> > Infographie : Anatomie du moteur de recherche d'Orange

Infographie : Anatomie du moteur de recherche d'Orange


Notez cet article

graphique

Une infographie qui donne bon nombre de chiffres et d'informations sur le moteur de recherche d'Orange, présent sur la portail de la société, mais aussi sur les sites Voilà et Lemoteur.fr...

Notre infographie du vendredi est proposée aujourd'hui par l'équipe du moteur de recherche d'Orange. Elle n'a certes pas été créée par les meilleurs graphistes de la planète Web, mais elle a le mérite de nous rappeler quelques informations chiffrées sur ce qui est aujourd'hui le premier moteur d'origine française en termes de parts de trafic : historique, concurrence, audience, crawl, profil des utilisateurs, etc. A l'heure d'une hégémonie sans partage de Google dans l'Hexagone, il est bon d'encourager les solutions alternatives (cliquez sur l'image pour en obtenir une version agrandie) :

infographie-lemoteur Orange
Source de l'image : Orange

Commentaires : 8
  1. Eric 29 novembre 2013 at 13 h 08 min

    Franchement, la formulation : "pret d'un internaute sur 10 à fait au minimum une recherche sur le moteur Orange", ça me parait pas très fiable. En gros, combien de pourcentage de personnes résidents en France utilisent le moteur d'Orange habituellement ou en complément de Google ? Car au minimum 1 fois sur trente jours, si on fait 30 recherches par jour ça ne représente rien.

  2. Félix 29 novembre 2013 at 14 h 59 min

    En tout cas, c'est génial pour cibler les vieux !

  3. ID 29 novembre 2013 at 17 h 11 min

    C'est rare d'avoir des infographies aussi lisibles et bien fichues, alors la pique sur le graphisme me semble très déplacée.

  4. Véronique Duong 29 novembre 2013 at 20 h 40 min

    Bonsoir ! Il a l'air intéressant ce moteur, surtout qu'il met en avant son approche sur l'analyse sémantique dans cette infographie.

  5. Daniel 2 décembre 2013 at 12 h 38 min

    Je suis du même avis qu'Eric. la proportion affichée d'internautes faisant appel au moteur de recherche orange me paraît énorme par rapport aux statistiques que l'on peut voir sur nos différents sites Internet.

    Bizarre, ou alors ils ont les statistiques du nombre d'utilisateurs d'Internet d'il y a 10 ans...

  6. Agence Netmacom 2 décembre 2013 at 17 h 58 min

    @ID : Ca reste ton avis. Moi ca me pique les yeux, je passe mon tour.

  7. Sprinteur 5 décembre 2013 at 13 h 19 min

    Je fais des recherches sur le moteur Orange tout simplement parce que chaque mois j'essaie de trouver ma facture: donc "au moins 1 recherche en juillet 2013" je suis sans doute dedans à mon corps défendant.

    Plutôt que d'envoyer la facture PDF, ils envoient un mail disant qu'elle est sur leur site clignotant de pubs et d'annonces, qui ne fonctionne qu'avec Internet Explorer que je n'utilise qu'à cette occasion ou presque, et ce site est chamboulé suffisamment souvent pour que les marque-pages soient périmés chaque fois qu'on tente d'y revenir, d'où l'obligation de chercher.

    Un moteur alternatif et concurrent pourquoi pas, mais c'est avant tout un moteur commercial à orienter vers des sites d'achat, 55% de clics sur les suggestions ça veut dire que les gens achètent ce qu'on leur propose en rayon et non ce qu'ils cherchaient (principe de la grande distribution), et moi ce qui me pique les yeux c'est les fautes d'orthographe "90 personnes dédiés", Stade ou Bibliothèque au singulier avec un grand nombre devant.

    Ce que je vois chez les utilisateurs c'est IE installé avec la page d'accueil Orange chez les abonnés Livebox, du genre troisième âge ou déjà gavés par l'informatique au boulot, et qui ne changent rien par peur que ça ne marche plus, ça peut expliquer la part de marché, mais ce n'est pas une position concurrentielle: ces "clients" n'ont même pas l'idée qu'on puisse faire autrement.

  8. Marc, SNAF 6 décembre 2013 at 13 h 42 min

    Bon vent au moteur Voila, que dire d'autre.
    Néanmoins, le chiffre qui m'interpelle le plus, c'est les 90 personnes au développement du moteur. Imaginez ce que peuvent faire près de 100 développeurs confirmés au bout de 20 ans … Voilà ! 🙂

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site