> > Verizon rachète Yahoo! pour près de 5 milliards de dollars : quelle incidence sur le Search ?

Verizon rachète Yahoo! pour près de 5 milliards de dollars : quelle incidence sur le Search ?


Verizon rachète Yahoo! pour près de 5 milliards de dollars : quelle incidence sur le Search ?
5 (100%) 1 vote

Verizon rachète Yahoo! pour près de 5 milliards de dollars : quelle incidence sur le Search ?

Le rachat de Yahoo! par Verizon a été officiellement acté hier pour un montant proche des 5 milliards de dollars. Ce deal peut-il jouer un rôle dans l'équilibre du Search sur la Toile et sur ses marchés principaux, en Europe ou aux Etats-Unis ?...

On l'a appris hier, et la nouvelle a été confirmée à la fois sur les sites de Yahoo! et de Verizon : le second a racheté le premier pour la modique (sic) somme de 4,83 milliards de dollars. Verizon est désormais propriétaire de deux dinosaures du Web, qui ne représentent plus que des miettes de leur lustre d'antan : Yahoo! et AOL. On ne tirera pas sur l'ambulance (d'autres s'en charge sur Internet depuis hier, hélas avec raison), mais ce deal conclut plus de 20 ans d'erreurs stratégiques dans l'histoire de Yahoo!, une entreprise de tout temps menée par des décisionnaires qui étaient tout sauf visionnaires (a contrario de Google, par exemple). Rappelons que Yahoo! a plusieurs fois eu l'occasion de racheter Google, notamment en 1998 et 2002, pour un prix sans commune mesure avec la valeur actuelle de la firme de Mountain View. C'est ainsi et cela marque, une fois de plus, la fin d'une époque. Une de plus...

Une fois ce rachat annoncé, il est important de voir que le portail de Yahoo! propose un moteur de recherche (utilisant actuellement la technologie de Bing) qui a, dans certains pays, un poids dans les parts de trafic "Search". Les futures décisions du nouveau propriétaire pourraient donc peser dans la balance ces prochains mois : garder Bing ou partir chez un concurrent (en gros, Google car qui d'autre ?) pour son moteur de recherche et ses liens publicitaires. On notera quand même que, depuis début 2016, Bing est devenu le moteur de recherche d'AOL à la place de Google. C'est donc un signe que la situation pourrait ne pas énormément bouger dans les mois qui viennent...

En Europe, cette annonce de rachat de Yahoo! par Verizon n'aura bien sûr aucune incidence. Les parts de marché de Yahoo!, en termes de Search, sont très minimes (autour de 2% en France) et l'hégémonie de fait de Google n'est en rien menacée par ce deal. En revanche, aux Etats-Unis, Yahoo! représente environ 12% du marché de la recherche d'information (et AOL moins de 1%, voir illustration ci-dessous). Un chiffre qui n'est ici plus négligeable et qui pourrait susciter des convoitises de la part d'autres acteurs comme Google (même si la loi anti-trust pourrait ici jouer son rôle). Rappelons également que Yahoo! a des accords publicitaires à la fois avec Bing et Google.

Bref, l'avenir dira si ce récent rachat va jouer un rôle plus ou moins déterminant dans les statistiques de trafic et de parts de marché des différents moteurs de recherche outre-Atlantique. Notre intuition est que cela ne devrait pas beaucoup changer, au moins d'ici un an ou deux. Pour la suite, c'est de la Science-fiction...

comscore-search-engines-02-2016
Parts de trafic Search aux Etats-Unis en février 2016...
Source de l'image : Comscore

1 commentaire
  1. Marc 28 juillet 2016 at 1 h 05 min

    C'est bien dommage, et prévisible tant Yahoo à changé X fois ses outils d'indexation, de stratégie. Lorsqu'une société commence à se chercher et a changer de direction sans cesse, c'est en général mauvais signe...

    Pas de vision idéaliste, pas de chemin tracé, et probablement des tensions importantes dans l'entreprise (les cadres n'aiment pas trop que la politique de l'entreprise change en permanence, et l'on se doute bien de ce qui a pu se passer).

    Toutefois, il y a bien assez d'acteurs Américains sur le territoire Français.

Un site du Réseau Abondance | Olivier Andrieu | Contact | Publicité sur le site