Fabrice Canel est l'une des "têtes pensantes" du moteur de recherche Bing chez Microsoft. Lors de récentes conférences SEO, en France ou ailleurs, il a eu dernièrement l'occasion de dire que "Javascript était le nouveau Flash", expliquant sous cette formule "punchline" que de nombreux sites utilisant actuellement énormément le Javascript pouvaient avoir des problèmes d'analyse de leurs contenus par les moteurs de recherche. Il nous explique dans cet article son point de vue et, surtout, nous donne quatre conseils indispensables pour améliorer la situation si c'est le cas de votre plateforme web...

Lors de récentes conférences SEO j'ai eu l'occasion de déclarer : « JavaScript is the new FLASH ! » (« JavaScript est le nouveau FLASH !»). Ce slogan a été assez apprécié et repris par de nombreux participants et sites web par la suite. En effet, de nos jours, certains sites ont des problèmes pour être indexés par Bing et les autres moteurs de recherches, problèmes similaires aux soucis SEO rencontrés il y a quelques années à l'apogée de l'utilisation d'Adobe Flash. Aussi, permettez-moi de saisir l'occasion de cet article pour partager quelques conseils permettant de mieux gérer les problèmes actuels et futurs.

Parfois, notre robot d'indexation (crawler) Bingbot rencontre des sites web qui utilisent JavaScript pour acquérir et afficher leur contenu. Certains de ces sites ont des pages web nécessitant des appels HTTP (ou HTTPS, bien sûr) pour permettre la visualisation du contenu. Dans cette configuration, au lieu de ne faire qu'une seule requête HTTP par page, Bingbot doit faire plusieurs requêtes HTTP. Certains sites deviennent alors rapidement des pièges pour robots, avec des dizaines d'appels HTTP requis pour visualiser chaque page… Et demandant alors beaucoup trop de requêtes HTTP pour l'ensemble du site.

Aussi je vous suggère ci-dessous quelques conseils pour optimiser vos sites actuels et futurs.

...

[Cet article est disponible sous sa forme complète pour les abonnés du site Réacteur. Pour en savoir plus : https://www.reacteur.com/2019/04/pourquoi-javascript-est-le-nouveau-flash.html]

Un article écrit par Fabrice Canel, Gestionnaire de programme principal, Bing, Microsoft.