> > SEO : quel est le réel intérêt des réseaux sociaux ?

SEO : quel est le réel intérêt des réseaux sociaux ?


SEO : quel est le réel intérêt des réseaux sociaux ? 4.28/5 (85.56%) 18 votes

SEO : quel est le réel intérêt des réseaux sociaux ?

Aujourd'hui, tout SEO un minimum sérieux est d'accord pour dire que l'impact direct des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google+, Instagram, Pinterest, LinkedIn, Viadeo...) sur le SEO est quasi nul, comme Google le répète d'ailleurs depuis bien longtemps. Pourtant, ces outils ont un avantage énorme pour un site web par rapport au référencement naturel...

Depuis des années, le débat court sur l'intérêt des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google+, Instagram, Pinterest, LinkedIn, Viadeo...) pour le SEO. Aujourd'hui, à l'aube de 2016, je pense qu'on peut clairement énoncer les principes suivants :
- L'immense majorité des liens sortant des réseaux sociaux sont en "nofollow", donc n'ayant aucun impact en SEO.
- Aucun "signal social" (Like, partage, commentaire, +1, nombre de fans ou de followers, retweets, etc.) n'est pris en compte par Google dans son algorithme de pertinence (Google l'a répété à l'envi et encore très récemment ).
- L'accord signé entre Google et Twitter début 2015 nous semble avant tout mis en place pour aider le moteur de recherche à dégager des "tendances", analyser le "buzz", voire à détecter des auteurs en vue, bref à "sentir" le Web plus qu'à aider tel ou tel site à mieux "ranker". On a également vu quelques impacts minimes dans les SERP aux Etats-Unis avec l'affichage de quelques tweets, mais leur côté éphémère limite fortement ce type de possibilité. Bref, être très actif sur Twitter ne permet pas non plus d'obtenir de meilleurs classements dans les SERP.
- L'aide de Twitter à l'indexation d'un contenu (on poste un lien sur ce réseau social pour qu'il soit indexé par Google) m'a toujours fait sourire à une époque où il suffit d'afficher une page dans Chrome pour que Googlebot vienne la visiter :-) Ce n'est pas l'indexation qui pose problème en 2016, c'est la désindexation :-)
- Oui, évidemment, si les réseaux sociaux (et même Google+, ce qui est un comble !) n'ont pas d'impact direct sur le SEO, ils ont bien entendu un impact indirect, mais on pourrait dire la même chose de n'importe quelle action de webmarketing : e-mailing, pub TV, URL sur sa carte de visite et son papier à en-tête et même une conférence ou une discussion devant un verre le soir après le boulot ! Quoi que vous fassiez sur le Web, à partir du moment où vous parlez de votre site, cela aura un impact sur le trafic et la notoriété et donc indirectement sur le SEO. Ce n'est donc pas l'apanage des réseaux sociaux, loin s'en faut !

Les réseaux sociaux font baisser votre dépendance vis à vis de Google

Non, selon nous, le grand avantage de Facebook, Twitter, Google+ ou autres Instagram est surtout qu'il vous permet de diversifier vos sources de trafic. Je disais ici même, il y a quelques mois, qu'il ne fallait pas dépasser 50% de son trafic total émanant de Google. Les réseaux sociaux sont une véritable aubaine pour cela car ils permettent de devenir moins dépendant des moteurs de recherche et donc, bien sûr, de Google !

N'hésitez donc pas à être actifs sur les réseaux sociaux. Non seulement cela créera du trafic de qualité sur votre site et cela développera votre notoriété (générant ce fameux "impact indirect SEO" :-) ), mais surtout, cela augmentera vos chances de ne pas (trop) perdre de trafic si, un jour, vous avez un problème (technique, stratégique, commercial...) avec Google qui aura d'autant moins droit de vie ou de mort sur vous. Et c'est une excellente chose !!!

google-analytics-canaux-social
Répartition du trafic sur un site web. Source de l'image : Abondance

Commentaires : 19
  1. Jean-Baptiste 6 janvier 2016 at 10 h 25 min

    Olivier, peux-tu nous dire si les réseaux sociaux représentent plus d'1% des sources de trafic d'abondance ?

  2. Olivier Andrieu 6 janvier 2016 at 10 h 30 min

    @ Jean-Baptiste : sur l'année 2015, les réseaux sociaux représentent 15,18% du trafic du site Abondance. Et, au sein de ce trafic : FB : 46,18 %, TW : 37,28 % et G+ : 4,65 %. Pourquoi ?

  3. Jennifer 6 janvier 2016 at 11 h 15 min

    Bonjour Olivier, merci de faire ce petit rappel :) en effet, travailler sa présence sur les réseaux sociaux permet de diversifier ses sources de trafic tout en gagnant en notoriété et en tissant sa toile sur le web !

  4. Jean-Baptiste 6 janvier 2016 at 11 h 21 min

    Merci par la réponse Olivier. Je pensais naïvement qu'un site spécialisé SEO avait un poids en trafic search et référents écrasant et donc marginal au niveau réseaux sociaux.

