> > Un exemple intéressant et révélateur de Sitelinks

Un exemple intéressant et révélateur de Sitelinks


Notez cet article

Vous connaissez peut-être ce que Google appelle les "Sitelinks", qui s'affichent sous la forme de 8 liens maximum sous le premier résultat de recherche, notamment lorsque la requête est très proche du nom de domaine du site. Exemple ici pour la requête "skyrock", le résultat est le site www.skyrock.com avec 7 sitelinks ainsi libellés :

Sitelinks Skyrock

Google n'a jamais vraiment communiqué sur la façon dont ces Sitelinks étaient choisis et affichés. Sur quels critères un Sitelink est-il proposé plutôt qu'un autre ? Nul ne le sait vraiment, même si de nombreuses hypothèses ont été évoquées par le passé. Dans la lettre professionnelle Recherche et Référencement du site Abondance, numéro de septembre 2006, j'avais écrit un article qui indiquait, dans sa conclusion, que "nous pensons fortement, au vu de nombreux exemples analysés, que ces liens sont fournis par des statistiques issues de la barre d'outils de Google. Il semble s'agir des liens le plus souvent cliqués sur la page en question par les internautes ayant installé la barre d'outils de Google sur leur navigateur."

Un exemple, qui nous a dernièrement été signalé par une connaissance, renforce encore cette conviction. En effet, si vous tapez la requête anothertime sur Google, le résultat renvoyé est celui-ci :

Sitelinks Anothertime

Les Sitelinks sont ici réellement étonnants pour ce blog issu du site Skyrock. En fait, lorsque l'on se plonge dans le code HTML de cette page, on s'aperçoit que ces liens sont issus d'un menu déroulant créé à l'aide d'un code Javascript et qu'il semble fort peu probable, en étudiant bien cette fonction, que Google ait pu détecter ces liens par simple analyse du code HTML... Nous laissons nos lecteurs les plus férus de HTML effectuer ce constat par eux-mêmes et nous dire leur vision de la chose...

Liens page Anothertime

Selon nous, il n'existe qu'une solution pour que ces Sitelinks aient ainsi été affichés : c'est le comportement de l'utilisateur sur la page qui est pris en compte et pas son code HTML.

Ces liens correspondent à des accès aux pages suivantes du blog pour lire les posts, il est donc normal qu'ils soient très souvent utilisés par les lecteurs de ce site.

Ainsi, à part au travers de sa barre d'outils, on a du mal à comprendre par quel autre biais le moteur de recherche aurait pu compiler ce type d'information (il n'y a pas non plus de code Google Analytics dans la page).

Cet exemple semble donc être une preuve supplémentaire du fait que le choix des SiteLinks par Google s'effectue bien prioritairement par analyse du comportement des visiteurs d'une page web.

Et vous, qu'en pensez-vous ??

Commentaires : 20
  1. Anonymous 8 juillet 2008 at 7 h 09 min

    Effectivement je me suis moi même posé la question par rapport à la barre de recherche de Google.
    Je pense que d'autres paramètres rentre en compte mais après plusieurs tests je n'arrive pas à savoir lesquels ...

    Des infos ?

  2. Jérôme Charron 8 juillet 2008 at 8 h 18 min

    Bonjour Olivier,

    Effectivement, nous avons également constaté sur les SiteLinks de Staragora en les croisant avec les données de Google Analytics que les sitelinks étaient effectivement issus d'un calcul d'audience des pages et non pas d'une analyse de la structure du site (ce qui à mon avis serait préférable).

    Parmi les données prises en compte par Google, on peut imaginer qu'ils utilisent tout ce qu'ils ont de disponible : analytics, barre d'outils, moteur de recherche.

  3. Richard Carlier 8 juillet 2008 at 8 h 41 min

    Peut-être la présence d'un sitemap pourrait expliquer cela aussi ?

