La vidéo est désormais partout sur le web et nous accompagne au quotidien. Il est donc très important, dans une démarche de veille, de l'intégrer pour obtenir des informations capitales sur son organisation et les acteurs de son environnement. Mais comment être efficace dans ces recherches ? Cette série d'articles a pour vocation de vous aider dans cette démarche. Après la description des différents outils de recherche disponibles puis, le mois dernier, la meilleure façon de mettre en place un monitoring, voici comment tirer la substantifique moelle des vidéos intéressantes que vous avez repérées...

Nous avons vu dans les articles de ces deux derniers mois comment rechercher des vidéos et les mettre sous surveillance avec un agrégateur de flux RSS. Dans cette troisième et dernière partie, nous verrons comment collecter et exploiter au mieux les vidéos en abordant à la fois la question de la collaboration autour de ces contenus et celle des outils qui aideront à les analyser.

Collecter les vidéos intéressantes

Une fois des vidéos pertinentes détectées et remontées par le dispositif de veille déployé, il est important de les télécharger afin de les conserver « en dur ». En effet, elles peuvent être supprimées des différents services ou réseaux sociaux sur lesquels elles ont été déposées et il est donc nécessaire d’en garder une trace, une copie. Nous ne reprendrons pas ici la typologie des outils utilisée dans les précédents articles car dans la plupart des cas, les moteurs de vidéos et les réseaux sociaux renvoient vers des vidéos hébergées sur des plateformes en ligne de type Youtube. Il suffit donc de disposer d’outils permettant de les télécharger sur ces sites.

Il existe pléthore de solutions. Après en avoir testé plusieurs, voici celles que nous privilégions :

Video Download HelperDDLVID
TypeExtension pour Firefox et ChromeService en ligne
DétailElle permet de télécharger les vidéos en utilisant les différents formats proposés et de les convertir vers plus d’une vingtaine de formats.Ne télécharge pas les vidéos sur les médias sociaux.Il suffit d’ajouter le lien d’une vidéo, par exemple cette vidéo native diffusée sur Linkedin : https://www.linkedin.com/learning/linkedin-video-marketing-for-personal-and-brand-pages/why-is-video-on-linkedin-important?autoplay=true&trk=course_preview&upsellOrderOrigin=default_guest_learning
Puis de cliquer sur « Get the video » pour obtenir un lien de téléchargement.
Selon le site où est hébergée la vidéo, il faut parfois faire un clic droit sur celle-ci dans le navigateur une fois que DDLVID l’a traité puis choisir « Enregistrer la vidéo sous ».
Sources prise en chargeCette extension détecte les vidéos présentes sur des centaines de services d’hébergement de vidéos (cf. https://www.downloadhelper.net/asites/f/standard/1)Elle permet de récupérer les vidéos natives de Facebook, Instagram, Twitter, Linkedin, …
URLhttps://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/video-downloadhelper/
https://chrome.google.com/webstore/detail/video-downloadhelper/lmjnegcaeklhafolokijcfjliaokphfk?hl=fr
https://ddlvid.com/fr

Vous pouvez également utiliser :

....

[Cet article est disponible sous sa forme complète pour les abonnés du site Réacteur. Pour en savoir plus : https://www.reacteur.com/2021/04/comment-mettre-en-place-son-dispositif-de-veille-sur-les-videos-en-ligne-tirer-partie-des-videos-interessantes.html]

Mettre en place son dispositif de veille sur les vidéos : tirer partie des vidéos intéressantes

Un article écrit par Christophe Deschamps, Consultant-formateur : veille stratégique, intelligence économique, social KM, e-réputation, mindmapping, IST, site Outils froids.