> > Un point sur l'attribut "nofollow" (1/4)

Un point sur l'attribut "nofollow" (1/4)


Un point sur l'attribut "nofollow" (1/4)
5 (100%) 1 vote

Nous vous proposons à partir d'aujourd'hui sur ce blog un point en quatre parties sur l'attribut "nofollow", depuis sa création en janvier 2005 jusqu'à aujourd'hui, en passant par les différentes utilisations de cet attribut et ses prises en considération multiples et changeantes par les moteurs de recherche dont Google en particulier.

Première partie : Historique de l'attribut "nofollow"

L'attribut "nofollow" a été créé en janvier 2005 conjointement par Google, Microsoft et Yahoo! pour lutter contre les commentaires "bidons" dans les forums et sur les blogs, de la part de personnes mal intentionnées qui "pourrissaient" ces zones de dialogues en indiquant des commentaires sans intérêt, ayant pour seul but d'insérer un lien dans le commentaire ou sa signature. Dans le style "Je suis d'accord avec toi !". Et hop, un lien dans la signature, ni vu ni connu : un backlink supplémentaire. A grande échelle, cela peut être intéressant pour rendre un site plus populaire et augmenter son PageRank, mais cela finit vite par polluer les sites sur lesquels ces liens sont déposés...

Le but a alors été, pour les trois moteurs, de créer dans les liens du site web un attribut intitulé rel="nofollow" afin de montrer aux dits moteurs qu'ils ne doivent pas prendre en compte ce lien.

Exemple de lien en "nofollow" :

<a href="http://www.monsite.com/" rel="nofollow">Texte du lien</a>

A comparer à un lien en "dofollow" (appellation d'un lien "normal", sans "nofollow") :

<a href="http://www.monsite.com/">Texte du lien</a>

Pour l'internaute, cela ne change absolument rien puis que le lien reste tout à fait visible, mais l'attribut en question le rend "invisible" pour les moteurs.

Ainsi, très rapidement, de nombreux sites web, plate-formes de blog et forums ont indiqué qu'ils allaient prendre en compte cette notification pour tout lien externe ajouté par un utilisateur qui ne serait pas administrateur du site. L'un des sites les plus célèbres à ajouter de façon globale cette fonctionnalité a été Wikipedia en janvier 2007.

Jusque là, donc, pas de souci majeur : pendant quelques années, cet attribut a été utilisé à cette fin sans problème par de nombreux sites. Sur Abondance, nous avons d'ailleurs remarqué qu'à partir du moment où nous avons mis en place cette fonctionnalité, clairement indiquée au début de la zone "commentaires", le nombre d'interventions "bidons" a baissé de façon drastique. On peut d'ailleurs regretter qu'il ait été nécessaire de créer un tel attribut car le lien est l'essence du Web et il aurait certainement été plus constructif de les laisser en "dofollow" (terme qui n'aurait, du coup, jamais existé puisqu'il a été créé pour exprimer le contraire du "nofollow") partout. Mais les gens sont ce qu'ils sont et la pollution engendrée par les liens bidons sur les sites communautaires l'ont rendu indispensable...

Bref, l'attribut "nofollow" a vécu une vie normale (avec ses partisans et ses opposants) jusqu'à ce qu'apparaissent les stratégies de "PageRank Sculpting", qui ont fini par changer la donne...

C'est ce que nous verrons dans la prochaine partie de cette série d'articles...

1 commentaire
  1. Anonymous 25 mars 2011 at 18 h 12 min

    "Je suis d'accord avec toi !"
    (Signé : Moi.com)

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site