  4. Jérôme Charron 8 juillet 2008 at 8 h 43 min

    @richard > je me demandais justement : Est-ce qu'une SiteMap a une incidence sur les SiteLinks ? Quelqu'un aurait des éléments de réponse ?

  5. Abondance 8 juillet 2008 at 8 h 54 min

    > Peut-être la présence d'un sitemap pourrait expliquer cela aussi ?

    Avec un Sitemap, Google n'aurait pas récupéré les textes des liens dans l'exemple cité dans mon post et il n'aurait pas plus pu faire le lien entre le texte du lien et l'url indiquée... Je n'y crois pas trop, personnellement...

  6. TOMHTML 8 juillet 2008 at 9 h 53 min

    Personnellement j'avais toujours pensé que ces liens venaient en fait des pages les plus visitées du site par les visiteurs *depuis Google*. Mais là...
    C'est d'autant plus difficile de savoir que, entre le moment où "l'image" des sitelinks a été réalisée et maintenant, de nombreux posts ont pu être réalisés et les articles qui se trouvaient en page 2, 3 et 4 sont par exemple maintenant en page 4, 5 et 6.

    En tous cas, plus que les liens, le plus intéressant à constater est le NOM choisi pour ces liens. Il vient inévitablement de la page d'accueil, du menu. On ne sait pas pourquoi Google choisi ces liens là, mais on sait comment il trouve leurs noms 🙂

  7. nicolas 9 juillet 2008 at 12 h 40 min

    il faut écrire Bigg brother avec 2 'G'!

    mais en effet je pense que tu as raison.

    mais est ce que cela voudrait dire qu'on pourrait influé sur cette affichage à l'aide de robots...intéressant...

  8. Patrick P. 10 juillet 2008 at 16 h 35 min

    Je pense que c'est en effet probable, mais reste à savoir pourquoi cette présentation n'est pas systématique pour les sites qui en bénéficient selon certaines recherches.

    Prenons le site de l'association France Bénévolat. Il apparaît avec des sitelinks sur la recherche "bénévole france" mais il est dans la masse lorsqu'on cherche seulement "bénévole".

    Sur ce site nous avions mis Google Analytics, mais ça ne semble pas jouer.

    Etrange, non ?

  9. thibaut 10 juillet 2008 at 20 h 14 min

    J'ai rédigé un article sur le sujet afin de mettre en évidence les relations entre les sites links et les statistiques (Google Analytics) de mon blog.
    Si cela peut vous aider...

  10. Sprinteur 11 juillet 2008 at 7 h 54 min

    L'ntéressant pour moi est le comportement suscité par Google, devenu un objet d'étude par lui-même.

    Il fut un temps où on faisait des expériences de physique, d'électricité, de magnétisme, de Pascal philosophe à Lavoisier dans la tourmente révolutionnaire, on cherchait à découvrir les mécanismes du monde mis en place par le "Grand architecte"; maintenant toute une industrie se greffe sur l'étude par l'extérieur des lois qui régissent le classement Google!

    Sachant que G... dont il sera peut-être bientôt interdit de prononcer le nom par crainte de sa colère peut changer ces algorithmes à tout moment et que les auteurs de ces algorithmes doivent bien rigoler à lire les blogs et exégèses qui leur sont consacrées, on pourrait s'interroger sur la futilité de la chose s'il n'y avait pas du chiffre d'affaires en jeu: aucun amour de la science pour ces chercheurs d'un nouveau genre, juste un intérêt à faire un peu de profit.

    Et la conclusion est donc que pour s'attirer les faveurs du grand maître des algorithmes, qui sait tout et voit tout ce que chacun fait, il faudrait l'honorer souvent et à plusieurs en allant cliquer sur les liens à faire monter dans le classement.

    Cliquez sur mes cierges et venez nombreux sur le blog de mon église mes biens chers frères... le prosélytisme et les gestes votifs se reproduisent, sauf que là on a la preuve qu'il y a vraiment un "Grand architecte".

