Matt Cutts : guest blogging et réexamen de site

   
(English version - machine translation)

matt cutts

Matt Cutts a mis en ligne deux vidéos dernièrement, sur des thèmes cependant déjà abordés dans le passé : l'intérêt du 'guest blogging' et le nettoyage de backlinks 'toxiques' lors d'une pénalité manuelle...

Matt Cutts a posté deux nouvelles vidéos, la première (1'44", tee-shirt gris-beige) répondant à la question What should I be aware of if I'm considering guest blogging? ou, en français, "A quoi dois-je faire attention si je fais du "guest blogging" sur un site ?".

Matt Cutts a déjà parlé de ce sujet à maintes reprises par le passé, en octobre 2012, puis en novembre de la même année et enfin en octobre dernier. Matt Cutts indique dans la vidéo de cette semaine que, selon lui, il s'agit d'une technique, lorsqu'elle est utilisée à des fins de spam, qui a tendance à augmenter actuellement. On peut donc s'attendre à des sanctions plus lourdes de la part de son équipe dans les mois qui viennent...

Le discours (logique) est toujours le même : si vous invitez sur votre blog une personne "de prestige", qui écrit très bien et amène une plus-value à votre site, aucun problème ; mais si le "guest blogging" est une façon d'écrire un contenu quelconque truffé de liens vers un site web pour en améliorer la popularité, Google ne sera pas d'accord :-) Idem pour le même post retrouvé sur plusieurs blogs, plus ou moins "spinné" (réécrit automatiquement). Etc. Bref, si vous spammez, c'est mal :-) Mais sinon, pas de soucis.

Bref, ne faites pas du "guest blogging" votre stratégie unique de netlinking, n'envoyez pas des mails tous azimuts pour proposer vos services dans ce domaine, etc. En gros, faites de la qualité. Once again...


Source de l'image : Google

La seconde vidéo (2'45", tee-shirt noir "spam report") répond à la question How can a site recover from a period of spamming links? ou, en français, "Comment un site peut-il revenir d'une période spammante à base de liens toxiques ?".

La question cite le cas d'Interflora en février dernier mais Matt Cutts refuse de traiter de cas particuliers, préférant donner des indications plus générales. Là aussi, il en avait déjà parlé en juin dernier : si vous avez acheté ou mis en oeuvre une stratégie de netlinking basée sur des liens "toxiques", il est très important de nettoyer "à la machette", de la façon la plus exhaustive (notamment à l'aide de la directive "domain:" dans le fichier de désaveu) et la plus rapide possible, avant de faire une demande de reconsidération du site. Plus la situation est "clean" lors de la reconsidération, plus vous avez de chances qu'elle soit favorablement prise en compte. Ainsi, Interflora avait très vite réagi à l'époque et sa pénalité n'avait duré que 11 jours. Et effectivement, par expérience, c'est ce qui se passe... Le travail de nettoyage des backlinks fait à moitié ne passe jamais !


Source de l'image : Google

1 commentaire
  1. Yoann 11 décembre 2013 at 9 h 32 min Reply

    Sur le deuxième sujet des demandes de réexamen, hier soir Google a fait un très bon hangout (en français) sur le sujet.
    La vidéo est ici : https://www.youtube.com/watch?v=j7Hjjgt2Hn4

Laisser un commentaire (charte de saisie de commentaire)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Un site du Réseau Abondance  : Information : Abondance - Forums Abondance - Boutique Abondance - Livre Référencement - Formation DVD Référencement | Outils : Outiref - Visiref - Spider SimulatorDivers / Jeux : Googlefight - Googland |  Moteurs de recherche : Mozbot.fr - Mozbot.com - Grifil.net - SearchWings