> > Quaero obtient l'accord de la Commission Européenne

Quaero obtient l'accord de la Commission Européenne


Notez cet article

La Commission européenne a approuvé le 11 mars dernier le financement public du programme de Recherche et Développement du consortium Quaero. L'aide, décidée par l'ex-Agence de l'innovation industrielle et d'un montant de 99 millions d'euros, sera gérée par OSEO. Une somme équivalente sera apportée par les membres du consortium, ce qui conduira à un investissement total d'environ 200 millions d'euros dans des projets de recherche innovants.
Cette décision permet le lancement d'un programme commun de Recherche et Développement, centré sur l'usage de contenus numériques multimédias dans des environnements professionnels et grands publics : extraction automatique d'informations, analyse, classification et exploitation.
Les travaux de recherche ont pour objectif la compréhension automatique et la gestion de quantités illimitées d'informations multimédias et multilingues, qu'il s'agisse de textes, de parole, de musique, d'images ou de vidéos.
Les partenaires vont travailler sur cinq grands domaines applicatifs :
- recherche multimédias sur Internet ;
- enrichissement des services d'accès aux contenus audiovisuels sur les portails ;
- sélection et diffusion personnalisées de vidéos ;
- gestion de ressources audiovisuelles professionnelles ;
- numérisation et enrichissement des contenus des bibliothèques, du patrimoine audiovisuel et de l'édition scientifique.

Les partenaires industriels du consortium élaboreront des plans d'activité exploitant les
technologies et outils issus des recherches et développements.
Dans un contexte d'explosion des informations numériques accessibles à tous via PC, télévision, ou terminaux de poche, le consortium Quaero avait été créé pour répondre aux nouveaux besoins d'analyse de contenus multimédias en provenance du grand public et des professionnels.
Le consortium se compose de partenaires français et allemands des secteurs public et privé. Le consortium Quaero est coordonné par Thomson. Les autres grands groupes industriels participant au projet sont France Télécom et Jouve. Des fournisseurs de technologie spécialisés tels que Bertin, Exalead, LTU, Synapse et Vecsys apporteront leur contribution par le développement de technologies de pointe dans leurs branches respectives. Les organismes publics de recherche français et allemands, coordonnés par le CNRS, sont : le CNRS (INIST, LIMSI, IMMI), l'INRIA, l'Institut Telecom, l'IRCAM, l'IRIT, le LIPN, le MIG-INRA, l'Université Joseph Fourier, l'université de Karlsruhe, et l'université RWTH d'Aix-la-Chapelle. Enfin, la participation des organismes publics BnF, DGA, Ina et LNE confirme le soutien du secteur public au succès du programme.

A noter que Quaero dispose également (enfin !) d'un site web qui décrit ses objectifs et programmes...

projet Quaero
Source : Quaero

http://www.quaero.fr/modules/movie/scenes/home/

Source :
Aides d'Etat : La Commission autorise une aide de la France de 99 millions d'euros en faveur du programme de R&D « QUAERO » (Communauté Européenne)

Articles connexes sur ce site :

- Quaero ne veut pas être le Google européen (25 mai 2006)
- Le projet Quaero bientôt dévoilé (3 janvier 2006)
- Le réseau iAd sur les traces de Quaero ? (1er février 2006)
- Les allemands lachent Quaero (26 décembre 2006)
- Bientôt un moteur de recherche européen ? (28 avril 2005)

Toutes les pages du réseau Abondance pour la requête quaero...

Les commentaires sont fermés.

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site