    Est-ce que cela contribuera à une plus ou moins grande durée de la communauté des fidèles? Voilà une question philosophique ou métaphysique, qui rapproche encore nos deux univers: la discipline reste donc au-dessus ou après la physique, comme au-dessus ou après l'étude des intentions du grand G... voilà de quoi occuper les rêveries d'un week-end pluvieux.

  11. slower 11 juillet 2008 at 9 h 09 min

    Très beau commentaire de SPRINTER.
    Merci pour ça.

  12. MC 11 juillet 2008 at 9 h 10 min

    comportement de l'utilisateur ? sitemap ? GG Analytics ? Et pourquoi pas un cocktail made in GG

    A un moment on avait parlé d'interprétation du Javascript. Quelqu'un a eu des suite de cette affaire ?

  13. Mickaël 11 juillet 2008 at 12 h 16 min

    Concernant le nom choisi pour le lien, j'ai l'impression qu'il s'agit du nom de la page (balise title) sur laquelle arrive l'internaute après avoir cliqué sur le lien. J'ai pu l'observer sur mon site.

  14. unesourisetmoi 11 juillet 2008 at 14 h 32 min

    personnellement je me suis aussi posé la question ... sans réponses !
    vous pouvez même voir que selon la période à laquelle google passe ou repasse, ces 'liens de site' peuvent être attribués soit à des mots clés, soit au domaine lui-même :
    mon blog à moi
    à quand une véritable mise au point sur ce sujet ?
    unesourisetmoi
    b g

  15. Maroc Freelancer 13 juillet 2008 at 15 h 51 min

    Je pense sérieusement que:

    *) Le grand nombre de pages du site, une dizaine au moins,
    *) le choix des mots-clés et
    *) la fréquence de mise à jour de ces pages.

    permettent d'y arriver.

    la preuve est ici:
    cofirec

    Je constate depuis le début du référencement du site que la majorité des visiteurs venait de Google et non des barres d'outil de ce grand moteur de recherche.

  16. Maroc Webmaster 15 juillet 2008 at 2 h 53 min

    Re-bonjour,

    Je souhaite aussi mettre un nouveau post, en faite: je viens de trouver ce lien dans les stats de mon site et je pense qu'il serait intéressant de le visiter. sites maroc.
    Merci et bonne journée.

  17. David Eichholtzer 15 juillet 2008 at 8 h 06 min

    Bonjour Olivier,

    je pense que la Google barre est un bon "mouchard" pour Google, sur les habitudes des internautes; au même titre que Nielsen ou encore Comscore disposent d'un panel d'internautes lambda.
    Pour s'en convaincre on peut regarder avec attention les statistiques d'audience d'un site, fournies par Google à travers TrendWebsite. Sur 2 sites marchands que je suis particulièrement, non seulement la courbe d'audience suit la même tendance que celle mesurée par l'outil de suivi interne de ces sites, mais en plus le volume de trafic est étonnamment similaire (en tout cas très proche). C'est assez bluffant.
    La passerelle avec les SiteLinks est assez courte... c'est l'hypothèse la plus vraisemblable, je pense..

    à bientôt

    David Eichholtzer

  18. Hortense (Enki Technologies) 22 juillet 2008 at 10 h 47 min

    Un article du blog moteurs pourra vous fournir des éléments de réponse: il semblerait en effet que les liens les plus visités d'un site ont plus de chance de se trouver en SiteLinks. L'article détaillé est ici:
    http://www.blogmoteurs.fr/index.php/2008/07/18/19-google-et-les-sitelinks

  19. emile 2 août 2008 at 19 h 05 min

    Humm
    *Vous demandez-vous sérieusement si google étudie plus le comportement de l'internaute que le contenu d'un site web? Well...

  20. unesourisetmoi 17 mai 2009 at 18 h 57 min

    j'ai fait un petit 'suivi' assez récent des sitelinks de mon site, avec quelques interrogations qui se posent d'office : http://blog.unesourisetmoi.info/?296-les-liens-de-site-chez-google-explications

    Mon blog a moi

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site