> > Goossips : H1, Nofollow, Nom de Domaine, PageRank Sculpting, Title, Info: et 404

Goossips : H1, Nofollow, Nom de Domaine, PageRank Sculpting, Title, Info: et 404



 
Goossips : H1, Nofollow, Nom de Domaine, PageRank Sculpting, Title, Info: et 404
5 (100%) 8 votes

Goossips : H1, Nofollow, Nom de Domaine, PageRank Sculpting, Title, Info: et 404

Quelques infos sur Google et son moteur de recherche, glanées ici et là de façon officieuse ces derniers jours, avec au programme cette semaine quelques réponses à ces angoissantes questions : Une page web peut-elle contenir plusieurs balises H1 ? Des liens nofollow internes dégradent-ils la pertinence de la page qui les contient ? L'ancienneté d'un nom de domaine est-elle un critère de pertinence ? Faire du PR Sculpting peut-il générer une pénalité ? Est-il dangereux de mettre certains mots en majuscules dans une balise Title ? Comment connaître l'URL canonique d'une page ? Et enfin : le fait de trouver une URL en 404 dans une SERP accélère-t-il sa désindexation ?

Voici une petite compilation des informations fournies par les porte-paroles officiels de Google ces derniers jours sur différents réseaux informels (Twitter, Hangouts, Google+, forums, conférences, etc.). Donc "gossips" (rumeur) + Google = "Goosssips" 🙂 La communication du moteur de recherche étant parfois plus ou moins sujette à caution, nous indiquons, dans les lignes ci-dessous, le niveau de confiance (taux de fiabilité) que nous accordons à l'information fournie par Google (de 1 à 3 étoiles, 3 étoiles représentant le taux de confiance maximal) - et non pas à la source qui en parle.

 Balise H1
John Mueller a indiqué sur Twitter qu'il est possible d'utiliser autant de balises H1 qu'on le désire dans une page web. Pas de surprise, le googler ne fait ici que reprendre les spécificités du langage HTML, qui ne donne aucune directive à ce niveau (et plus encore en HTML5). Le fait de ne proposer qu'une balise H1 par page est un usage SEO, mais en aucun cas une obligation...
Taux de fiablité :
Source : Search Engine Roundtable

 

 Nofollow
Gary Illyes a indiqué sur Twitter que si une page contient des liens internes en nofollow, cela ne dégrade pas la pertinence de cette page (celle qui contient le lien) aux yeux de Google. On se demande d'ailleurs bien pourquoi il en serait ainsi...
Taux de fiablité :
Source : Search Engine Roundtable

 

 Ancienneté du nom de domaine
John Mueller a indiqué sur Twitter que l'âge (l'ancienneté) d'un nom de domaine n'est pas un critère de pertinence pour l'algorithme de Google (il s'agit pourtant d'une croyance très ancrée dans le milieu du SEO). Il est possible que cela soit vrai de façon directe, en revanche, indirectement, cela jouera énormément puisqu'un nom de domaine ancien aura plus d'historique - positif ou négatif - (trafic, liens, données statistiques sur divers signaux, spam éventuel, etc.) qu'un récent...
Taux de fiablité :
Source : Search Engine Roundtable

 

 PageRank Sculpting
Gary Illyes a précisé sur Twitter que le fait de faire du "Page Rank Sculpting" en créant des silos grâce à des liens internes en nofollow ne pouvait pas générer une pénalité de la part de Google. En revanche, il a continué avec une remarque très "garysienne" en précisant que "si vous avez du temps pour faire ce type de chose plutôt que d'autres plus intéressantes, vous avez beaucoup de chance"...
Taux de fiablité :
Source : TheSemPost

 

 Title en majuscules
Certains webmasters posent parfois des questions vraiment bizarres à Google. Comme celle demandant si le fait de mettre des mots entièrement en majuscules dans une balise Title pouvait provoquer une pénalité Google. La réponse de Gary Illyes a été "Non". Vosu en doutiez ? 🙂 Rappelons également que la casse des lettres (minuscules/majuscules) ne joue aucun rôle pour Google...
Taux de fiablité :
Source : TheSemPost

 

 Info:
John Mueller a rappelé dans un hangout une astuce finalement assez peu connue en général : l'utilisation de la syntaxe de recherche "info:[URL]" sur Google pour connaître l'adresse considérée comme canonique d'une page web par le moteur de recherche. Le résultat de cette requête sera l'intitulé canonique de l'adresse et vous saurez ainsi si vous devez agir ou pas (notamment grâce à une balise "canonical" idoine)...
Taux de fiablité :
Source : Search Engine Roundtable

 

 404
Gary Illyes a indiqué sur Twitter que si un internaute clique sur un lien dans une SERP et arrive sur une page en 404, cela ne donnera pas un signal de suppression de cette URL à Google. Pour que cette page soit désindexée, il faudra attendre, de façon logique, que l'URL soit crawlée et que le code 404 soit constaté par Googlebot. La procédure de désindexation sera alors enclenchée. Mais rien ne se passera en sa basant sur l'expérience utilisateur "après la SERP" (que, officiellement, Google ne connait pas)...
Taux de fiablité :
Source : Search Engine Roundtable

 

logo-infos-google
Goossip (Infos Google).
Source de l'image : Google

Commentaires : 4
  1. Benoist 24 avril 2017 at 16 h 32 min

    Merci pour ces points très précis

    ""si vous avez du temps pour faire ce type de chose plutôt que d'autres plus intéressantes, vous avez beaucoup de chance" : LOL

  2. Anonyme 24 avril 2017 at 18 h 12 min

    Merci pour ces informations pertinentes, surtout les majuscules dans le titre.

  3. Charles 25 avril 2017 at 13 h 53 min

    Bonjour
    Il est vrai et logique que l'ancienneté d'un nom de domaine n'est pas gage de pertinence sauf si.........le site installé dessus est dans la thématique exacte de l'ancien site et que bien sur il bénéficie des anciens liens du premier site.

  4. David 25 avril 2017 at 21 h 26 min

    C'est intéressant. Merci beaucoup pour votre effort.

    Personnellement, j'utilise souvent qu'un seul h1, qu'est le titre, et des h2 repris souvent dans la 0 position.

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site