et à la vie privée" ?

    N'exagérons pas, utiliser Google n'est pas une obligation, d'autre moteurs existent si l'on a pas envie de créer un compte.

    Et d'ailleurs, je ne vois pas trop ce que la création d'un compte google atteint comme liberté : vous n'êtes pas obligé de renseigner d'information personnelle pour avoir un compte.

    • Jannes 20 septembre 2012 at 16 h 56 min

      La re9action des e9diteurs belges est spditue : leurs chiffres de vente baisse. Et au lieu de se remettre en question en profondeur, ils s'attaquent e0 ce qui pourrait apporter des lecteurs frais : le media qui leur ame8ne les jeunes qui surfent et les autres trop presse9s pour aller jusqu'au kiosque. La situation n'a que peu e0 voir avec l'industrie du disque pour la bonne raison que leur matie8re premie8re est l'actu et qu'ils doivent la traiter chaque jour d'une part et que d'autre part un produit musical, plus ludique, est cense9 eatre artistique et surtout laisse9e une trace plus durable.Et pour conclure sur le manque de vision ge9ne9ral dans ce secteur de l'e9dition, Il faudrait donc qu'ils se penchent sur le fond et la forme de leur contenu qui demandent une fameuse re9vision au lieu de d'inventer une communication spe9ciale-jeune/les pauvres, ils comprennent pas tout. Comme si il y avait deux fae7ons d'e9crire : chiante pour les vieux et beneat/branche9e pour ces jeunes e0 chouchouter parce que c'est le public de demain. Messieurs les re9dacteurs/e9diteurs, e9clatez-vous un peu et laissez passer l'e9tincelle qui va un peu redynamiser tous vos vieux trucs car le public de demain c'est aussi celui d'aujourd'hui !Bien e0 vous

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site