  5. Olivier Andrieu 6 janvier 2016 at 11 h 24 min

    @ Jean-Baptiste : non, non, je suis mes recommandations :) Pas plus de 50% de trafic SEO (49% très exactement) :-)

    • Philippe LAINE 7 janvier 2016 at 17 h 22 min

      En fait, si Olivier avait 59% de trafic SEO, il conseillerait de ne pas dépasser 60% 😉

      • John 9 janvier 2016 at 10 h 53 min

        Et vous Philippe quel est votre avis sur le sujet ? 😉

  6. Olivier Perbet 6 janvier 2016 at 11 h 49 min

    L'intérêt des réseaux sociaux est donc de moins faire de SEO ? 😛
    Un apport de trafic supplémentaire n'apporte t-il pas un boost (léger) en positionnement ? (Sous condition d'avoir Analytics pour que Google puisse le voir). C'est un des rares apports directs débattus.

  7. Olivier Andrieu 6 janvier 2016 at 12 h 01 min

    @ Olivier Perbet : non, Google ne prend pas en compte les données Analytics pour le SEO et c'est logique puisque, au niveau mondial, il n'y a pas tant de sites que cela qui utilisent Analytics (malgré ce qu'on croit). La donnée serait donc faussée. En revanche, Google a cette info via Chrome mais pour ce qui est du trafic, relire l'article :-)
    L'intérêt des RS n'est donc pas de faire moins de SEO, bien sûr :-), mais bien d'équilibrer les sources de trafic, ce qui n'est pas pareil :-).

    • John 9 janvier 2016 at 10 h 59 min

      Exactement ! En fait vous partez dans l'optique qu'il faudrait diversifier ses sources de trafic (un peu comme on pourrait diversifier son portefeuille boursier) pour réduire le risque dans le cas où il y aurait une perte de trafic sur les SERP pour x raisons (techniques, commerciales, scandales etc.) les RS sont là pour contrer les méfaits d'une dépendance certaine. L'article est intéressant, concrètement, dépendre que d'un "fournisseur" à l'instar de Google est trop dangereux.

  8. Loric 6 janvier 2016 at 14 h 22 min

    Bonjour Olivier,

    Merci pour ce petit rappel. Au moins là, les choses sont très claires.

    Ce que je note par rapport à ton article (et qui me semble le plus important) est qu'il faut diversifier ses sources de trafic.

    A attendre certains, il n'y a que le SEO pour créer du trafic sur un site. Certes le SEO est important, mais pour mieux dormir la nuit il vaut mieux ne pas mettre tout ses oeufs dans le même panier !

  9. Black Hat Quebec 6 janvier 2016 at 17 h 06 min

    Je crois que Google fait bien ce qu'il veut du Nofollow. Même si des site comme Wikipédia ou Facebook utilise l'attribut Nofollow, Google peut facilement intégrer une exception dans son algorythme pour prendre en considération les liens ou les signaux de ces sites.

  10. Antoine 7 janvier 2016 at 0 h 26 min

    J'ai trouvé ce lien sur Facebook. Un article excellent ! Tout à fait d'accord avec Black Hat Quebec, Google fait ce qu'il veut. Peut être que ses prochains changements dans son algo seront justement une meilleure prise en compte des signaux sociaux. Mais d'un autre coté, les contenus les plus "partagés" sont les plus futiles ! voir : http://www.elogweb.fr/publications/taux-de-partage-sur-les-reseaux-sociaux-en-france-et-viralite.php

  11. Philippe 8 janvier 2016 at 9 h 44 min

    Bonjour,
    Est il vrai que plus on a de traffic et plus on est classé sur google ? Et par déduction, si l'on génère du traffic via les réseaux sociaux, il y a bien une répercussion sur le SEO .

  12. Olivier Andrieu 8 janvier 2016 at 9 h 51 min

    @ Philippe : avez-vous lu l'article ?? :-)

  13. Bernard 20 janvier 2016 at 10 h 13 min

    Bonjour,

    C'est déjà le discours que vous teniez à Paris au salon E-commerce en 2011, et je vous suis là-dessus.

    En revanche les médias sociaux de plateforme de contenu comme : Youtube, Slideshare ou Pinterest qui sont très présents dans les SERP. Ont-ils un rôle dans le ranking des sites ?
    Un article peut-être sur le sujet ?
    D'avance merci de votre réponse.
    Cordialement,

    • Olivier Andrieu 20 janvier 2016 at 10 h 39 min

      @ Bernard : je pense qu'il est difficile de comparer des sites / sources de trafic comme YouTube, Slideshare et Pinterest. D'autre part, je trouve que Pinterest n'est pas vraiment présent dans les SERP. Je mettrai d'ailleurs ce réseau social dans "le même sac" que ceux décrits dans l'article. Pour YouTube et SLideshare, il y a de quoi dire effectivement et du grain à moudre pour de futurs articles :-)

  14. Freez 15 février 2016 at 17 h 17 min

    Bonjour, quelques questions : pourquoi le nofollow n'influe pas sur le référencement ? Je croyais qu'il fallait faire presque du 50/50 entre nofollow et dofollow ?

    De plus dernière questions, d'après quelques articles sur google beaucoup disent que les algorithme ont été modifié et que les réseaux sociaux aller prendre beaucoup plus d'importance que le SEO, qu'en pensez vous ?

    Merci d'avance Olivier !

  15. Olivier Andrieu 17 février 2016 at 8 h 57 min

    @ Freez : Nofollow : quelles sources ? pourquoi faudrait-il avoir du 50/50 DF/NF ???? c'est énorme !!! Et surtout pas du tout naturel !!
    Réseaux sociaux : quelles sources ? Attention aux études basées sur l a corrélation et pas la causalité. Jusqu'à aujourd'hui, les réseaux sociaux n'influencent clairement pas DIRECTEMENT le SEO. Demain, on testera et on verra :-)

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site