> > 50% des utilisateurs de Bing cliquent sur le premier résultat. Le moteur modifie le nombre de liens renvoyés par page

50% des utilisateurs de Bing cliquent sur le premier résultat. Le moteur modifie le nombre de liens renvoyés par page


Notez cet article

bing-logo-2013

Bing s'est aperçu que la majorité de ses utilisateurs cliquaient sur le premier résultat renvoyé par le moteur. Aussi, il proposera dorénavant, sur certaines requêtes, moins de résultats au départ mais augmentera ce nombre si l'internaute revient dans la SERP après le premier clic...

C'est Bing qui le dit sur un de ses blogs : plus de 50% des utilisateurs de son moteur de recherche cliquent sur le premier lien proposé dans les résultats naturels et, si des "deep links" (équivalent des SiteLinks de Google) sont affichés, ce pourcentage monte à 75% !

Les chiffres tombent ensuite très vite : 4 à 6% sur le 3ème lien, 2 à 3% sur le quatrième, etc. jusqu'à moins d'1% pour le huitième (bizarrement les stats pour le deuxième résultat sont oubliées ?).

Il s'agit là de statistiques concernant le premier clic dans la SERP. En revanche, si l'internaute effectue ce premier clic, consulte le site en question, puis revient au moteur pour consulter les résultats (phénomène dit de "pogosticking"), les clics sur les autres résultats de la page augmentent de façon substantielle (ce qui semble assez logique). AInsi, Bing a pris la décision suivante :

- Sur certaines requêtes, la SERP proposera par défaut moins de résultats (pouvant aller jusqu'à 4 liens).
- Si l'internaute clique sur un lien puis revient dans la SERP par la suite, plus de liens (jusqu'à 14) pourront être listés.

bing-stats-2013
Source de l'image :Bing

Commentaires : 6
  1. LaurentA 26 avril 2013 at 8 h 20 min

    D'où l'intérêt de ne pas négliger le référencement sur ce moteur si l'on arrive à se placer en première position sur une requête concurrentielle et rémunératrice.

  2. Fred 26 avril 2013 at 9 h 14 min

    Ce que cette étude prouve, c'est soit que Bing est un moteur de recherche exceptionnel, car il réussit à donner en première position ce que les internautes recherchent, soit que c'est un moteur pour les personnes très naïves qui ne voient pas plus loin que le premier résultat. Malheureusement, je penche plutôt la deuxième solution car les utilisateurs de Bing sont principalement des personnes qui utilisent Internet Explorer sur lequel est installé Bing par défaut. Cette pratique est typique des internautes très débutants, ou qui n'ont jamais évolué. Ces personnes ont malheureusement le privilège d'utiliser le plus mauvais navigateur couplé au plus mauvais moteur de recherches. Pas étonnant, dans ces conditions que le premier résultats soit, pour ces personnes, souvent le bon.

    • MeltingMots 26 avril 2013 at 10 h 33 min

      Beau raisonnement. Si ce n'est qu'il y a plus mauvais que Bing quand même 😉

  3. maccagno 26 avril 2013 at 9 h 28 min

    en meme temps vu le nombre de requete bing … il faut trouver LA niche qui a des utilisateurs bing interessant …

    moins de 5% de PdM, je ne positionne presque jamais un site sur ce moteur, cela se fait avec le temps, sans pousser les resultats !

    mais ca mérite que l'on regarde ca de plus pret … allez je vais sur semrush 😉

    AC

  4. Nicolas 26 avril 2013 at 10 h 30 min

    Je rejoins le commentaire de Fred, certes un peu extrême, mais tellement vrai...
    Généralement des petits vieux ou des débutants, certes pas tout le temps mais en grosse partie...
    Heureusement que Google ne fait pas pareil, il n'y aurait plus autant de e-commercants ^^

  5. olivier@abondance.com 26 avril 2013 at 10 h 32 min

    Ceci dit, je trouve que le fait d'afficher plus de résultats quand on revient dans la SERP n'est pas idiot comme principe...

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site